Géo Condé se balade dans tout le Val de Lorraine !

260

Jusqu’au 28 novembre, les spectateurs pourront découvrir la 8e édition du festival Géo Condé, dans une nouvelle version, mais toujours consacré à l’art de la marionnette !

C’est une nouvelle page qui s’écrit pour Géo Condé, le festival international de marionnettes, de formes animées et de théâtre d’objets du Val de Lorraine. Initiée et organisée par l’ACVL (Action Culturelle du Val de Lorraine), cette 8e édition ne prendra pas ses quartiers au théâtre Gérard-Philipe de Frouard. Une nouvelle formule qui amène le festival à voyager à travers le territoire lorrain à la rencontre de nouveaux publics. Ainsi, jusqu’au 28 novembre, une vingtaine de spectacles est programmée dans plus de dix lieux différents : salles des fêtes, MJC, médiathèque ou même chez des particuliers. La programmation, conçue pour petits et grands, réunie des techniques diverses telles que la marionnette de table, le théâtre d’objet, la marionnette portée, pop-up ou simplement de papier, la gaine chinoise ou encore le kamishibai japonais… « Le spectacle vivant permet par des chemins de traverse de rencontrer l’histoire, comprendre le présent, vivre son avenir. Le contact avec les artistes, leur œuvre, leur création, et la confrontation à leur imaginaire font naître les désirs inconnus, permettent de s’affranchir des frontières et des carcans » souligne Daniel Soibinet, président de l’ACVL.

Temps fort à Blénod lès Pont-à-Mousson

Parmi les grands rendez-vous de ce Géo Condé, la comédienne-marionnettiste Yseult Welschinger use des ficelles du théâtre de papier dans « Macao & Cosmage ». Ce spectacle, joué le 30 octobre à la salle des fêtes de Dornot puis le 8 novembre au château Corbin de Liverdun, est une adaptation de l’œuvre d’Edy Legrand, publiée pour la première fois il y a 100 ans ! Sur scène, accompagnée du pianiste Pierre Boespflug, Yseult sort de sa valise des images qu’elle déplie, des ombres qu’elle projette. Une grande fresque se déroule. Les 1er, 2 et 3 novembre, le festival s’installe au centre culturel Pablo Picasso de Blénod lès Pont-à-Mousson. Ce temps fort accueillera, entre autres, la Cie La Mue/tte qui présentera « Les folles » sous fond de dictature argentine en 1977, « Les intimités de l’Homme-Orchestre » dans un univers plus musical et aussi « Fais-moi mâle » sur la chanson de Boris Vian, Fais-moi mal, Johnny. Pour les fans du septième art, plusieurs ciné-concerts sont également au programme : « Moonwalk One » par la Cie Zéro G pour les 50 ans du premier pas de l’homme sur la lune, « Les aventures du Prince Ahmed » par Latitude 5.4, un premier film d’animation à partir d’ombres chinoises et mis en musique par un trio de musiciens-compositeurs. En partenariat avec l’association Aye Aye VO, le Festival international du film de Nancy proposera  une sélection de films d’animation en noir & blanc, monochromes ou en couleur. Le public pourra également apprécier une conférence fulgurante (théâtre d’objets) sur le cosmos et l’apparition de l’espèce humaine grâce à Zoé Grossot, découvrir la « Folie de Roméo et Juliette » par la Cie La Magouille ou encore écouter un couple (Cie Elvis Alatac), enregistrer à la façon d’une émission de radio, la nouvelle de Guy de Maupassant. Géo Condé n’est définitivement pas mort… Vive Géo Condé ! Pauline Overney

Renseignements et réservations : 06 45 04 55 50 ou festivalgeoconde.fr
Tarifs : de 2 € à 8 €, 15 € pass journée

Publireportage • Photos © Catherine KOHLER, Elvis alatac , DR