Paradis sur « Terres d’Oh »

6402
Canal Sarre - Etang du Stock © un Monde à Vélo

Exceptionnel réservoir de nature entre Alsace et Lorraine, « Terres d’Oh » propose, grâce à ses partenaires, une offre touristique conjuguant détente, patrimoine et gastronomie.

Situé dans l’est de la France, à proximité des frontières allemandes et en bordure du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord et du Parc Naturel Régional de Lorraine, « Terres d’Oh » permet d’allier tourisme vert, exploration patrimoniale, sport-loisir et réjouissances gastronomiques. Pour une journée, un week-end ou une semaine, vous trouverez ici de quoi vous fabriquer un séjour qui vous ressemble !

Si l’on ne peut mesurer la quiétude des lieux par une simple promenade sur le site internet de « Terres d’Oh », ce dernier a néanmoins le mérite de présenter, en plus des divers hébergements et facilités mis à disposition des visiteurs, les innombrables manifestations et sorties accessibles sur ce vaste territoire (à retrouver via la rubrique « Actualités »). Promenades ressourçantes en forêt ou au sein d’un parc naturel régional, sorties vivifiantes à vélo, balades paisibles en bateau, découvertes culinaires… Que vous aimiez prendre votre temps ou vous dépenser à vélo, sur terre ou sur l’eau dans un cadre naturel préservé, vous trouverez en « Terres d’Oh » votre « place to be » !

Voyager autrement

« Quels que soient leur profil et leurs envies, les visiteurs ne peuvent qu’apprécier la richesse de nos paysages préservés », confirme Delphine Ruin, agent de développement touristique chez «Terres d’Oh». Se reposer dans un cadre somptueux, explorer des villes et villages de caractère, découvrir une faune et une flore d’exception, multiplier les activités sportives et culturelle, s’essayer aux joies de la navigation de plaisance, assouvir sa soif d’évasion, se repaître de la beauté de la nature, se reconnecter à l’essentiel… Par son panorama diversifié et la qualité de ses propositions, « Terres d’Oh » attire un public éclectique (famille, amis, duo) en recherche de dépaysement. Avec ses 120 kilomètres d’itinéraire et sa localisation entre canal de la Sarre et canal de la Marne au Rhin, «Terres d’Oh» fait figure d’oasis au patrimoine naturel éblouissant. Ici, la nature est source d’évasion, de distraction, de contemplation, et constitue un horizon de tous les possibles.

«Terres d’Oh», la force d’un collectif 
Marque de l’association Bassin Touristique des canaux de la Sarre et de la Marne au Rhin, «Terres d’Oh» est devenue le partenaire de choix des acteurs du tourisme signataires de la charte de partenariat, acte symbolique marquant la volonté d’avancer ensemble. Le réseau « Terres d’Oh » regroupe cinq intercommunalités du Grand Est (Sarreguemines Confluences, Alsace Bossue, Saulnois, Sarrebourg Moselle Sud et le Pays de Phalsbourg), 11 communes mouillées par les canaux d’Alsace et de Lorraine, ainsi qu’une association de plaisanciers, une association de loueurs de bateaux et l’Eurodistrict Saarmoselle.

Terres d’Eau

3e bassin de location et de plaisance fluviale de France, « Terres d’Oh » est l’endroit idéal pour expérimenter les bienfaits du tourisme fluvial… et s’initier aux joies des activités nautiques !

Doucement, tranquillement, calmement… Dans une société adepte de la performance, les temps du retrait, de la déconnection, sont de l’ordre de la survie. C’est précisément à cela que « Terres d’Oh » nous invite. Son crédo pourrait être « qui va piano va sano e va lontano » (« qui va doucement, va sainement et va longtemps ») tant ici, tout nous appelle à oublier l’heure pour prendre le temps. C’est donc très logiquement que l’on a le choix, sur place, entre différents moyens de transport doux nous invitant à nous reconnecter à l’essentiel tout en faisant le plein de bonnes vibrations.

