Hymne à la tolérance signé Freddy Ruhlmann

3228
Et le temps abdique devant la couleur © Freddy Ruhlmann

Une partie de l’œuvre, prolifique et multidisciplinaire de Freddy Ruhlmannn, s’expose au Domaine du Charmois à Vandœuvre-lès-Nancy, jusqu’au 2 octobre. Mot d’ordre ? La tolérance.

L’Art et la culture sont au cœur de nos vies ». Davantage qu’un slogan, Marie-Paule Urban-Ruhlmann a fait de cette phrase un mantra, un mode de vie et le fil rouge des expositions qu’elle organise, depuis le décès de son époux Freddy Ruhlmann, touche-à-tout de génie. Dans cette nouvelle exposition « La Tolérance », visible jusqu’au dimanche 2 octobre au Château du Charmois à Vandœuvre, et dont elle assure le commissariat, Marie-Paule donne à voir les multiples facettes de l’artiste (et athlète) strasbourgeois qui était tout à la fois peintre, sculpteur, designer, graphiste, journaliste, scénariste et producteur de télévision. Un travail transdisciplinaire qui transparait dans la centaine d’œuvres exposées – dont certaines inédites – comprenant des textes et des carnets, des dessins et des tableaux, des sculptures et des objets de design, ainsi que des créations graphiques et des objets sportifs.

L’art, compagnon de vie

En fil conducteur de cette exposition, une valeur cardinale de l’artiste alsacien : la tolérance. En lieu-hôte, le Domaine du Charmois. Deux choix loin d’être anodins. « Présenter cette exposition en entrée libre, à Vandœuvre, ville multiculturelle de plus de 30 000 habitants dans laquelle cohabitent différentes communautés, cela a du sens ! A travers les œuvres de Freddy, chacun peut comprendre que le sport peut mener à tout, et que l’art nous aide à vivre et à voir le monde de manière plus positive ».
Les visiteurs y découvrent l’œuvre consistante d’un homme particulièrement vivant « qui ne s’arrêtait jamais ». Parmi les œuvres présentes, beaucoup figurent des visages, à l’image des « 7 témoins en bronze » conçus en l’an 2000. D’autres, telles les affiches réalisées pour le Conseil régional de Lorraine autour de la mirabelle, font référence au lien entretenu par l’artiste avec la région Lorraine.

« Sa quête, perpétuelle, de la perfection, du beau, de l’harmonieux, s’est toujours accompagnée d’humour, y compris dans les derniers instants de sa vie. Quant à son épicurisme, il n’empêchait pas une vraie rigueur, que traduit la précision de son trait ». Marie-Paule s’emploie à faire rayonner l’homme et son œuvre, et à les faire connaître plus largement encore au-delà des frontières et dans l’espace transfrontalier. À Vandœuvre, elle espère rencontrer un public éclectique. « Les enfants, comme les scolaires, les universitaires et les seniors, ont ici toute leur place ! L’art appelle chacun, dès le plus jeune âge, à devenir plus tolérant ».
« Hymne à la nature, à l’Europe, à la joie », « La Tolérance » est effectivement une exposition tout public dans laquelle se mêlent la contemplation et le rire, l’étonnement et l’émerveillement.

Remerciements
« La Tolérance » a été organisée à l’invitation de Stéphane Hablot, maire de Vandœuvre, grâce au soutien de Jean-Pierre Becker, adjoint à la culture, à l’enthousiasme de Nathalie Dassi, Directrice de la Culture, et d’Alma Mehmeti, Directrice de la communication, à l’initiative de Françoise et Michel Brungard, président de l’association culturelle du château du Charmois, et à la Région Grand Est.

Exposition visible au Domaine du Charmois, Allée Jean Legras à Vandœuvre-lès-Nancy, jusqu’au dimanche 2 octobre • Accessible du jeudi au dimanche de 15h à 18h • Entrée libre • Jeudis 8 et 22 septembre à 18h00 : rencontres autour de l’artiste avec Marie-Paule Urban Ruhlmann
publireportage - photos © Freddy RUHLMANN, dr