La différence sur les planches

374

Le festival La Tête Ailleurs aura lieu du 12 au 20 novembre sur l’agglomération… L’occasion de découvrir d’autres pratiques artistiques et le talent d’acteurs différents.

L’Association Régionale pour l’Inclusion des Arts de la Scène (ARIAS), à l’origine du projet, entend « situer son action au carrefour de la culture et de l’exclusion, dans le domaine du théâtre et des arts de la scène et favoriser les actions permettant à ceux qui en sont éloignés d’y accéder ». Elle fait ainsi « intervenir des metteurs en scène professionnels dans différentes institutions spécialisées » grâce à des ateliers auprès de publics fragiles, confrontés à la maladie ou au handicap. Aujourd’hui, ARIAS regroupe neuf compagnies et près de cent comédiens, professionnels ou amateurs, soignés et soignants, qui réalisent des spectacles. C’est donc pour mettre en valeur le résultat de ce travail et souligner le véritable apport culturel qui en découle que ce festival « qui bouscule la scène » a été créé. Ainsi, La Tête Ailleurs se définit comme « le lieu de tous les possibles» pour « promouvoir les expériences artistiques tournées vers les problèmes de marginalité, de handicap ou d’exclusion et faire reconnaître les qualités artistiques des personnes concernées ».  Organisé en partenariat avec de nombreuses structures culturelles (CCAM de Vandœuvre, TGP de Frouard, Forum IRTS, MJC des Trois Maisons…), opérationnelles (Espoir 54, CPN Laxou, CHU, OHS…) et institutionnelles (Ministère de la Santé et des Sports, Ministère de la Culture, Conseils Régional et Général, Grand Nancy, Ville de Nancy…), le projet s’inscrit dans une dynamique d’ouverture vers un public large. Ici, il est d’ailleurs avant tout question d’une véritable aventure humaine et culturelle, ponctuée de spectacles et d’échanges. Avec la volonté de favoriser la rencontre entre ceux qu’Angelo Chiariello, directeur et organisateur du festival, appelle les « ordinaires » et les « extra-ordinaires », pour que chacun prenne conscience que la différence est, elle aussi, porteuse d’une vraie richesse bien souvent ignorée et trop peu reconnue.

Diversité

Pour sa quatrième édition, le festival, qui a lieu tous les deux ans, est volontairement placé sous le signe de la diversité et s’articule autour de sept axes principaux : les spectacles, les carrefours, les ateliers-rencontres, les stages, le projet « Coulisses », les expositions et les débats.
Côté scène, ce sont au total 22 spectacles de diverses disciplines (théâtre, danse, musique et chanson) qui seront interprétés par des compagnies issues de l’association ARIAS ou des troupes invitées. « C’est l’occasion de découvrir des prestations de qualité faites par des artistes ‘extra-ordinaires’… Le spectateur est vraiment confronté à quelque chose de nouveau. C’est une invitation faite à tous de venir goûter aux joies de la différence et de la découverte de l’autre », précise Angelo Chiariello. Sur les huit jours de festival, du Théâtre Mon Désert au Théâtre Gérard Philippe, en passant par le Centre Culturel André Malraux ou l’espace Jean Jaurès, surprises et émotions seront bien sûr au rendez-vous.
Les carrefours sont, quant à eux, des « complicités » avec d’autres événements partenaires du festival. Ils proposeront des débats, tables rondes ou des projections pour susciter la réflexion et le dialogue. Les ateliers-rencontres permettront par ailleurs à des comédiens professionnels ou amateurs de rencontrer des acteurs « ordinaires » et « extra-ordinaires » du festival et de partager leurs expériences avec eux. Un peu différents, les stages seront ouverts aux acteurs d’ARIAS et à un public adulte. « Il s’agit pour les participants d’approfondir ces nouvelles rencontres artistiques et de découvrir d’autres formes de travail », précise Angelo Chiariello. Au programme : atelier Marionnettes, stage de danse avec Michel Raji pour s’initier « aux Rites et Rythmes du Mouvement Dansé Primordial » ou participation à « La Fanfare de la Touffe, première fanfare immédiate de musique improvisée, réservée à tous ceux qui ont rêvé de défiler sans se défiler »… Avis aux amateurs !
La démarche du projet « Coulisses » est, elle, inscrite dans la durée et offre une « approche participative de la culture  pour les personnes qui en sont loin ». En collaboration avec des associations de quartiers défavorisés, le projet s’illustre par des actions spécifiques pour les publics concernés (participation à l’organisation, création de décors…), en amont ou en aval du festival. Enfin, les expositions se tiendront du 16 au 24 novembre. La Galerie Géo Condé du TGP accueillera les œuvres du Centre d’expression et de créativité La Hesse de Vielsalm en Belgique, dont la vocation est de valoriser les créations de personnes porteuses d’un handicap mental et de favoriser leur intégration sociale. De son côté, la MJC des Trois Maisons présentera l’exposition des Créarts, issue d’une pratique artistique perçue comme « une source de plaisir et de cheminement vers les autres ». Quant aux débats, ils porteront essentiellement sur l’expérience humaine que représente la rencontre avec « cet autre sans qui je meurs ».
Et puis, le tableau serait forcément incomplet sans la nouveauté de l’édition 2010 : un espace appelé « La Marmite ».  Sous un chapiteau, en marge des animations, ce sera le cœur palpitant de la manifestation. Un  lieu pour se restaurer, boire un verre et, bien sûr, se rencontrer et échanger entre artistes et spectateurs, entre « ordinaires » et « extra-ordinaires », dans un esprit convivial. Juste histoire de prolonger encore peu la découverte d’une pratique artistique différente et le plaisir d’une expérience hors du commun, « du côté de l’extra-ordinaire théâtre qui mélange les têtes, les cœurs et les êtres avec émotion, et toujours sur le fil, fragile, de la différence ». Et à en croire Angelo Chiariello, « les gens ne seront pas déçus ». Une parole d’expert qu’il convient d’apprécier à sa juste valeur… Car quand il s’agit de spectacles, M. Chiariello n’a, lui, clairement pas la tête ailleurs !

Renseignements, réservations, inscriptions aux stages, tarifs et programme complet sur http://lateteailleurs.free.fr.