la Ligue Contre le Cancer : prendre soin de soi 

525
Séance d'Activité Physique Adaptée au sein du Comité 54 de la Ligue contre le cancer © Christine MEMBRE

Aux malades et à leurs proches, le Comité 54 de la Ligue contre le Cancer propose l’« Escale Bien-être », panel d’activités accessibles gratuitement conçues pour aider le corps et l’esprit.

Établissement reconnu d’utilité publique, la Ligue contre le cancer fait de la lutte contre le cancer, première cause de décès chez l’homme et deuxième chez la femme, sa priorité. Dans ce cadre, son antenne départementale, le Comité 54, initie et finance des projets de recherche visant à améliorer l’efficacité des traitements et la qualité de vie des personnes malades. Et parce que 40% des cancers pourraient être évités en adoptant une bonne hygiène de vie, il se fait acteur de prévention, d’éducation, de sensibilisation.

Mieux vivre la maladie

Son rôle consiste également à accompagner les personnes malades et leurs proches grâce à des dispositifs visant à améliorer leur prise en charge et leur qualité de vie pendant et après la maladie. Parmi ces dispositifs, les soins oncologie de support sont l’ensemble des soins et soutiens qui peuvent être proposés, en complément de son traitement allopathique, à une personne atteinte d’une pathologie cancéreuse. Objectif ? Diminuer les conséquences de la maladie et des traitements, tout en améliorant le bien-être. A cela, s’ajoute la volonté de créer du lien entre les personnes malades ou leurs aidants par des activités collectives et ce faisant, de combattre l’isolement.

Le Comité 54 de la Ligue a rassemblé cette offre de soins au sein du programme « Escale Bien-être ». Accessibles gratuitement (grâce à la générosité des donateurs), ces soins sont mis en œuvre dans plusieurs sites de Meurthe-et-Moselle ( Flavigny sur Moselle, Longuyon, Lunéville, Mont-Saint-Martin, Toul et Vandœuvre-lès-Nancy ). Ils mobilisent des professionnels spécialisés dans des domaines très différents, tous ayant en commun de vouloir mettre leurs compétences au service de patients soumis à l’épreuve de la maladie. 

L’offre de soins inclut :

  • L’activité physique adaptée, à effet bénéfique sur la fatigue et les troubles du sommeil, la tolérance des traitements et les risques de récidive ;
  • la socio-esthétique, qui consiste en des soins de la peau, des ongles, des cheveux favorisant la détente et le recentrage sur soi ;
  • la sophrologie, méthode regroupant différentes techniques de relaxation ayant pour objectif de lutter contre le stress et diminuer le ressenti de la douleur ;
  • le soutien psychologique, temps d’écoute et de soutien en toute confidentialité, pour surmonter le choc de l’annonce, puis l’épreuve de la maladie ;
  • le soutien social, grâce auquel les patients peuvent bénéficier d’un accompagnement dans leurs démarches administratives, faire valoir leurs droits et limiter l’impact financier de la maladie.

Cette « Escale Bien-être » se complète d’un « Espace de Convivialité » incluant un atelier tuto, un café débat, un atelier culinaire, de l’aquagym, un atelier floral et un atelier estime de soi. Pour les patients au quotidien bousculé par la maladie, ces instants ludiques et instructifs sont autant de parenthèses de douceur, de moments appelant à la déconnexion.

Comment vos dons soutiennent la lutte contre le cancer ?
Grâce à la générosité du public, le Comité 54 a pu consacrer, entre autres actions, la somme de 67 943€ en 2022 aux soins de support, ce qui a permis d’offrir un total de 1311 soins aux personnes touchées par le cancer dont 702 séances mises à disposition des jeunes patients du service d’oncopédiatrie de Brabois. Au cours de cette même année, le Comité 54 a apporté un soutien financier d’une valeur de 40 428€ aux personnes les plus modestes fragilisées par la maladie. En 2023, la somme de 569 816€ a été allouée à la recherche en cancérologie, tant au niveau national qu’interrégional. Ces fonds ont permis de soutenir 28 projets de recherche.

______________

Sophie Gilewicz, sophrologue

Vous intervenez auprès de la Ligue depuis 7 ans. Qu’est-ce qui a motivé cet engagement ?

En accompagnant un proche touché par le cancer, j’ai réalisé à quel point il existait très peu de choses pour accompagner les patients hors médecine allopathique. En tant que psychopraticienne et sophrologue spécialisée en oncologie, j’ai donc mis en place mon propre protocole, avec des résultats concluants, et notamment une baisse nette des effets secondaires du traitement.

Sur quoi travaillez-vous avec les patients que vous accompagnez ?

Nous travaillons sur le choc de l’annonce, sur les effets indésirables des traitements (perte de cheveux, des sourcils, des cils), et sur l’angoisse face aux examens médicaux. Quant aux aidants et aux proches, nous leur permettons de se livrer, de prendre un temps pour eux.

Comment se déroulent vos séances ?

Les séances se font en groupe et selon l’état du patient, en présentiel ou en visio. En échangeant sur leur expérience, les personnes réalisent qu’elles ne sont pas seules à vivre tel ou tel effet secondaire, et qu’un avenir est possible.

______________

Laura Kalèche, socio-esthéticienne

© Laura KALECHE

Quelle est la mission d’une socio-esthéticienne ?

De manière générale, la socio-esthétique vise à aider les personnes fragilisées, en souffrance, à garder ou retrouver une bonne image et estime de soi. Pour cela, nous mettons en place les conditions d’un dialogue intime basé sur la douceur, l’écoute.

Vous intervenez auprès des enfants hospitalisés en oncopédiatrie à Brabois. En quoi consiste votre mission ?

Vis-à-vis des bébés, enfants et jeunes adultes auprès de qui j’interviens, j’ai un rôle de prévention et de conseil par rapport aux effets secondaires des traitements. Je leur explique comment prendre soin d’eux, comment protéger leur peau et leurs ongles. Je suis aussi là pour leur apporter un moment d’apaisement, une bulle de bien-être par des modelages, des soins des mains. Je leur montre que le toucher n’est pas forcément médical.

Vous intervenez également après le traitement.

Oui. Il y a la maladie, mais le patient reste une personne, qui ne doit pas s’oublier. Nous lui apportons donc une prise en charge globale qui lui permet de mieux vivre ses traitements et l’après. Se réapproprier son corps, se réconcilier avec lui prend du temps, et je suis là pour aider à cela aussi.

Comité 54 de la Ligue contre le cancer • 1 rue du Vivarais, Vandœuvre-lès-Nancy  • Renseignements : 03 83 53 14 14 ou [email protected]www.ligue-cancer.net/54-meurtheetmoselle
PUBLIREPORTAGE - Photos ©   Christine MEMBRE , Sophie Gilewicz, Laura Kaleche, Dr