Noël en Alsace, sinon rien !

3600
©French Wanderers – Eglise Sainte-Foy « Tel un Lustre »

À Sélestat, les festivités de fin d’année débuteront officiellement le 25 novembre, sur le thème des Noëls d’Europe… Pour un mois féérique et enchanteur dans la plus pure tradition, promenez-vous au cœur de l’Alsace !

En préambule, rappelons ce qui mérite de l’être : c’est à Sélestat qu’est conservée la plus ancienne mention écrite faisant référence à la tradition de l’arbre de Noël recensée dans le monde à ce jour. Un registre de comptes témoigne ainsi du fait que le 21 décembre 1521, les gardes forestiers ont reçu 4 shillings pour surveiller la forêt communale le jour de la Saint Thomas, journée de coupe des sapins. L’institutionnalisation d’une telle dépense laisse supposer que la coupe illégale à cette période de l’année était largement pratiquée, supposition que corroboreront des travaux d’historiens et écrits postérieurs. L’ensemble de ces preuves écrites, registre original compris, sont conservées dans les archives de la ville et exposés, pour certains, durant la période des fêtes au cœur de la Bibliothèque Humaniste. Nom de l’exposition ? 1521, la tradition de l’arbre de Noël (du 26 novembre au 31 décembre – accès libre – entrée du musée payant).

Artisanat et gourmandise

Receleuse de trésors, La Bibliothèque Humaniste sera, aux mêmes dates, l’hôte de l’exposition Les Boules de Noël de Meisenthal, escapade en Europe. Les visiteurs y feront un tour d’Europe de quelques traditions de Noël, réinterprétées de manière originale à travers des mises en scène féériques associant aux fameuses boules verrières de Meisenthal les surprenantes créations en papier découpé de l’artiste sélestadienne Camille Epplin. 

Les passionnés du savoir-faire verrier de Meisenthal auront par ailleurs de quoi faire puisqu’en l’Église Sainte-Foy, l’installation Tel un lustre, visible jusqu’au 8 janvier, se composera de 173 boules de Noël en verre de Meisenthal. Évocation contemporaine des anciens lustres de l’église, la suspension saisira la moindre source de lumière pour briller, et s’animer.

Autre lieu, autre intense objet de dépaysement : en l’Église Saint-Georges, une exposition unique, L’histoire de l’arbre de Noël, vous conviera à un voyage au cœur de l’évolution des décorations du sapin de Noël, du 16e siècle à nos jours. Dix sapins, suspendus sous les arcs de la nef, en retraceront les étapes les plus marquantes.

Noël appelant la gourmandise, les visiteurs seront bien avisés de pousser la porte de La Maison du Pain d’Alsace. Au cœur du fournil, tous vos sens seront transportés ! Vos esprits finalement retrouvés, il vous faudra choisir parmi 25 sortes de bredele, auxquels s’ajoutent les spécialités maison : sapin feuilleté, pain à la bière de Noël, pain d’épices, christollen, berawecka et autres gourmandises à croquer. À faire, sur place : profiter d’un moment savoureux et relaxant au sein du salon de thé… et visiter le musée ! Aménagé dans l’ancien « poêle » de la corporation des boulangers de 1522, il retrace l’incroyable aventure du pain en Alsace, à travers une collection d’objets uniques et des écrans interactifs, le tout sur 300 m2 d’exposition.

Programme détaillé des expositions et animations à retrouver sur www.selestat-haut-koenigsbourg.com

Propositions gourmandes et ludiques au cœur de Sélestat
Pour parfaire le sentiment de joie collective, les trois places emblématiques du centre historique (Dr Maurice Kubler, d’Armes et de la Victoire) accueilleront, jusqu’au 30 décembre, des chalets de Noël qui n’auront qu’une ambition : vous régaler de plaisirs gourmands… et d’idées cadeaux !
Autres plaisirs ludiques à tester en famille : la patinoire de Noël, installée au sein du square Ehm, et le Petit train de Noël qui vous permettra de rejoindre, gratuitement, le centre-ville depuis le parking des Tanzmatten.

Un Noël hors du temps au château du Haut-Koenigsbourg

© French Wanderers, Haut-Koenigsbourg

Lieu de pure magie, et l’un des monuments les plus visités d’Alsace, le château du Haut-Koenigsbourg est, à cette période de l’année, comme en état de grâce, offrant au visiteur une expérience unique, éclatante. Croiserez-vous, au détour de la salle du Kaiser ou des cuisines, l’un des personnages de Noël ? Un conseil, ouvrez l’œil, et le bon !

Sapins décorés, cerfs et créatures des bois s’invitant çà et là… Du 26 novembre au 6 janvier, le château, richement décoré, explorera les traditions celtiques et germaniques. Dans le logis, les pratiques médiévales donneront lieu à diverses mises en scène : chants grégoriens dans la chapelle, moules à pain d’épices dans la cuisine, sapin orné de pommes et d’hosties et parcours en 25 enluminures… tandis qu’une exposition temporaire rassemble, en une tablée de fête, la vaisselle en porcelaine de l’empereur Guillaume II et des pièces plus anciennes faites, en partie, d’étain. Ateliers en famille, visites théâtralisées,… plusieurs animations spécialement conçues autour du Noël d’antan sont également au programme.

Autres communes alsaciennes particulièrement à la fête, en cette fin d’année : Châtenois (pour un Noël médiéval), Muttersholtz (où le Père Noël débarque, littéralement)… Qui a dit que l’on devait choisir ?

Accès au château du Haut-Koenigsbourg et activités de Noël payantes. Programmation détaillée et inscriptions sur www.haut-koenigsbourg.fr
Publireportage - Photos © French Wanderers, Ville de Sélestat,  p-Mod, DR