La Citroën DS5 ou le luxe à la française

360

Le dernier opus de la ligne DS semblait avoir livré tous ses secrets avant même de prendre la route. Au contraire : les bonnes surprises éclatent à chaque détour. Sous le toit cockpit, la vie est belle à bord.

S’orienter vers le premium et apporter une réponse différente. Suivez le regard du patron de Citroën, Frédéric Banzet, vers sa nouvelle DS5 et comprenez que ce qui se passe dans cette maison tient du « magique ». Le mot est de Jean-Pierre Ploué, styliste de grand talent entendu par des oreilles réceptives chez Citroën. La DS5, c’est l’acte III de cette trouvaille, le point d’orgue d’une ligne parallèle aux gammes traditionnelles et qui appelle d’autres modèles. La DS3, la petite, sportive et délurée tout à la fois, a déjà séduit 135 000 clients depuis son lancement début 2010. La DS4, plus énigmatique, n’en espère pas moins 40 000 en 2012. C’est aussi le score visé par DS5.

Une Citroën à Sochaux

Le style de la DS5 répond parfaitement « au luxe à la française » tant recherché par Citroën. Les pièces en forme de sabre liant capot et pare-brise en attestent. Plus courte de 25 cm que la C5, avec son reflet classique la DS5 s’appuie sur un contexte très différent. Elle emprunte en effet la plateforme technique des C4, ce qui lui permet de se glisser sur une ligne de montage existante. En l’occurrence, celle de la 3008 à Sochaux. Ce qui fait de la DS5, la première Citroën assemblée au cœur du site historique de Peugeot. L’avantage industriel se double d’une avancée technologique puisque la DS5 peut emprunter la formule Hybride4 déjà lancée sur la 3008. La DS5 se muera alors (en 2012) en engin à transmission intégrale. Pour l’heure, en trois finitions et quatre moteurs classiques, dont le e-HDI 110 avec boîte robotisée, la DS5 a de quoi contenter bien des désirs aiguisés par un fort pouvoir de séduction. Sans pour autant oublier le côté pratique. Dotée d’un hayon classique, la DS5 peut accueillir cinq personnes pour un voyage enchanteur… Derrière le volant, justement, le slogan retenu – « Oser surprendre, toujours séduire » – se justifie aussitôt.

Toit cockpit

Citroën y a composé une ambiance inédite avec toit dit cockpit composé de trois surfaces vitrées, occultables séparément et cuir de sièges en bracelet de montre ! Une sérénité intérieure que l’on retrouve dans le comportement de la belle. Celui-ci s’impose sans reproche avec ce qu’il faut pour tenir un rythme à la hauteur des 200 ch du modèle le plus puissant. En posant une cerise Hybrid4 sur ce gâteau appétissant, le Double Chevron marque résolument sa différence. Ce brin d’exotisme technologique ajouté à l’audace stylistique exalte les couleurs d’un bouquet qui place Citroën au rang des meilleurs. ±

Caractéristiques

  • Moteur : diesel 1 997 cm3
  • Puissance : 163 ch
  • Vitesse maxi : 215 km/h
  • Volume de coffre : de 458 à 1 288 l
  • Consommation moyenne : 4,9 l/100 km
  • Émissions de CO2 : 129 g/km (zone neutre)