Des frissons en ligne !

54

Pour sa 28e édition, le Festival international du film fantastique de Gérardmer proposera une programmation entièrement virtuelle, du 27 au 31 janvier.

« En 2021, nous rentrons dans la quatrième dimension en proposant un festival intégralement en ligne. Le cinéma fantastique a toujours anticipé la réalité comme aucun autre art, faisant de l’incertitude de notre devenir la certitude du présent. » Les organisateurs du Festival international du film fantastique de Gérard s’adaptent à la situation sanitaire : cette 28e édition dématérialisée favorisera la création et l’expression de toutes les formes cinématographiques de ce genre qui seront accessibles en un clic. Compétition longs et courts métrages, films inédits, Rétromania, Nuit décalée, rencontres en live avec les cinéastes sur les réseaux sociaux et de nombreuses autres surprises attendent les spectateurs !

Concrètement, l’accès à la plateforme de visionnage des films se fera via le site internet du festival. Une fois commencé, le film sera disponible pendant 24 heures. Les films seront disponibles en version originale avec sous-titres français. Pendant toute la durée du festival, dès le mercredi 27 janvier à midi jusqu’au dimanche 31 janvier à minuit, tous les films de la sélection pourront être visionnés ( dans la limite des places disponibles ), à l’exception de quelques séances signalées, pendant les cinq jours de festival sans horaires imposés. 

“Teddy” de Ludovic & Zoran Boukherma © PRESSE Cinema (HOPSCOTCH Groupe), DR

Bertrand Bonello et Pio Marmaï, présidents du jury

Le réalisateur Bertrand Bonello présidera le jury des longs métrages de cette 28e édition du festival du film fantastique et le comédien Pio Marmaï sera, quant à lui, président du jury des courts métrages. Le premier signe huit longs métrages dont trois présentés en compétition au Festival de Cannes. Le fantastique irrigue tous ses films dans la quête sensorielle et envoûtante d’une humanité perdue comme dans son dernier film Zombi Child, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en 2019. Le second est acteur de théâtre, avec 32 longs métrages à son actif. Personnalité magnétique, il saura aimanter un public fractionné aux quatre coins de la France derrière leur écran. Naviguant entre films d’auteur et cinéma populaire, il est aussi à l’aise dans la comédie que dans la dramaturgie.

Variété des films et thématiques

« L’homme est-il périmé au profit d’une silhouette virtuelle ? Cette interrogation nous rappelle avec l’acuité du jour la querelle des iconoclastes et des iconophiles sur la liberté et la justesse de la représentation. Le festival entend témoigner dans sa programmation en ligne de cette réflexion par la variété des films et thématiques choisis, mêlant science des imaginaires et science des réalités intimes, au bénéfice d’une altérité retrouvée et d’un enfermement rejeté. » Bruno Brade, directeur du Festival résume ainsi cette 28e édition, qui, comme chaque année, réserve une sélection de films particulièrement pointue. En compétition, les cinéphiles pourront découvrir par exemple Anything for Jackson de Justin Dyck, Sleep de Michael Venus ou encore Teddy de Ludovic & Zoran Boukherma. La Nuit Décalée verra elle la projection des films Cyst de Tyler Russel, Psycho Goreman de Steven Kostanski et Slaxx d’Elza Kephart. La programmation sera régulièrement mise à jour sur le site du festival. Les ventes des pass et des billets ont débuté le 7 janvier dernier et sont toujours accessibles en ligne. 

Du 27 au 31 janvier • Tarifs : Pass Festival : 50 € ( le pass garantit une place sur tous les films de la sélection ( hors contenus gratuits ), billet à la séance : 5 € • Infos et réservations : festival-gerardmer.com 

Avertissement : tous les films sont interdits au moins de 16 ans sauf mention contraire

Photos © PRESSE Cinema (HOPSCOTCH Groupe), DR