Magistrale cathédrale !

24

Le huitième jubilé de la cathédrale Saint-Etienne de Metz va rendre hommage aux grands noms des bâtisseurs et artistes qui ont contribué à sa renommée. 

800 ans, ça se fête ! La cathédrale Saint-Étienne doit son surnom de « lanterne du bon Dieu » à ses 6 500 m² de vitraux, qui font d’elle l’un des édifices les plus vitrés du monde chrétien ! Du mois de novembre 2019 jusqu’à février 2021, une programmation grand public fera revivre les grands chapitres historiques et artistiques de la cathédrale Saint-Etienne et valorisera les richesses patrimoniales du terroir (la musique sacrée et l’art du verre en particulier).
La cathédrale présente une collection de vitraux de toutes les époques, du XIIIe siècle au XXe siècle, conçus par de célèbres artisans verriers comme Hermann de Münster, Théobald de Lixheim ou encore Valentin Bousch, le plus grand peintre verrier de la Renaissance lorraine.
Après les destructions de la Seconde Guerre mondiale, plusieurs artistes peintre comme Marc Chagall, Jacques Villon ou encore Roger Bissière ont offert leurs talents à l’édifice en créant de nouveaux vitraux. Avec plus de 700 000 visiteurs chaque année, elle est l’édifice le plus visité du Grand Est et le phare des événements culturels messins et régionaux. 

Vidéo-mapping, concerts & expositions

La première partie des commémorations mettra en scène l’émergence de la cathédrale. Un vidéo-mapping sera projeté sur la façade occidentale. De façon spectaculaire, il retracera les huit siècles de construction et rendra hommage aux bâtisseurs et artistes vitraillistes. Aussi, la Cie Transe Express présentera un spectacle aérien inédit qui fera revivre aux Messins l’édification de la lanterne du bon Dieu sur la colline Sainte-Croix, le 8 décembre, à l’issue du défilé des chars de la Saint-Nicolas. L’histoire de l’édifice sera également mise en musique par la Cité musicale-Metz. Sa programmation rendra hommage à ce patrimoine immatériel avec de nombreux concerts et spectacles dédiés aux musiques sacrées, du 7 au 18 décembre. Le point d’orgue de ce temps fort « Musiques sacrées » sera la soirée autour de la Messe en ut de Mozart, interprétée par l’Orchestre national de Metz et le Chœur de la Radio flamande, sous la direction de David Reiland, le samedi 7 décembre à l’Arsenal.

L’Hôtel de Ville accueillera, lui, tout au long du mois de décembre, une exposition baptisée « Le feu sacré de la cathédrale : la renaissance après l’incendie de 1877 ». En écho à l’actualité, les Archives municipales de Metz proposeront cette exposition sur l’incendie de la toiture de la cathédrale en mai 1877 et sa reconstruction. Grâce aux documents d’époque présentés de manière didactique, les spectateurs pourront appréhender l’ampleur d’une opération de reconstruction d’un bâtiment historique après une catastrophe.

Les commémorations des 800 ans de la cathédrale Saint-Etienne se poursuivront avec deux autres temps forts : un été festif et scintillant dès le mois de mai 2020 et un final en apothéose au Centre Pompidou-Metz une exposition consacrée à Marc Chagall et l’art du vitrail, en octobre 2020.

Programme détaillé sur 800-cathedrale.metz.fr

Photos © Philippe Gisselbrecht, Ville de Metz, dr