CMRhin ©Amélie Blondiaux – AtoutFrance – Vnf

Vous aimez les sports d’eau, c’est un fait. Mais avez-vous seulement pensé à expérimenter le tourisme fluvial ? En naviguant à 8 km/h sur un bateau sans permis habitable, vous serez le capitaine de votre propre aventure et découvrirez, en famille, la beauté de paysages variant au fil de la traversée, vos proches et vous avançant unis, au même rythme. Pour peu que vous ayez pensé à embarquer un vélo, vous pourrez faire escale dans l’un des sites patrimoniaux environnants. Ces arrêts opportuns – autrement appelés « escales » – dans une halte fluviale, une base nautique ou un port de plaisance seront autant d’occasions de partir à la conquête de cette terre surprenante ! Une fois votre embarcation fermement amarrée, vous multiplierez les découvertes, entre visites de châteaux, rencontres avec les animaux, randonnées en forêts, sorties VTT ou VTC, journée au parc aquatique, découvertes culinaires et autres activités en famille. De nouveau à bord, remarquez le calme ambiant ! Sur les canaux de la Sarre et de la Marne au Rhin ou le long des rives, les allées et venues se font dans le calme, loin de la précipitation du quotidien. Observez le paysage environnant ! Autour des voies navigables et des itinéraires cyclables se dresse une nature verdoyante aux panoramas étonnants. Que ce soit pour des considérations écologiques, ou simplement pour garder la tête hors de l’eau, vous l’aurez compris : il est plus que temps de voyager autrement !

__________

Rencontre… avec Maureen Schott,cheffe de base Le Boat en Alsace

© Le Boat

Qui sont vos clients ? 

Les familles françaises, allemandes, des groupes de garçons venus faire la fête, les retraités… Il n’y a pas de profil type ! Nous accueillons chaque année des clients fidèles, mais également des plaisanciers novices.

Quelles prestations proposez-vous ?

La location de bateaux de plaisance de 2 à 12 personnes, entièrement équipé, sans permis, pour 3 jours minimum. Quatre gammes de confort sont disponibles, le niveau d’équipements variant selon le modèle choisi. La location comprend une formation initiale d’une heure avec un technicien, ainsi que des informations et conseils sur l’itinéraire choisi, pour une navigation au plus proche des attentes du client.

Vous pratiquez également la gestion-location…

En effet, sur nos 62 bateaux à Hesse, certains appartiendront, à terme, à des particuliers, auxquels est versé, dès signature du contrat, un loyer mensuel. Au bout de 7 ou 8 ans, ils pourront décider de repartir avec le bateau, lequel sortira alors de notre flotte, ou bien de prolonger leur gestion-location. Tous ces futurs propriétaires bénéficient également de 6 à 7 semaines de location gratuite dans l’année.

Propos recueillis par Cécile Mouton

__________

3 questions à Georges Janssens plaisancier flamand habitué de Terres d’Oh

© Georges Janssens

Depuis combien de temps fréquentez-vous « Terres d’Oh » ? 

Cet été, ce sera la quatrième fois que je quitterai Duffel (près d’Anvers) pour emprunter la route du Canal de la Marne au Rhin. Habitué de la voile en mer (que je pratique avec mon voilier personnel), je voyagerai cette année en bateau électrique que je louerai auprès de la compagnie Les Canalous, à mon arrivée au Port du Houillon à Languimberg. Je naviguerai ensuite vers Strasbourg, pour un voyage d’une semaine.

Profitez-vous des hébergements disponibles sur place ?

Cette année, les huit voyageurs que nous sommes dormiront à bord. Toutefois nous projetons de réaliser différentes escapades, parmi lesquelles la visite de l’écluse de Réchicourt-le-Château, des tunnel et d’un plan incliné, ainsi que des promenades nature. Nous profiterons également des plaisirs gastronomiques du territoire, et nous rendrons notamment à la brasserie des Éclusiers à Henridorff.

Qu’est-ce qui explique votre fidélité à la destination ?

