Le vin de Moselle trace sa route

1166

Nouveauté touristique de l’été, la route des vins du Pays Messin accueille ses premiers visiteurs depuis le 14 août. Une promenade gourmande de 25 km entre Fey et Rozérieulles pour découvrir la toute jeune AOC et rencontrer les acteurs du terroir.

Les panneaux sont flambants neufs. Ils jalonnent le parcours qui s’emprunte à vélo, en voiture où même à pied. A travers 12 communes, le visiteur part à la rencontre d’une Moselle authentique et gourmande.
Avec la rivière Moselle comme fil directeur, la thématique s’articule autour du vin : «La culture du vin est ancestrale en Moselle. L’industrialisation est venue changer cette image, mais depuis 30 ans, c’est une vraie reconquête », explique Bernard Hertzog, vice-président du conseil général de Moselle en charge du tourisme.
La route des vins du Pays Messin est la deuxième du département après celle des Trois-Frontières, inaugurée en 2012. Le vin continue de tracer sa route après un XXème siècle calamiteux qui a vu les vignes mosellanes disparaître suites aux maladies et aux guerres. Paradoxalement, cette remise à zéro des compteurs a permis aux viticulteurs mosellans d’introduire des cépages différents de leurs voisins allemands et luxembourgeois.
Pinot noir, pinot gris, Auxerrois, Müller Thurgau, pinot blanc, Riesling, Gewurztraminer et Gamay font désormais partie de la palette artistique des viticulteurs de Moselle.

Vendanges 2011 à Contz les Bains-w Vignobles d'Ancy Sur Moselle-w Vins de Moselle (4)-w

Une route du plaisir

Le principe de la route des vins est simple : savourer un terroir. Plaisir des yeux d’abord, avec les vues imprenables des coteaux de Moselle, la beauté des villages et parfois au loin, la magie d’une cathédrale de Metz, visible depuis les vignes les plus lointaines. Plaisir social ensuite, avec les rencontres authentiques des producteurs, qui, avec cette nouvelle route des vins, s’engage à ouvrir leur domaine pour faire connaître leur travail. Plaisir des sens enfin, avec les dégustations proposées par les 10 viticulteurs qui ont pris part au projet. A noter que la route des vins tient aussi à évoquer la bonne chère lorraine : beaucoup d’agriculteurs du parcours  se sont engagés dans la démarche  «Mangeons Lorrain ». Restaurants, cafés, tous les acteurs jouent aujourd’hui la carte locale en proposant à la carte des produits du terroir.

Vins de Moselle AOC dégustation (7)-wVins de Moselle AOC dégustation (2)-w

Argument touristique

Pour les professionnels du tourisme, le vin est un véritable argument. «La vigne participe à changer l’image de notre département, explique Bernard Hertzog. N’oublions pas qu’avec tous les efforts engagés, la Moselle pointe à la 25ème place des départements les plus touristiques en France. » Pour les agriculteurs concernés, il est encore trop tôt pour apprécier les effets d’une telle route des vins, mais la visibilité – 37 panneaux propres à la signalisation de la route et 29 panneaux pour indiquer les domaines – ne peut jouer qu’en leur faveur. Sans attendre les premiers résultats, un second projet est déjà en chantier : le prolongement de la route des vins du pays Messin, qui mènera le visiteur vers cinq communes supplémentaires : Scy-Chazelles, Lessy, Plappeville, Lorry-lès-Metz et Marange Silvange.
En cette fin d’été, une nouvelle route se dessine alors que les vendanges approchent. L’époque de l’année est idéale pour découvrir ou redécouvrir ce morceau de Moselle apprécier son terroir, admirer ses paysages et partager avec ses habitants. Et finalement trouver tout près ce qu’on va parfois chercher très loin.