L’aventure en 4L !

454

vn55-002

Du 14 au 24 février, la 16e édition du 4L Trophy va réunir 2 700 jeunes âgés issus de 1460 établissements différents. Une belle aventure humaine à laquelle s’ajoute une jolie leçon de solidarité !

Qui aurait cru, lorsque la première édition du 4L Trophy a vu le jour en 1997, qu’elle connaitrait un tel succès aujourd’hui. Cette course d’orientation d’étudiants fédère écoles, universités et entreprises autour de valeurs communes : esprit d’équipe, dépassement de soi, authenticité et … convivialité bien sûr !
10 jours de rallye-raid
Ces 10 jours sont pour tous les participants l’aboutissement de projets de plusieurs mois, mais quel aboutissement : 6 000 km de pistes et de dunes dans le sud du désert marocain, à bord des fameuses 4L.
Une 4L, c’est tout d’abord un véhicule mythique, simple, robuste et doté d’une traction avant, ce qui est quand même bien pratique pour « accrocher » le sable dans les dunes. Elles ont été fabriquées à plus de 8 millions d’exemplaires. On en trouve encore facilement au fond des granges et des garages, pour des prix abordables… ce qui compte pour les équipages estudiantins. Et puis, c’est aussi d’une certaine manière une démarche écologique : on « retape » une vieille voiture, parfois il en faut même deux ou trois anciennes pour en faire une « nouvelle ». Bref, on récupère, on bricole. Première leçon de vie pour ceux qui vont aller arpenter le désert et sa beauté sauvage.

vn55-008

vn55-003

A l’ancienne !

Ne parlez pas aux participants de GPS et autres modernités technologiques, car même s’ils en rêvent, les organisateurs sont formels : seuls la boussole et le roadbook (carnet de route) sont autorisés. C’est l’essence même du 4L Trophy : réussir les épreuves de franchissement tout en parcourant le moins de kilomètres possible. Le classement des épreuves quotidiennes est d’ailleurs basé sur un kilométrage lié à l’orientation. Rien ne sert donc de courir ou d’appuyer à mort sur le champignon.

vn55-007

Une folle équipée

Si la mécanique reste simple, la déco, elle, ne connait aucune limite. Sièges, volants, tableaux de bord, peintures extérieures… l’imagination des participants est incroyable. Alors pour ceux qui veulent admirer les belles 4L relookées pour l’occasion, rendez-vous  le 14 février dans les deux villages de départ : le Futuroscope de Poitiers pour les équipages venant du nord de la France (notamment la Lorraine, avec les 4L de l’ICN ou du Cesi !) et Saint-Jean-de-Luz pour ceux venant du sud. Un départ en fanfare pour les équipes qui fileront droit vers l’Espagne et Algerisas pour franchir le détroit de Gibraltar.

vn55-005

De l’entraide

Ce rallye-raid est aussi une belle leçon de vie pour ces jeunes qui vont entrer dans la vie active. Leçon de vie sur eux-mêmes : ils apprennent leurs limites, se découvrent dans des situations d’endurance pas toujours faciles avec un confort réduit au minium, le tout mâtiné d’une fatigue certaine. Leçon de vie en communauté ensuite. Déjà avec le co-pilote. 10 jours 24 heures sur 24, ce n’est pas simple, surtout quand les galères mécaniques s’en mêlent. Il faut prendre sur soi, reconnaitre ou partager les torts. Une école d’humilité. C’est aussi une grande entraide avec les autres équipages : les aider à réparer, les dépanner quand telle ou telle pièce manque, et puis fêter aussi les bons moments ensemble.
Le 4L Trophy est aussi un rallye du cœur. La générosité commence dès le départ avec l’association 4L Solidaire qui invite tous les équipages à apporter 10 kg de denrées alimentaires non périssables sur les deux villages-départs. Ces denrées sont ensuite offertes à des familles françaises démunies suivies par la Croix Rouge. C’était plus de 22 000 repas pour les éditions 2011 et 2012. La solidarité se poursuit pour les enfants défavorisés du Maroc. Malgré les cm² très comptés dans les 4L, chaque équipage doit trouver la place d’emporter deux cartables pleins de fournitures scolaires (cahiers, crayons…) et deux sacs remplis d’affaires sportives. Certains, pour des raisons de poids, ne prennent qu’un sac et qu’un cartable, mais apportent alors en plus un chèque pour l’association Les enfants du désert qui facilite l’accès à l’éducation. Cela peut sembler peu, mais mis bout à bout, c’était 72 tonnes en 2012 ! Et l’argent récolté a permis de financer la construction de 3 salles de classe et 2 blocs sanitaires dans les villages isolés de Tamerna, Caïdrami et Tagdimt. Des moments forts pour les participants et des retombées durables pour les populations locales. Mais ce n’est pas tout. Certains étudiants offrent en plus chaque année de belles preuves de générosité en apportant des panneaux photovoltaïques, des pompes à eau solaires ou éoliennes pour des puits en plein désert, des fauteuils roulants… C’est dans cette dimension de solidarité que l’aventure humaine du 4L Trophy prend tout son sens.

vn55-006

Un rallye-vert !

Pas question de transformer les pistes et lieux de bivouac en décharges ! Les organisateurs ont pris plusieurs mesures pour éco-responsabiliser les participants. Par exemple, au moment du départ, chaque voiture reçoit un sac plastique oxobiodégradable destiné à collecter l’intégralité de leurs déchets. Les roadbooks sont imprimés sur papier recyclé. Dans les bivouacs, un camion de collecte des déchets passe chaque jour.
La société Deloitte, partenaire officiel, a également créé le Deloitte-4L Eco-Challenge. Il s’agit d’un concours qui récompense les meilleures actions « vertes » (prix de 3 150 € pour l’équipage lauréat, bourses de 1 000 € pour mener à bien les projets, visibilité du projet optimisé). Un soutien généreux pour une cause généreuse envers la planète.

vn55-004

Le 4L Trophy est une belle aventure, faite de fous rires, de moments d’émotion, de galères aussi. C’est surtout l’occasion de s’ouvrir sur le monde. Croyez-moi, si j’avais eu moins de 28 ans (l’âge maximum imposé par les organisateurs), je serais partie !

Pauline JOLAIN

www.4ltrophy.com et pour suivre la course en direct > edition2013.4ltrophy.com