La « bonne nouvelle » des 12000 signes

912

Après l’annulation de l’édition 2020, l’équipe du festival « Les 12000 signes »re-signe pour une deuxième édition à Nancy, à parcourir du 28 mai au 6 juin.

Selon Le Littré, un dictionnaire de la langue française, la nouvelle est « une sorte de roman très court », même s’il n’y a pas de règle concernant sa longueur. Elle se centre généralement autour d’un événement, pour approfondir une intrigue seule, avec peu de personnages. La nouvelle est une fiction, un récit inventé, dont les actions sont présentées par un narrateur. 

Très apprécié par nos voisins anglo-saxons, le genre de la nouvelle peine encore à être représenté en France. C’est pourquoi, l’association littéraire 3 Patttes à Un Canard et la compagnie de théâtre Les Fruits du Hasard reconduisent pour une deuxième édition leur festival « Les 12000 Signes » à partir du 28 mai dans plusieurs lieux de la métropole.

À la rencontre du jeune public 

Après un préambule le 18 mai dernier, en Facebook Live, à l’occasion de la résidence de l’écrivaine Sophie Loubière à la bibliothèque Stanislas sur le thème de la nouvelle « noire », le festival se déploie en extérieur pour retrouver son public : « Nous proposons des événements au Haut du Lièvre, au Jardin botanique, sur l’esplanade de l’EMAN Porte de la Craffe… Cette deuxième édition sera organisée, au fur et à mesure, selon les conditions sanitaires en vigueur. Mais il était important pour nous de la maintenir » souligne Benoît Fourchard, co-responsable de la Cie Les Fruits du Hasard et nouvelliste. 

L’écrivain Joël Egloff sera le parrain 2021. Auteur des recueils de nouvelles « Les ensoleillés » (2002) et « Libellule » (2012), il sera présent le 28 mai prochain, à l’auditorium de la Porte Saint-Georges, pour la remise du prix de la « Nouvelle Grand-Rue ». « Il rencontrera également les lycéens de Jacques Callot à Vandoeuvre, le 4 juin, pour échanger avec eux autour de ses textes » ajoute Benoît Fourchard. Car aller à la rencontre du jeune public est aussi un enjeu majeur pour l’équipe du festival qui promeut le genre de la nouvelle comme « une forme courte, dans l’air du temps, parfaitement adaptée aux modes de vie des plus jeunes aujourd’hui ». 

Balades, lectures musicales…

Parmi les autres rendez-vous attendus, « Les 12000 signes » proposent une balade littéraire au Haut du Lièvre le 29 mai ainsi qu’une lecture musicale à la médiathèque de Laxou le même jour et le 30 mai au Jardin botanique Jean-Marie Pelt. Le 31 mai, place à une lecture en pédalant chez Dynamo, puis, le 2 juin rendez-vous à la Douëra à Malzéville pour un apéro littéraire « noir » avec Sophie Loubière. Le 5 juin, le festival prendra ses quartiers à La Filoche à Chaligny puis sur l’esplanade de l’EMAN Porte de la Craffe pour « La Nouvelle en fête », une manifestation co-organisée avec le LEM. Enfin, après une balade littéraire et musicale sur les bords de la Meurthe le 6 juin, le festival finira en beauté le 13 juin avec un banquet littéraire dans les jardins de la MJC des Trois Maisons « avec la lecture de la nouvelle inédite écrite par Nicolas Mathieu, à paraître aux éditions Babel en mai ».

Pauline Overney

 Du 28 mai au 6 juin • Entrée libre • Sous réserve de l’évolution de la situation sanitaire et des mesures gouvernementales. Plus d’infos : 06.75.14.35.31 ou sur la page Facebook : Festival 12000 signes #02.