Retour dans les salles obscures !

893

Depuis six mois, les cinémas ont été privés de leurs spectateurs. Le 19 mai dernier, les amateurs du 7e art ont pu à nouveau retrouver l’émotion des salles obscures, avec un protocole sanitaire adapté. Rencontre avec Alexis Fauchez, le directeur des cinémas UGC Nancy et Ludres, qui évoque cette réouverture et les films à l’affiche.* 

Alexis Fauchez

Votre sentiment à l’annonce de la réouverture ?

J’ai envie de dire « enfin » avec plein de points d’exclamation derrière ! Après six mois d’oisiveté, on se sent bien ! Nous étions tout de même deux collaborateurs a travaillé pour faire tourner les projecteurs toutes les semaines, surveiller le bâtiment, veiller à ce qu’il n’y ait pas de problèmes électriques ou de chauffage… En tout cas, nous n’avons jamais perdu pied. Nous voyons le bout du tunnel même si nous savons que le COVID est toujours là. Mais le protocole sanitaire mis en place tient la route. 

Justement, comment va se dérouler ce retour au cinéma pour les spectateurs ?

Il faudra laisser deux places libres entre chaque personne ou groupe de personnes, avec port du masque obligatoire pendant la séance. Jusqu’au 9 juin, notre jauge est réduite à 35% par salle et nous sommes soumis au couvre-feu fixé à 21h, donc nous programmons les films pour faire en sorte que le public soit sorti à 20h30. Ce protocole sanitaire évoluera, si la situation sanitaire le permet, avec le couvre-feu à 23h et une jauge d’accueil à 65%.

35% de la jauge, ça fait peu de spectateurs…

Oui, c’est peu pour un film à haut potentiel, pour un film jeunesse ou pour les séances qui attirent du monde comme les samedi et dimanche après-midis. Mais, pour nous, ce n’est pas un vrai problème. Le plus important est notre réouverture. Le reste, ce n’est que de l’organisation. Nous avons trois semaines à tenir avec cette jauge, après six mois de fermeture, ce n’est pas insurmontable. Nous savons nous adapter et c’est là notre force. En plus, ce protocole sanitaire rassure le public et c’est très bien.

Quels seront les films à découvrir à la réouverture ? 

Nous allons ressortir des films qui n’ont pas eu le temps de faire leur carrière avant, à cause de la fermeture d’octobre 2020. Je pense surtout à « Adieu les cons » d’Albert Dupontel et « ADN » de Maïwenn. Ces deux réalisateurs ont vraiment insisté pour que leurs films ne partent pas sur une plateforme ou en sortie vidéo directe. Nous pouvons les remercier pour leur ténacité !

Et côté nouveautés ? 

Heureusement, certains distributeurs jouent le jeu pour la réouverture. Nous allons pouvoir proposer « Tom & Jerry » de Tim Story ; « L’étreinte » de Ludovic Bergery avec Emmanuelle Béart et Vincent Dedienne ; « Envole-moi » de Christophe Barratier ; le manga « Demon Slayer » de Haruo Sotozaki ; le film de science-fiction « Le dernier voyage » de Romain Quirot… Entre Ludres et Nancy Saint-Jean, nous programmons huit nouveautés pour la réouverture. 

D’autres nouveautés sont aussi prévues pour le mois de juin. Si vous ne deviez citer qu’un film à voir, ce serait lequel ? 

Sans hésitation : « The father » de Florian Zeller avec Anthony Hopkins (Oscar du meilleur acteur 2021) et Olivia Colman. C’est un film profond et intense, qui aborde le thème de la maladie d’Alzheimer. Les spectateurs concernés par la maladie vont se retrouver dans le film et ceux qui ne connaissent pas cette épreuve vont se rendre compte à quel point c’est difficile. Dans tous les cas, ce film est une claque. 

Les cinémas UGC proposent en plus des offres très intéressantes pour profiter du cinéma au meilleur prix. 

Oui, nous avons la carte UGC illimitée à 17,90 euros pour les moins de 26 ans et à 21,90 euros pour les plus de 26 ans. La carte est rentabilisée au bout de deux séances ! Et nous allons offrir les frais d’adhésion pour les nouveaux clients à partir du 19 mai jusqu’à l’été.  

Vous avez confiance en l’avenir ? Les spectateurs vont retrouver le chemin des salles obscures ?

La moindre des choses est d’avoir confiance en l’avenir ! Le cinéma reste quelque chose d’essentiel ! Il y a de très beaux films à venir et ce genre d’émotions, on ne les retrouve qu’au cinéma. D’ailleurs, le nombre de réservations est en nette augmentation depuis quelques jours, ce qui montre bien que le public a envie de revenir ! 

* Entretien réalisé le 17 mai 2021

Façade, UGC Ludres

Propos recueillis par Pauline Overney

Photos © J.G.Peiffer, DR