« Gare à l’Art » secoue Noël

419

L’art est partout. Pour les fêtes, il pointe le bout de son nez depuis onze ans sous la forme d’une manifestation suivie par tous les amoureux des belles choses : « Gare à l’art ». Cette année, forte de son succès, elle accueille un petit frère tout aussi brillant « Gare à Saint-Nicolas ». Deux rendez-vous rituels pour préparer Noël !

L‘artisanat d’art n’est pas figé dans le temps. Chaque année, avec « Gare à l’Art », l’association Chœur d’Artisans fait fi des clichés et montre son véritable visage, composé d’hommes et de femmes passionnés, repoussant sans cesse les limites de leur discipline. Céramistes, verriers, ébénistes, créateurs de bijoux, modistes… Ils se réunissent tous les ans pour donner à nos fêtes de fin d’année une belle patine. Pour sa onzième édition, la manifestation nancéienne revisite une autre fête typiquement lorraine : la Saint-Nicolas. En décembre, l’art sera dans tous les cœurs et sous tous les sapins.

saint nicolas

saint nicoco

Le Palais du Gouverneur coiffé d’une mitre

Depuis longtemps, Saint-Nicolas et le Père Noël se disputent les faveurs du public. En Lorraine, plus qu’ailleurs, la bataille fait rage. Alors que de nombreux objets d’art sont façonnés à l’image du Saint Patron lorrain, il était logique de lui consacrer son propre marché artisanal. Les 5 et 6 décembre, les organisateurs de « Gare à l’Art » rassemblent en son honneur au Palais du Gouverneur de nombreux artisans aux univers marqués par l’enfance et à l’imagination débridée. Jouets en bois, vêtements pour enfants et accessoires pour nouveaux nés, meubles en carton, des créateurs de toutes sensibilités déboulent avec leurs productions drôles et imagées et conquièrent le cœur des enfants comme ceux des adultes.

Des cadeaux dans la hotte de Saint-Nicolas

En lien avec les manifestations nancéiennes de la Saint-Nicolas, et notamment le village de la Marmaille installé Place de la Carrière, « Gare à Saint-Nicolas » participe à sa façon aux festivités. Il pousse même le bouchon un peu plus loin avec une collection de cadeaux autour du Saint et de ses légendes : des boules de Noël en verre soufflées par Guillaume Rude de l’atelier Fusion Libre et au centre de Vannes-le-Châtel, des aquarelles de Marie-Pierre Rinck et des figurines textiles à l’effigie de Saint-Nicolas dessinées par l’illustrateur Nac Imagine et confectionnées par Linda Lepage. Une série de marque-page en inox, réalisée par l’entreprise mosellane Oxymetal, vient aussi sceller l’influence de la littérature dans la ville d’accueil du « Livre sur la Place ».

botte et oiseau

verre

Débarquement artistique

Attention, les 18, 19 et 20 décembre, l’art débarque de nouveau à Nancy, dans le cadre majestueux de la Galerie Nancy Thermal. « Gare à l’Art » prend la relève pour vous accompagner dans vos préparatifs des fêtes de Noël et de fin d’année. Ici, 8 000 à 12 000 visiteurs viennent se presser à chaque édition pour découvrir des talents de Lorraine et d’ailleurs. En 2015, ils sont trente exposants à prendre part à cette onzième rencontre. « Nous insistons pour valoriser des artisans d’art installés depuis longtemps, peut-être plus expérimentés, et à leurs côtés des artistes démarrant leur activité et pour qui « Gare à l’Art » est parfois la première occasion d’exposer leurs créations », insiste Anaïs Stutzmann, l’une des organisatrices de l’événement au sein de Chœur d’Artisans.

L’artisanat à des prix accessibles

Autre particularité de ce marché de Noël autour des arts, les artisans ne sont pas séparés ou divisés par pôles disciplinaires. En effet, potiers et céramistes côtoient de près verriers, ébénistes, peintres, sculpteurs et autres créateurs. Les matières aussi se mélangent : le bois avec le verre, le tissu avec le cuir… Certains artistes trouvent ainsi l’occasion d’initier de nouvelles collaborations, entre différents corps de métiers, avec des collègues fraîchement rencontrés. Le public a trois jours pour venir admirer leur travail, trouver des idées originales de cadeaux, discuter avec des artisans français sur leurs processus de fabrication ou sur ce qui les inspirent. Ceux présents pendant ce week-end sont aussi sélectionnés pour permettre à tous les budgets de fêter Noël dans la joie et le partage. « Gare à l’Art » ne vous en met pas simplement plein les yeux ; il garnit votre sapin de présents magiques et rares.

Événement organisé par l’Association Chœur d’Artisans soutenu par la région Lorraine et la Ville de Nancy. « Gare à Saint-Nicolas » le 5 décembre de 11h à 22h et le 6 décembre de 10h à 19h au Palais du Gouverneur, place de la Carrière. « Gare à l’Art » à la Galerie Nancy Thermal, rue du Sergent Blandan, le 18 décembre de 14h à 19h et les 19 et 20 décembre de 10h à 19h.

LM16-019

Gare à l'Art 2011 Galerie Thermale R_L

vn28-008

Des mascottes à découper

Les mascottes de Chœur d’Artisans, Helmut et Petula, ont fait des drôles de petits. Après le lutin Olaf, c’est au tour du bonhomme de neige Siegfried d’épicer notre Noël. Alors qu’Olaf, blondinet malicieux aux oreilles taillées en pointe, œuvre sûrement dans les ateliers du Père Noël à la préparation de jouets par milliers, Siegfried joue les rebelles. Avec sa crête punk et son anneau dans les narines, il ne va certainement pas se laisser rouler en boule (de neige) facilement.  Mais l’association d’artisans d’art a la solution, comme toujours. Ainsi, vous pourrez donner vie à cette étrange figurine en la découpant la couverture de Lorraine Magazine. Prenez-la ensuite en photographie avec votre propre mise en scène et gagnez des cadeaux métiers d’art en l’envoyant par mail à [email protected]. Les huit plus belles images remporteront des pièces de créateurs qui participent à l’opération. Et finalement, Siegfried aussi peut vous porter chance ! 

bouique

Chœur d’Artisans et l’art palpite

En Lorraine, artisanat d’art rime souvent avec Baccarat, Lunéville, Longwy, Daum, Lalique, Mirecourt… Pourtant, malgré l’importance des productions lorraines en faïence, cristal et objets d’art ancestraux, les artisans d’art contemporains doivent pouvoir trouver leurs marques et montrer au public de quel verre ils se chauffent. En 2006, lors de sa création, Chœur d’Artisans en a fait son cheval de bataille. « Le commerce équitable commence ici, près de chez nous, en travaillant avec des artisans locaux. Nous gardons cette démarche de proximité en incitant aussi le public à découvrir de nouveaux artistes et d’aller ensuite les voir dans leurs ateliers », note Anaïs Stutzmann, représentant la structure. Soutenue par la ville de Nancy et la région Lorraine, l’association organise depuis une dizaine d’années de nombreuses manifestations autour des métiers d’art, d’expositions en marchés. En 2012, elle ancrait encore plus son action à Nancy avec l’ouverture de la boutique « Helmut et Petula ». Là les promeneurs du centre ville peuvent récolter toute l’année des productions artisanales pleines de couleurs et d’esprit.

Helmut et Pétula, dans le Passage Bleu à Nancy. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h et tous les dimanches de décembre. Plus d’informations sur l’association Chœur d’Artisans sur le site choeur-dartisans.com

publi-reportage