Festival du voyage à vélo : Le monde à portée de roues

377

Ils ont en commun d’avoir parcouru des milliers de kilomètres à vélo, autour du monde. Des tropiques aux déserts, certains sont partis plusieurs années. Des voyages des ces passionnés sont revenus des centaines de photos, de films, de récits de voyages. Le festival Ici et là-bas soutenu par la Maison du Vélo les met à l’honneur les 1er et 2 février à l’Hôtel de Ville de Nancy.

C’est vrai, de loin, on peut les prendre pour des fous. Quel plaisir y aurait-il à parcourir des centaines de kilomètres avec pour seul confort une selle le jour et un tapis de sol la nuit ?
C’est parce qu’ils sont persuadés que le vélo reste le meilleur moyen de découvrir le monde, de manière ludique et pédagogique, qu’une poignée de passionnés a créé l’association Planète Vélo Aventure.
C’est parce qu’ils pensent sincèrement que tout un chacun peut devenir un jour un aventurier à deux roues, des débutants aux plus confirmés, que Jean-François Duret et ses acolytes ont décidé de partager leur passion.
En proposant de partager les expériences de ceux qui sont partis, le festival Ici et là-bas espère montrer au plus grand nombre l’intérêt de ce mode de locomotion pour découvrir le monde et en devenir l’acteur.
Autour des 10 voyages sélectionnés pour le festival sont présentés 10 récits et 10 rencontres avec les aventuriers. Chacun de ces voyages présente sa propre particularité. Ici, une projection de photos, là un partage de croquis et de poèmes, ou même un film. Avec comme seul point commun le vélo, les projets présentés racontent toute la diversité du monde quand on le découvre à la manière douce. A chaque voyage, sa thématique propre : action humanitaire, environnement, sports, énergie, commerce équitable… Afrique, Guyane, Nouvelle-Zélande, Cambodge : rien ne résiste à l’appel du deux-roues.

8tandafrika

Ralentir pour ressentir, poser le pied pour rencontrer

A une époque où l’ont veut voyager plus vite, ils ont choisi de calmer le rythme. «C’est le choix de se déplacer à une vitesse humaine et de s’octroyer un passeport pour les rencontres, explique Olivier Godin, qui a parcouru Paris-Le Cap au guidon d’un tandem. Voyager à vélo, c’est l’école de la liberté, avec l’inconnu pour tableau noir et chaque soir, à l’heure du bivouac, un nouveau professeur pour nous apprendre à observer, à écouter et à comprendre un environnement qui nous est étranger. » Florence Archimbaud et Sylvie Massart viennent présenter « Détours du monde », récit de 5 ans de voyages et 67000 kilomètres autour du globe. Au départ, ces deux femmes n’avaient aucune expérience. Ni des voyages, ni du vélo. Aujourd’hui elles sont persuadées que « ce n’est pas tant la destination qui importe dans le voyage à vélo, que la façon de vivre le vagabondage qui change le regard du voyageur. »
Pour repousser ses limites, pour la simple aventure ou pour un projet humanitaire, tous ces voyageurs sont d’accords sur fait : le vélo permet la rencontre. Pratique, léger, écologique, le vélo peut se mettre dans un bateau, un avion. Il inspire surtout la confiance.
Le seul inconvénient se trouve peut-être ici, plus que là-bas. Au moment du départ, quand il s’agit d’expliquer aux proches qu’on part pédaler quelques années. Bizarre, vous avez dit bizarre ?
Pas tant que ça. C’est ce que veut démontrer le festival Ici et là-bas dont c’est la deuxième édition, parrainée cette année par Laurent Bignolas, journaliste-reporter-baroudeur. Car en plus de proposer « un voyage à vélo sans pédaler, sans bagage à transporter, sans risque de rapatriement sanitaire et sans décalage horaire », il aborde aussi les questions concrètes pour ceux qui voudraient franchir le pas. D’abord par la rencontre des personnes qui partagent ce type de projet de voyages à vélo dans espace « Voyageurs », mais aussi par la présentation de matériel spécialisé, de cartes, et d’ateliers de mécanique vélo. Histoire de montrer qu’un petit grain de folie n’implique pas l’inconscience et qu’on peut encore aujourd’hui susciter l’envie par l’aventure.

Ici et là-bas, 2ème Festival  du voyage à vélo
1er et 2 février à l’Hôtel de ville
Programme complet sur www.planeteveloaventure.com