Laissez-vous enchanter par l’Opéra national de Lorraine

1958
Le Palais enchanté © Gilles Abegg, Opera de Dijon

C’est une saison symbolique, signe de renouveau pour l’Opéra national de Lorraine qui s’apprête à retrouver son public. Un Opéra citoyen, dont la programmation a été pensée pour enchanter les amateurs d’opéra et s’ouvrir à tous les publics.

Enfin, on va pouvoir retrouver notre public en jauge pleine ». C’est un cri du cœur que pousse l’Opéra national de Lorraine qui s’apprête à débuter sa saison. Des retrouvailles qui s’annoncent romantiques… Pour l’ouverture de cette saison, ce sont les 28 choristes de l’Opéra et leur chef de chœur Guillaume Fauchère qui lancent les festivités avec « Nuit romantique ». Ce concert programmé dimanche 19 septembre va mettre à l’honneur des œuvres de Franz Schubert, Johannes Brahms, Fanny Mendelssohn-Hensel et Josef Rheinberger. 

Chœur Opéra national de Lorraine © Arno Paul

Dans la continuité, l’Orchestre de l’Opéra national de Lorraine dirigé par Marta Gardolińska fera lui aussi son retour sur scène. Un moment très attendu par la directrice musicale qui se réjouit de retrouver à la fois les musiciennes et musiciens, mais également le public de l’Opéra après les longs mois de fermeture. Les 66 musiciens de l’Orchestre seront accompagnés du violoniste Bartołomiej « Bartek » Nizioł, musicien polonais d’exception. Ensemble, ils reprendront des œuvres post-romantiques composées entre 1900 et 1920 par des grands noms européens tels que le Français Maurice Ravel, le Polonais Mieczysław Karłowicz ou encore l’Allemand Richard Strauss. 

Orchestre de l’Opéra national de Lorraine © C2images

Pour poursuivre côté symphonique, l’Opéra national de Lorraine est joueur et souhaite faire vivre à ses spectateurs une expérience de concert qui les marquera par sa rareté, en coréalisation avec le CCAM de Vandoeuvre-lès-Nancy. Quatre pianistes se retrouveront sur la scène de la salle Poirel pour reprendre des œuvres de Julius Eastman, un artiste américain protéiforme qui avait à cœur de refléter ses engagements politiques contre le racisme et l’homophobie dans ses œuvres. 

Côté lyrique, « Le Palais enchanté » de Luigi Rossi ouvrira la saison début octobre. Cet opéra baroque raconte les vies et destins de deux amants emprisonnés dans le labyrinthe du sorcier Atlante, qui a le pouvoir de modeler l’espace selon son bon vouloir. Une œuvre d’une extrême beauté co-produite avec l’Opéra de Dijon et qui accueillera en fosse l’ensemble Cappella Mediterranea dirigé par Leonardo García Alarcón.

L’opéra pour tous 

Pour cette saison 2021/2022, l’Opéra national de Lorraine mise sur de nouveaux rendez-vous afin d’attirer tous les publics. Pour Halloween, un concert hanté sera organisé et accessible à tous. Les musiciens seront grimés, tout comme les spectateurs qui pourront venir déguisés. Décors, lumières et musique amèneront petits et grands dans l’ambiance énigmatique de cette nuit.

Pour les tout-petits, des séances d’éveil au berceau vont être proposées aux enfants âgés de 6 à 18 mois. Ils pourront ainsi profiter avec leurs parents de leur moment musical bien à eux, installés dans une structure pensée pour leur confort dans la grande salle.

Quant aux gourmands férus de musique de chambre, ils pourront essayer une nouvelle expérience au Salon des Artistes. En plus des concerts « Apéritifs » et des récitals « Tea time », il sera désormais possible de s’octroyer une pause déjeuner au sein de l’Opéra tout en profitant d’un moment musical. Un programme savoureux sans aucun doute !

Marine Prodhon

Retrouvez le programme et la billetterie en ligne sur opera-lorraine.fr 

Photos © Arno Paul, Gilles Abegg - Opera de Dijon, C2images