La nouvelle en partage

236

Pour la première fois, un événement dédié au genre de la nouvelle est organisé : le festival « Les 12 000 signes » aura lieu du 20 au 24 novembre dans différents lieux nancéens ! 

Porté par l’association littéraire 3 Patttes à Un Canard (avec trois T !) et la compagnie de théâtre Les Fruits du Hasard, le festival « Les 12000 Signes » propose de mettre la Nouvelle en lumière… et en musique. « Depuis longtemps, nous avions envie de joindre nos savoir-faire » souligne Benoît Fourchard, co-responsable de la Cie Les Fruits du Hasard et par ailleurs nouvelliste (entre autres). « C’est pourquoi nous avons eu l’idée de lancer ce festival en proposant des lectures musicales dans plusieurs lieux de la métropole. » Maison des Etudiants au campus ARTEM, Restaurant Universitaire de Brabois, lycée Callot, centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville, médiathèque de La Manufacture, médiathèque du Haut-du-Lièvre, jardin botanique Jean-Marie Pelt… Tous seront investis, entre le 20 et le 24 novembre, par ce nouveau festival : « Notre but est d’aller à la rencontre de tous les publics » ajoute Benoît Fourchard. « Sans savoir l’expliquer, le genre de la nouvelle n’est pas bien représenté en France alors qu’il connait un grand succès chez nos voisins anglo-saxons. Ce festival est l’occasion de donner envie, aux spectateurs, de se plonger dans les recueils de nouvelles. »  

Lecture de Ni Fleurs ni Couronne de Maylis de Kerangal

Partenaire majeur du festival, le LEM accueille « Les 12 000 signes » lors de la grande soirée du vendredi 22 novembre en présence de plusieurs auteurs et lors de la journée du 24 novembre avec une table-ronde, un buffet et la rencontre des écrivains et la soirée de clôture. L’équipe du LEM a également accueilli les organisateurs du festival pour les répétitions :
« Il y a des nouvelles plus scénarisées que d’autres, que l’on arrive plus facilement à mettre en musique. Ces lectures à voix haute seront accompagnées par deux musiciens qui, par moment, se donneront à l’improvisation de sorte à ce qu’un prolongement s’opère avec le texte. »

Parmi les auteurs, il y aura Céline Castillon, aussi marraine du festival, Franz Bartelt (prix Goncourt de la nouvelle en 2006), le Messin Joël Egloff mais aussi Isabelle Minière, Pierre Théobald, Marie-Hélène Lafon, Zoé Derleyn, Dino Buzzati, Christian Oster, Rudyard Kipling… Mais avant chaque représentation, le public ne connaîtra pas l’auteur qu’il est en train d’écouter. Une volonté de la part de Benoît Fourchard pour que chacun puisse s’imprégner de l’écriture. « La seule chose que nous avons dévoilé est un banquet musical et une lecture de Ni Fleurs Ni Couronne de Maylis de Kerangal que nous organisons à la Brasserie du Marché d’Haussonville le samedi 23 novembre. Pour cette soirée, la réservation est obligatoire avec un menu à 25 euros. » 

Par ailleurs, le festival « Les 12 000 signes » donnera un petit avant-goût aux curieux en inaugurant le premier rayon entier dédié à la nouvelle à la librairie l’Abri du Temps, Grand rue à Nancy, le samedi 16 novembre à 17h. L’occasion de se plonger dans quelques lectures avant de les voir mises en scène…Pauline Overney

Réservations pour le vendredi et le dimanche, au LEM : 
contact@lelem.fr ou 03 83 35 35 14 ou lelemnancy.mapado.com
Réservations pour le samedi, Brasserie du marché : 03 72 14 97 31
Toutes les lectures seront gratuites (entrées payantes au jardin botanique et Musée Aquarium, aux tarifs en vigueur).