Nancy, capitale de la commedia dell’arte

368
Cie Dinamo

Du mercredi 21 au dimanche 25 février 2024, les Journées mondiales de la commedia dell’arte transformeront l’agglomération nancéienne en théâtre à ciel ouvert.

Investie « capitale mondiale de la commedia dell’arte en 2024 » par l’association italienne SAT, ONG active dans le domaine du patrimoine culturel immatériel, la Ville de Nancy accueillera, 5 jours durant, 70 spectacles de 26 compagnies. À cette occasion, 19  communes de la métropole se mobiliseront pour offrir aux amateurs de spectacle vivant une expérience culturelle unique faite de théâtre de rue, de spectacles et de performances. La plupart de ces événements seront accessibles gratuitement, et le public aura même l’opportunité de participer à certains spectacles.

Un mot du contexte ! Cette année marque le 60e anniversaire du jumelage entre Nancy et Padoue, terre fondatrice de la commedia dell’arte (y fut signé le plus ancien contrat d’artiste connu entre une troupe théâtrale professionnelle et un État européen, en 1545). Cet anniversaire colore de belle manière les Journées Mondiales 2024, événement culturel labellisé UNESCO qui célèbre le lien historique et artistique entre les deux villes, en rapprochant les publics à travers la culture, l’art et l’histoire partagée.

Ferruccio Soleri, l’emblématique interprète d’Arlequin au Piccolo Teatro de Milan pendant 50 ans, sera le parrain de l’événement (par ailleurs soutenu par Audrey Azoulay, Commissaire Générale de l’UNESCO, et Jack Lang). Ces cinq jours de festivités rassembleront des figures éminentes de la commedia dell’arte, telles que l’auteur Carlo Boso, le Maître des facteurs de masques Stefano Perocco, le comédien Enrico Bonavera, ou encore Elena Serra, assistante du Mime Marceau pendant 15 ans.

Hommage à Jacques Callot

Et puis, en cette année particulière marquée par les 400 ans de la série des Balli et celle des Bohémiens, l’événement rendra un hommage appuyé au graveur Jacques Callot. Il mettra en lumière le parcours unique de cet artiste nancéien qui a enchaîné les faits d’armes (il a, à son actif, une fugue du domicile parental à 12 ans et l’étude de la gravure à Florence, où il bénéficiera de la protection de Christine de Lorraine). À cet artiste incontournable sera dédiée l’exposition « Jacques Callot et les arts du spectacle », qui rassemble une sélection de ses œuvres dédiées à la commedia dell’arte (au Musée des Beaux-Arts, du 15 février au 6 mai 2024, en accès libre les 24 et 25 février). Dans le même temps, sous l’arc Héré, « Callot en grand ! » dévoilera des d’agrandissements de 14 gravures théâtrales de Callot, offrant une immersion dans son univers (les originaux seront présentés au Musée des Beaux-Arts).

Jacques Callot, Varie figure di Gobbi © MBAN. Photo T. Clot

La MJC Lillebonne proposera quant à elle des visites gratuites de l’atelier du maître, au rythme de 4 rendez-vous programmés les samedis 24 et dimanche 25 février (à 14h et 16h). Citons également différentes visites thématiques signées DESTINATION NANCY, ainsi qu’un « petit-déjeuner spectacle », qui se tiendra devant la Maison de Jacques Callot à Houdemont le 24 février à 10h.

→ Le détail de la programmation est à retrouver sur nancy-tourisme.fr
Photos © Nicolas Faus, cie Branle-bas de combat, T.Clot, DR