Les musées du Grand Nancy renouent avec leur public !

151

L’esprit de Louis Majorelle commençait à s’impatienter. Les belliqueux de la bataille de Nancy, immortalisée par Delacroix, attendaient de pouvoir se remettre en scène. Les fleurs, qui ont eu le temps de sortir la tête hors de terre, font déjà leurs belles… Les musées du Grand Nancy rouvrent leurs portes progressivement en invitant le public à les (re)découvrir !

Au Muséum-Aquarium, vive les poils !  

Il a été le premier à rouvrir ses portes : le Muséum-Aquarium avait déjà tout prévu pour accueillir à nouveau les curieux ! Pendant deux mois et demi de fermeture imposés, les équipes du musée n’ont pas cessé de travailler à la bonne conservation des collections et des peuplements vivants. Depuis le 2 juin, les visiteurs ont pu retrouver les milliers de spécimens d’histoire naturelle (dont l’origine pour certains remontent à la Révolution française !) et les centaines d’animaux aquatiques présents dans les aquariums. En parallèle, le Muséum-Aquarium a décidé de prolonger son exposition « POILS, du poil de la bête… ou poil au menton » jusqu’au 3 janvier 2021. Cette réouverture s’accompagne de nouvelles mesures sanitaires : nombre limité au sein du muséum à 150 personnes, port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, parcours de visite imposé, groupe limité à moins de dix personnes, une distance d’au minimum 2 mètres avec les autres visiteurs et durée de visite limitée à une 1h30.

Musée des Beaux-Arts ©Ville de Nancy

Au musée des Beaux-Arts, le point d’orgue est la liberté ! 

Il trône fièrement sur la place Stanislas. Depuis le 3 juin, le musée des Beaux-Arts a retrouvé un peu de vie en accueillant ses premiers visiteurs. Les habitués, surtout, dont les tableaux de Manet, Boucher ou encore Lepage ont tant manqué. Le musée a choisi de laisser parcours libre : seul le nombre de personnes sera limité au sein de l’établissement (500 visiteurs simultanément auront le droit de flâner dans les 9 000m2 de galeries). À l’entrée, les équipes du musée se chargent de prendre la température des visiteurs, qui doivent porter un masque et se désinfecter les mains au gel hydroalcoolique. Bien sûr, à l’intérieur, les règles de distanciation physique s’appliquent ! 

Pour cette réouverture, et en plus de l’accrochage habituel, le musée des Beaux-Arts propose une nouvelle exposition, imaginée grâce à la collection Cartier Bresson d’arts asiatique du musée, dans laquelle ont été puisées des centaines d’objets pour illustrer le thème laques et porcelaines. À partir du 8 juin, l’artiste Pierre Buraglio sera mis à l’honneur dans une seconde exposition éphémère, jusqu’au 27 septembre. 

Musée de l’histoire du fer ©Bertrand Jamot

Au musée de l’Histoire du Fer, prenez des « Risques » à partir du mois de juillet !  

Comme au Museum-Aquarium, le musée de l’Histoire du fer à Jarville a mis en place les mêmes mesures sanitaires pour recevoir les visiteurs dans les meilleurs conditions : nombre limité au sein du muséum à 150 personnes, port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, parcours de visite imposé, groupe limité à moins de dix personnes, une distance d’au minimum 2 mètres avec les autres visiteurs et durée de visite limitée à une 1h30. En parallèle à ses collections permanentes, le musée accueillera l’exposition « RISQUES » conçue par Universcience en juillet prochain. À noter qu’au vu de la situation sanitaire, des adaptations en termes de scénographie sont prévues au sein des parcours d’exposition.

Jardin Botanique de Montet ©Regine Datin

Au Jardin botanique, place à une bouffée d’air frais !

Pendant toute la durée du confinement, le Jardin botanique Jean-Marie Pelt a été bichonné par ses équipes. C’est donc un jardin plein de vie, de couleurs et tout en fleurs que les amoureux de nature ont pu retrouver en ce début du mois de juin. Pour le moment, seul le jardin est accessible. Les serres tropicales, les espaces d’exposition, les aires de pique-nique et le pavillon d’accueil (toilettes et boutique) restent fermés pour le moment. Le nombre de visiteurs est limité dans le jardin à 500 personnes maximum et l’accueil des groupes de plus de 10 personnes est interdit. Bien sûr, les visiteurs sont invités à respecter une distance de 2 mètres entre eux. L’entrée du parc étant gratuite, le public profitera de ce moment pour se ressourcer, se promener et se cultiver !

Villa Majorelle © P. O

À la Villa Majorelle, l’esprit de Louis est de retour !

La Villa Majorelle et le musée de l’École de Nancy ont, eux, décidé de rouvrir leurs portes à partir du 18 juin. En attendant plus de précisions sur les conditions d’accueil du public, les deux établissements invite tout un chacun à se connecter sur les réseaux sociaux, le 10 juin prochain, pour fêter la journée mondiale de l’Art nouveau… en ligne ! En collaboration avec leur partenaire le Réseau Art Nouveau Network, un programme autour de l’Art Nouveau sera proposé tout au long de la journée pour découvrir, créer et partager ensemble ! Pour cela, rien de plus simple : il suffit de suivre les mots-dièse #JAN2020 (pour Journée de l’art nouveau) et #WAND2020 (pour World Art nouveau day) sur les pages Facebook et Instagram du Musée de l’École de Nancy, du Musée des Beaux-Arts, du Palais des ducs de Lorraine – Musée lorrain et de la Villa Majorelle. Le Réseau Art Nouveau Network a lancé, en parallèle, un concours photo sur le thème « Mes archives Art nouveau » : annonce des gagnants le 10 juin ! Pauline Overney

Renseignements : nancy.fr ou grandnancy.eu

Photos © A. carpentier, regine datin, bertrand jamot, ville de nancy, P. O, dr