Une certaine fascination pour la région Lorraine/Alsace sans doute ! Mais également la qualité de l’accueil et la diversité des propositions sur place. Et puis, en tant que journaliste spécialisé dans la presse maritime, j’allie l’utile à l’agréable et trouve dans chacun de mes séjours l’inspiration pour un nouvel article.

Propos recueillis par Cécile Mouton

Sports d’eau

©Terresd’Oh !_LCDZ

Ceux pour qui l’évasion passe par la dépense physique ne sont pas en reste. En effet, « Terres d’Oh » est reconnue pour la qualité de son cadre de plaisance mais également pour celle de son offre sportive, et fait cohabiter différentes activités nautiques conçues pour amuser toute la famille. Les baigneurs profitent, sur place, d’étangs à l’eau qualifiée par l’ARS comme d’« excellente qualité ». Les pêcheurs exercent leur passion dans des sites remarquables, dotés d’hébergements et d’activités diverses. Tirant partie de ce cadre extraordinaire, ils pourraient tout à fait faire des émules parmi les membres de leur famille jusqu’ici réfractaires ou indifférents aux charmes de ce loisir/sport ! Entre promenades en bateau, en barque ou en pédalo, ski nautique, balade en bateau à moteur, wakesurf, wakeboard et structures gonflables, les amateurs de sensations fortes iront d’activité nouvelle en loisir insolite à tester en duo, en famille ou entre amis. Chez « Terres d’Oh », le plaisir se partage !

__________

À bicyclette

Autre mode de mobilité douce privilégié : le vélo, qui permet de découvrir la diversité des paysages tout en voyageant à son rythme. Ici, les cyclistes sont rois !

Sur le territoire de « Terres d’Oh », petits et grands se baladent à vélo le long des canaux d’Alsace et de Lorraine, sur des chemins de halage réaménagés. Pensés pour tous, ces itinéraires cyclables relient les communes entre elles et offrent de belles promenades au cœur d’une nature riche et diversifiée.

Itinéraires balisés et sécurisés

Circuit des cigognes, circuit du sel, circuit des étangs… Les cyclistes circulent ici entre terre et eau au fil de parcours thématiques, empruntant, pour ce faire, quelques-unes des 480 km de pistes cyclables sécurisées et balisées du réseau. Axes majeurs de ces itinéraires de rêve, l’Eurovéloroute 5, voie reliant la capitale Londres à l’italienne Brindisi, et dont la véloroute du canal de la Sarre, tronçon de 76 km, dessert différents sites touristiques incontournables du territoire (la Ligne Maginot, le Parc animalier de Sainte-Croix à Rhodes, le musée des Techniques Faïencières de Sarreguemines, la Villa (Centre d’interprétation du Patrimoine archéologique) à Dehlingen… ainsi que la Véloroute 52, véloroute verte et paisible dont 10 km de parcours traversent le Pays du Saulnois… Tout en pédalant sans forcer à proximité de rivières, d’étangs, de forêts, de prairies et de zones humides, les cyclistes découvrent, à intervalles réguliers, des panoramas exceptionnels.

Grand avantage de ce réseau cyclable : la plupart des itinéraires sont balisés et sécurisés ! Vous aurez également la possibilité de louer un vélo auprès des Offices de Tourisme du territoire, avec mise à disposition d’un kit de réparation (en complément des bornes de réparation réparties le long des canaux).

Découvertes patrimoniales

Praticables à tout âge, ces boucles à vélo vous permettront de découvrir des sites et ouvrages d’exception. En effet, en « Terres d’Oh », la majeure partie des sites se situent à proximité de l’eau. Parmi les escapades incontournables de tout cycliste curieux, citons notamment la sortie en VTT à la découverte du Grünewald… et celle en vélorail, engin hybride à bord duquel vous découvrirez les alentours de Dieuze et les mystères du Pays secret (au départ de Drulingen).

