Le Patrimoine Lorrain s’ouvre à tous

1926
Bosserville © Destination Nancy

Les Journées européennes du Patrimoine auront lieu les 18 et 19 septembre. De nombreux sites seront ouverts au grand public. L’occasion d’en apprendre plus sur les spécificités patrimoniales de notre région.

Patrimoine pour tous, ensemble, faisons vivre le patrimoine ». C’est le thème choisi pour la 38e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Un thème qui se veut fédérateur. Depuis leurs créations, en 1984, le succès est chaque année au rendez-vous. Plusieurs milliers de visiteurs profitent de ce week-end pour s’approprier un peu plus les richesses patrimoniales et culturelles françaises. Il faut dire que le pays ne manque pas de joyaux architecturaux retraçant différentes périodes de l’Histoire. La Lorraine n’est pas en reste avec de beaux monuments comme la place Stanislas, classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Une pépite qui donne ses lettres de noblesse à Nancy, aussi surnommée « la ville aux portes d’or ». 

L’intérêt des Journées Européennes du Patrimoine est aussi de pouvoir profiter des monuments qui s’ouvrent exceptionnellement aux visiteurs pour ce week-end particulier…

La Chartreuse de Bosserville à Art-sur-Meurthe

Bosserville © Destination Nancy

C’est le cas de La Chartreuse de Bosserville située dans la commune d’Art-Sur-Meurthe. Les visites y sont forcément occasionnelles car après avoir hébergé les Chartreux, ce sont désormais des lycéens qui profitent de ce site sur une bonne partie de l’année. La Chartreuse de Bosserville fut érigée au XVIIe siècle sur une rive de la Meurthe avec l’aval de Charles IV, Duc de Lorraine. De style classique, elle a été construite par l’architecte italien Giovanni Betto qui fut également le premier architecte de la Cathédrale de Nancy. Inaccessible en temps normal, les plus curieux auront remarqué son église baroque édifiée entre 1685 et 1687 qui peut s’admirer depuis l’extérieur. A l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, les visiteurs pourront pénétrer sur le site et découvrir notamment les deux cloîtres ainsi que l’intérieur de ce monument qui reste bien mystérieux aux yeux du public.

Sur les pas de Jeanne D’Arc à Domrémy-la-Pucelle

Basilique Ste-Jeanne d’Arc 4 © OTOV

Les histoires d’Orléans et de Domrémy-la-Pucelle sont toutes deux intimement liées à Jeanne D’Arc. Il est donc naturel pour la commune qui l’a vu naître de mettre cette héroïne en lumière à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Commençons là où tout a commencé… La Maison natale de Jeanne D’Arc. 

Le nouveau parcours du centre d’interprétation offre une vision très intimiste de Jeanne d’Arc et se concentre sur l’enfance de cette jeune paysanne à la destinée hors du commun. 

Pour autant, il n’en oublie pas de revenir sur son rôle historique face à l’envahisseur anglais. En parallèle de celui-ci, les visiteurs pourront profiter d’une sieste musicale dans les jardins, et même de visites contées au bord du lavoir. Un régal pour les passionnés d’histoire comme pour les familles. 

Suite à cette première découverte, les visiteurs pourront poursuivre leur épopée sur les traces de Jeanne d’Arc en se rendant dans l’église Saint-Rémy où elle a été baptisée. Le bénitier et le baptistère sont encore de beaux témoignages de son époque. L’histoire se poursuit ensuite au sommet de la colline du Bois-Chenu, avec la basilique qui fut élevée en son nom. De style néo-roman, les peintures et les mosaïques qui ornent la basilique racontent la vie de Jeanne d’Arc. Elle est classée aux Monuments Historiques depuis 2013. 

Découvertes médiévales aux ruines du Château de Frauenberg !

Les ruines du Château de Frauenberg _ crédit ©Christophe Grun

Visiter un château en ruine, c’est aussi très enrichissant. La preuve en Moselle, avec Château de Frauenberg. Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, plusieurs animations médiévales et des visites commentées permettent de revenir sur l’histoire de ce château du XIVe siècle et le riche passé de son petit village. Une histoire qui se matérialise aussi à travers la fresque du peintre Philippe Degott qui peut s’admirer au sein du village en empruntant le parcours pédagogique. Les visiteurs pourront découvrir le campement médiéval ainsi que l’histoire des armes et de l’archerie. Ils auront aussi l’occasion de tester le tir à l’arbalète et de s’essayer à l’enluminure.

Carrières et Groseilles dans la pure tradition en Meuse 

Carrières CC-CVV

Patrimoine industriel et culinaire… Les Journées Européennes du Patrimoine sont l’occasion de remonter le temps et d’apprendre des pratiques d’autrefois. Pour bien commencer, pourquoi ne pas s’offrir une visite du musée des Grandes Carrières d’Euville. Proposées vendredi 17 et dimanche 19 septembre, elle permet de retracer l’histoire de ces carrières tout en abordant la géologie et La Révolution Industrielle. Après cette visite, il est possible d’aller se promener sur un sentier à la recherche de petites « étoiles de Sion », fragments d’encrines fossilisées. 

Pour aiguiser vos papilles, il faut se rendre à la Maison Dutriez de Bar-le-Duc. Depuis des générations, ce sont les spécialistes de la confiture de groseilles épépinées à la plume d’oie. Une pratique qui leur est spécifique et qu’ils vous invitent à découvrir lors de visites pour les Journées Européennes du Patrimoine

Marine Prodhon

Photos © otov, Destination Nancy, Christophe Grun, Communauté de Communes Commercy Void Vaucouleurs, DR