Silence on bouquine !

119

L’AUBE DU DIABLE

De Arnaud Zuck, un roman inspiré de l’affaire du curé d’Uruffe.

Un récit glaçant qui décrit les évènements qu’une paroisse a connus en 1956.

L’Église catholique découvre, révulsée, le crime de sang hors norme commis par l’un des siens, jeune curé d’une trentaine d’années. Revivez de l’intérieur ce drame humain authentique et bouleversant, enfin romancé !

Jeune prêtre charismatique au charme inimitable, l’abbé Henri Breger, est vénéré par ses fidèles. Avec son style moderne, il réveille, dans une presque idylle, la vie de la paroisse encore meurtrie par les récentes blessures de la guerre achevée une décennie auparavant. Mais… dans l’ombre de son dévouement, entre les prônes et les confessions, le rock’n’roll et les fêtes du village, le père Henri partage avec ses paroissiennes éperdues bien d’autres plaisirs.

Pris à son propre piège, l’abbé va s’acharner à étouffer un secret qui le dévore, susceptible de le conduire à sa perte… Il s’apprête à commettre l’horreur insoutenable, proche de le mener à l’échafaud. L’Aube du diable ravive, dans ses moindres détails, un souvenir déchirant qui continue de glacer le sang, 65 ans après. On assiste, impuissant, à la dérive de la raison jusqu’à l’éclosion du mal…

Plongez-vous dans ce roman, à cheval entre la fiction et le fait divers et comprenez enfin ce qu’il s’est réellement passé en 1956.

Arnaud Zuck, « L’Aube du diable » • Ex Aequo