Pont-à-Mousson souffle ses 750 bougies !

821

Il faudra sans doute un énorme gâteau pour porter autant de bougies. La cité mussipontaine fête avec faste sa fondation autour de nombreuses activités qu’il ne faut pas manquer !

Comme son nom l’indique, Pont-à-Mousson doit son existence à la construction d’un pont sur la Moselle par les Seigneurs de Mousson (c’est le nom de la butte), qui sont également comte de Bar. Ce pont a une grande importance car c’est l’un des rares endroits où la traversée est possible. Par delà la jonction de deux berges, c’est tout une région (constituée de la Lorraine et des trois Evêchés de Metz, Toul et Verdun) qui se connecte. La ville se développe rapidement.
La naissance officielle de Pont-à-Mousson date du 20 avril 1261 avec la chartre d’affranchissement scellée par Thiébaut II de Bar. Au siècle suivant, la ville est érigée en marquisat.

Six mois de festivités

La municipalité a décidé de marquer le coup en organisant des festivités sur la longueur, jusqu’en septembre. C’est un choix gagnant, car cela permet de fédérer le plus grand nombre de participants. C’était aussi un choix pratique : avec une telle histoire et d’aussi importantes richesses patrimoniales, c’eut été une gageure de vouloir tout « compresser » en une seule manifestation. Détail par le menu :

Les hors d’œuvres ont eut lieu le 10 avril dernier avec l’inauguration officielle des festivités. Une belle journée qui n’a fait qu’annoncer une suite attrayante !

Des conférences de qualité

Des personnes de renom vont se succéder dans le Grand Salon de l’Hôtel de Ville tout au long des mois de juillet et de septembre : Jean-François Bauer, Julien Lapointe, le professeur François Roth, Jean Magnin, Daniel Duche…
Chacun évoquera un aspect de la riche histoire mussipontaine et des témoignages du passé qui restent présents dans la ville d’aujourd’hui. Ce sera ainsi l’occasion de (re)découvrir le rôle de Pont-à-Mousson dans la diffusion d’une culture mathématique à la Renaissance, d’approfondir sa connaissance de la Faculté de Droit de sa création en 1582 à son transfert à Nancy en 1768, d’observer l’évolution importante de la ville au cours du XIXe s., de se souvenir de la Libération de la cité en 1944 ou encore de comprendre le développement urbain de Pont-à-Mousson au fil de son histoire. Historique donc, me direz-vous ? Oui, résolument ! Mais il ne faut pas oublier que pour étendre ses branches, l’arbre a besoin de ses racines. Le futur d’une ville ne peut se faire sans connaissance du passé.

Une image d’Epinal

…au sens propre, et non au figuré. Afin de se souvenir de cet anniversaire, et de « marquer le coup », la Ville de Pont-à-Mousson a demandé à la célèbre Imagerie d’Epinal de concocter spécialement pour l’occasion une réalisation dont elle a le secret. Pari tenu ! La superbe image, numérotée, est actuellement disponible au Musée « Au fil du Papier ». En outre, vous avez tout à y gagner : une fois sur place, profitez-en pour visiter le musée qui expose – chose rare – jusqu’en septembre la fameuse charte de Thiébaut II, plusieurs autres documents historiques et divers sceaux des comtes de Bar.
Coût de l’image : 60 €. Plus qu’un souvenir, c’est une œuvre d’art lorraine qui vous est proposée !

Des images colorées

A partir du 17 juin, et jusqu’au 30 juillet, il faut absolument assister à la « mue » de la façade Renaissance de la cour intérieure du musée de Pont. Une mue colorée, une mue vivante, une mue enchanteresse… Un passionnant son et lumière (nous avons assisté aux répétitions) va retracer la (très riche) histoire de la ville. En images et en musique, un bel enchaînement de tableaux présente les divers personnages qui ont marqué, et qui marquent encore, le développement de la cité. La projection de 25 minutes (elle na rien à envier à celles des grandes villes voisines) aura lieu tous les vendredis et samedis à 22h30.

Une fête médiévale

Assister aux manifestations-anniversaire de la fondation de Pont-à-Mousson, c’est aussi l’occasion de s’amuser, de rire, de rêver.
Les 24 et 25 septembre prochains (tous à vos agendas pour noter ce RDV), l’île d’Esch se transformera le temps d’un week-end en village médiéval du XIIIe s. Ce sera l’occasion d’admirer moult spectacles et autres travaux d’artisans (forgerons, potiers…). Un campement militaire sera reconstitué et permettra de tout savoir sur le maniement des hallebardes et autres armes de l’époque. Pour ceux qui auront faim, une halte à la cuisine du camp s’imposera.
Certains ne connaissent pas l’île d’Esch ? Pas de panique, c’est à trois minutes (à pied) du centre-ville.
Les beaux jours sont là, alors prenez le temps de flâner à Pont-à-Mousson sur les bords de la Moselle. Promenez-vous et découvrez le riche patrimoine de cette cité qui fut autrefois connue grâce à son université dans l’Europe tout entière (remarquez, elle est aujourd’hui connue dans le monde entier grâce à sa fonderie). Les Prémontrés, les églises Saint-Martin et Saint-Laurent, la place Duroc, les maisons renaissances, les élégantes maisons de maîtres de l’avenue Général Leclerc, la butte de Mousson, le marché couvert… Pont-à-Mousson est riche d’un patrimoine séculaire remarquable. L’anniversaire de sa fondation est une excellente idée de le découvrir, et par delà cet évènement, de découvrir le dynamisme permanent d’une ville inscrite entre Nancy et Metz.

Contacts : Mairie de Pont-à-Mousson, place Duroc • 03 83 84 23 89 • Office du tourisme, place Duroc • 03 83 81 06 90 • Musée Au fil du Papier, rue Magot de Rogéville (à deux minutes de la place Duroc) • 03 83 87 80 14