En octobre, la Lorraine voit la santé en rose

317

Une femme sur huit risque d’être touchée par un cancer du sein au cours de sa vie. C’est pourquoi, comme chaque année, le mois d’octobre sera consacré à la lutte contre le plus fréquent des cancers féminins. Si vous êtes une femme, que vous avez plus de 50 ans et que dernière mammographie remonte à plus de 2 ans, la campagne Octobre rose vous invite à penser au dépistage. Simple, rapide et gratuit pour continuer à voir la vie de cette jolie couleur.

Certains chiffres font froid dans le dos. 50 000 femmes touchées chaque année par un cancer du sein, 11 000 décès imputables à ce seul cancer en un an, un décès toutes les 45 minutes… Un tableau bien noir teinté d’espoir : 3000 vies pourraient être sauvées chaque année en France si 70% des femmes de 50 à 74 ans réalisaient un dépistage organisé tous les 2 ans.
Améliorer le dépistage c’est précisément l’objectif « d’Octobre rose », le mois de la prévention du cancer du sein. Car si les progrès thérapeutiques dans le traitement des tumeurs a considérablement amélioré la survie des patientes – 82 % à cinq ans – des progrès significatifs restent à réaliser en matière de prévention.
Avec à peine plus d’une femme sur deux (52 %) qui participe au programme de dépistage – une mammographie avec une double lecture – la France est loin de faire partie des bons élèves de l’Europe et la Lorraine pointe au quatrième rang français de surmortalité due au cancer. Dans la région, la mobilisation est à la hauteur de l’enjeu. Pas un jour du mois d’octobre sans une action de sensibilisation. Débats, animations, expositions, concerts… Et même théâtre et défi sportif. Avec « Octobre Rose entre en scène », la prévention prend un air festif et décalé. Les quatre centres de coordination des dépistages organisés de Lorraine (ADECA54, AMPM55, AVODECA et AMODEMACES) et la CAMIEG, ont souhaité réaliser un projet fédérateur mêlant théâtre d’improvisation et expositions sur le thème du dépistage du cancer du sein dans 8 villes de Lorraine.

LM12-020

Bouger ensemble

Facteur préventif dans l’apparition des cancers, l’activité physique joue un rôle protecteur. Faire du sport plusieurs fois par semaine diminue significativement les facteurs de risques. Pourquoi ne pas commencer par une course symbolique ? Le 5 octobre prochain – quelques heures avant les pros du semi-marathon – une épreuve 100% féminine (5 km de course ou 2,5 km de marche) est proposée gratuitement aux femmes de tous âges. Plus de 2000 personnes au départ l’an dernier, record à battre !

Plus d’infos sur www.malorraineenrose.fr