Désormais empreints de la philosophie des lieux, vous garderez en tête qu’ici, « le temps, on le prend »… et vous arrêterez pour vous ressourcer dans des lieux inoubliables allant du camping à l’hébergement insolite, en passant par la zone de loisirs et le meublé de tourisme. Quant aux marcheurs et amoureux de la nature, ils verront s’ouvrir à eux plus de 1000 kilomètres de sentiers pédestres !

__________

Le gîte, le couvert et la culture

Terre de nature et de culture, « Terres d’Oh » brille par la qualité de son offre patrimoniale, de gastronomie et d’hébergements.

Il serait vain de lister l’ensemble des points d’intérêt du vaste territoire sur lequel court « Terres d’Oh », nous ne nous y essaierons donc pas. Voici néanmoins de quoi éveiller la curiosité des voyageurs gourmands, friands d’histoire, de patrimoine, de gastronomie et/ou de nature.

Patrimoine et nature

En matière patrimoniale, le Musée du Sel à Marsal et les Salines royales à Dieuze attestent, à eux seuls, de la richesse patrimoniale et historique du territoire du Saulnois, terre saline. De son côté, Sarreguemines peut compter sur la reconnaissance mondiale de sa faïencerie pour attirer un public intéressé par cet artisanat ancestral. Le Pays de Phalsbourg constitue, lui, une halte privilégiée pour ses cristalleries, ses démonstrations de souffleurs de verre, de taille et de gravure sur cristal, mais également ses cigognes, chats et autres boules de Noël.

En termes d’ouvrage d’art, Réchicourt se démarque par sa grande écluse comprenant une chute d’eau impressionnante de 16 mètres. Autre ouvrage remarquable, le Plan Incliné de Saint-Louis-Arzviller, ascenseur à bateaux unique en son genre en Europe et dont la présence remplace une vallée de 17 écluses (qui demandait autrefois une journée de navigation). Site aménagé en voie verte longue de 8,2 km, l’ancienne Vallée des éclusiers se découvre quant à elle à pied… mais surtout à vélo.

Fief d’une nature préservée, « Terres d’Oh » s’étend sur les Parcs Naturels Régionaux de Lorraine et d’Alsace (zone Natura 2000), ainsi sur que la Moselle sud, récemment reconnue Réserve de biosphère par l’UNESCO.

Gastronomie et hébergements

Tartes flambées ou à la mirabelle, bières artisanales, quiches et pâtés lorrains, bretzels, baeckeoffe… Au fil de leur périple, les visiteurs trouveront de quoi se restaurer, et iront à la (re)découverte des terroirs alsacien et lorrain à travers des spécialités à l’aura mondiale. La gourmandise a donc, ici, toute sa place !

Côté hébergements, ils feront leur choix parmi des propositions alliant le charme et l’insolite, telles que le Château d’Alteville, château d’hôtes constitué de deux bâtisses (dont la plus ancienne date de 1564). Ils dormiront au milieu des animaux (loups, ours noirs, coyotes…) au Parc animalier de Sainte-Croix ou joueront les aventuriers dans les cabanes sur pilotis de l’étang du Stock ou les cabanes perchées dans les arbres à Keskastel. Ils profiteront d’un hébergement tout confort, en pleine nature, au sein de Center Parcs, ou apprécieront les joies du camping avec vue sur forêt, sur l’étang ou sur le lac (Camping Cœur d’Alsace) sans… ou avec structure gonflable (Camping du lac vert de Mittersheim).

Définitivement les bienvenus en « Terres d’Oh », les cyclotouristes s’orienteront vers les hébergements labellisés « Accueil Vélo », parfaitement équipés pour les accueillir de manière optimale (ils offrent notamment bornes de réparation et bornes de recharge…). En un mot comme en cent : venez comme vous êtes ! « Terres d’Oh » s’occupe de tout.

Retrouvez toutes les sorties, hébergements et établissements de restauration sur terres-d-oh.com !
Publireportage - Photos © P. Bucher, Aurélien Munsch, Un Monde à Vélo, Tom Pingel,Katja Inderka KT, OT Alsace Bossue, Morgane Bricard, P.Bucher, DR