OUverture d’Ateliers d’Artistes : l’art contemporain à découvert

800

C’est une tradition qui remonte à plus de vingt ans à Nancy. Tous les deux ans, au moment où le printemps s’installe, les artistes ouvrent leurs ateliers pour recevoir le public et faire connaître leur production. A la fois exposition in situ et démonstration, l’Ouverture d’Ateliers d’Artistes propose avant tout une rencontre entre un monde souvent caché, celui des créateurs et un public qui n’ose pas tout le temps franchir les portes de ces lieux d’expression. A voir à Nancy et dans ses environs les 30 et 31 mai prochains.

L’idée est venue il y a bientôt trente ans. A l’époque, une poignée d’artistes locaux lorgnent sur Paris, quartier Bastille, le lieu qui rassemble à l’époque le plus grand nombres d’ateliers d’artistes en France. Une manifestation baptisée le Génie de la Bastille crée pour sa première une passerelle entre les habitants et les artistes du quartier. Après quelques tâtonnements, la manifestation dans sa version lorraine prend son rythme de croisière en se tournant notamment vers la ville allemande de Bielfeld invitée d’honneur pour une vision européenne chère à la cité ducale. Chaque artiste nancéien invite son homologue allemand. La sauce prend et le public est au rendez-vous. Au bout de 2 ans, l’association nancéienne Tekhné voit le jour avec pour ambition de structurer la manifestation et de la faire grandir. La philosophie de ces rencontres pour l’Art contemporain reste fidèle aux envies des premières éditions : l’artiste ouvre son atelier au public mais aussi à un autre ou plusieurs autres artistes – de la région, de France, d’Europe ou d’ailleurs – pour partager avec la public cette découverte. Ainsi, avec une quarantaine d’ateliers ouverts, ce sont plus de 150 artistes qui exposeront leurs œuvres. Peintres, graveurs, sculpteurs, plasticiens, installateurs et vidéastes à découvrir dans des lieux insoupçonnés.

Photos ouvertures ateliers 2005 070 4

Au détour d’une rue, au fond d’une cour

Pour Marc Decaux, président de l’association Tekhné, « le rêve du début est toujours à réaliser : que la ville réussisse à créer une forte relation avec les artistes. C’est très difficile et ça demande des efforts constants que nous renouvelons tous les deux ans. »

En l’absence de galerie spécialisée en art contemporain à Nancy, la tâche peut sembler difficile : « mais ça n’est pas une raison pour baisser les bras, poursuit Marc Decaux, d’où l’importance de ce rendez-vous qui permet de présenter un aspect de la création contemporaine locale à un large public, de faire valoir l’existence des artistes dans la cité ainsi que la qualité pérenne de leur démarche artistique. »

Au détour des rues de la ville, l’Ouverture des Ateliers d’Artistes ressemble parfois à un jeu de piste : plan en main, il s’agit pour le visiteur de retrouver l’atelier. Souvent un deuxième corps de bâtiment, une ruelle oubliée. En tout cas, un endroit où il ne gare jamais sa voiture, un lieu hors des sentiers battus. Oubliée, la caricature de la galerie d’art aseptisée, l’idée étant vraiment d’aller sur le lieu de travail de l’artiste, son cadre quotidien.

Devant le succès de la manifestation – on compte à chaque édition entre 7000 et 8000 visiteurs – les nombre de candidats a augmenté et l’organisation tient à maintenir un cahier des charges assez précis pour garder l’esprit authentique de la manifestation : « Il ne s’agit pas d’ouvrir boutique. Les critères de sélection sont donc tournés vers l’attitude des artistes, leur créativité. On ne veut pas de reproduction du passé. Oui à l’art contemporain mais sans s’enfermer dans une chapelle artistique. La seule contrainte que nous imposons est celle d’inviter un autre artiste dans son atelier » poursuit Marc.

GG545190

Quatre lieux d’expositions « officiels » viennent déroger à la règle de l’atelier, comme pour rendre hommage à ces lieux qui maintiennent un effort toute l’année vis-à-vis de l’art contemporain : la Galerie Lillebonne dans la Ville Vieille,  qui mettra en valeur les gravures (c’est un des rares endroits à disposer d’un atelier de gravure toute l’année), la Galerie de l’Atelier, non loin de là, la Douëra à Malzéville proposera également une rétrospective de ses 20 ans, et enfin la galerie Neuf, rue Gustave Simon qui accrochera une exposition collective de photographie baptisée Ombres et Lumières.

Ailleurs, quand l’heure de l’apéritif approche, l’ambiance se détend et la rencontre opère. Une belle aubaine pour le curieux amateur d’art ou le simple badaud désireux de découvertes. Une chance aussi pour les artistes qui voient dans l’événement une belle occasion de se faire connaître. Et de vendre sans intermédiaire leur œuvre : « Il y a un aspect complètement décomplexé dans cette ouverture. Toute cette décontraction permet à certains de franchir le pas, de s’offrir une création. Même si ça n’est pas le but, si des ventes et des achats se font, c’est un plus ! » conclut Marc Decaux.

Comme avant goût des ces rencontres nous vous proposons dans les colonnes qui suivent de faire connaissance avec trois artistes nancéiens : Franc Volo, la fantasque peintre des caravanes, cactus et autres surprenants mélanges, Gé Pellini, le sculpteur des animaux pointus, et Flow, le génial peintre issu du graff et ses explosions de couleurs.

OUAA, Ouverture d’Ateliers d’Artistes, samedi 30 mai de 13h à 23h (nocturne), dimanche 31 mai  de 13h à 19h. Plus d’infos sur nancy.fr