Découvrez le patrimoine toulois !

3483

À l’occasion des 800 ans de la Cathédrale Saint-Étienne, la Ville de Toul déploie une programmation festive et grand public mettant à l’honneur tous les pans de son patrimoine.

Que celui qui n’a jamais pris le temps de visiter, dans le détail, la belle ville de Toul profite de cet été animé pour le faire ! Depuis un an, la cité meurthe-et-mosellane célèbre l’anniversaire de sa cathédrale. Elle déclinera, cet été encore, une programmation diversifiée, ode au patrimoine, à la musique et à ses artisans.

Du grand spectacle

Star des festivités, la Cathédrale accueillera un grand nombre de ces rendez-vous tout public, et notamment un nouveau son et lumière, seul mapping diffusé à l’intérieur d’une cathédrale en France. Rendez-vous chaque jeudi, vendredi et samedi du 7 juillet au 3 septembre de 22h à minuit pour découvrir « Ombres et Lumières », production signée AV Extended ! En déambulant, entre la Cathédrale et le Parc de l’Hôtel de Ville, les spectateurs marcheront, comme sur un fil, entre jour et nuit, soleil et obscurité. Ils chercheront l’équilibre. La proposition fait écho à l’ambivalence du bâtiment cathédrale, où « l’on vient chercher la lumière », mais où l’on se « retrouve souvent dans la pénombre ». Éléments à la fois opposés et complémentaires – chacun étant indispensable à ce que l’autre existe –, la lumière et les ombres se retrouvent dans l’immersion proposée : le Soleil dans la Cathédrale et les ombres dans le Jardin de l’Hôtel de Ville. Conçu comme un voyage sensoriel autour du soleil et de son univers, « Ombres et Lumières » donne à voir différents tableaux déclinant un imaginaire poétique et graphique, tout en invitant le public à découvrir les mystères et effets du soleil sur son environnement. Une buvette sera mise en place par la Ville, dans le jardin de l’Hôtel de Ville, afin de profiter du spectacle en toute convivialité.

Autre animation estivale ambitionnant de créer, chez le spectateur, l’émotion, la surprise et l’émerveillement, le grand spectacle pyrotechnique « Révélations », œuvre haute en couleur (et en musique) signée Embrasia, et invitation, là encore, à voyager à l’intérieur de la Cathédrale huit-centenaire. Attention ! À la différence du mapping, celui-ci n’aura lieu qu’une fois ! Ce sera samedi 16 juillet à 22h30, boulevard Aristide Briand.

Des concerts au jardin
Espace invitant à la détente, le Jardin de l’Hôtel de Ville est, lui aussi, au centre des festivités ! Il sera notamment le théâtre des Concerts au jardin, soirées festives et musicales proposées par la municipalité. Samedi 9 juillet, le duo de rappeurs nancéiens Lobo El & Cotchei livrera une prestation enlevée. Professionnels de l’interaction (ils animent régulièrement des ateliers d’écriture), improvisateurs de talent, ils délivreront aux spectateurs présents leur énergie contagieuse. Ce même soir se produiront Seluj & Léon, deux frères passionnés de musique depuis leur plus jeune âge, jongleurs verbaux et poètes des temps modernes rejoints, en 2018, par Shoka, guitariste et beatmaker. Un trio détonnant ! Enfin NINE, rappeurs toulois constitués en duo, proposera son rap « authentique et dur ». Samedi 13 août, c’est Eméa qui emmènera les spectateurs dans son « Soul World » aux accents d’Amérique latine et autres terres de musique plurielle, où modernité et tradition se confondent. Enfin, samedi 27 août, Caesaria, groupe live par excellence, reviendra à ses fidèles dans un format acoustique unplugged. Un choix artistique dans lequel il faut entendre un retour à l’âme des chansons, à une vérité livrée brute.

Le Port en fête

Autre lieu emblématique de Toul à revêtir, cet été, ses habits de lumière : le Port de France !

© Ville de Toul

Dans le cadre de nocturnes associant authenticité et convivialité, produits du terroir et objets d’artisanat, les badauds se livreront à une déambulation gourmande ponctuée d’animations musicales et même, le 1er juillet, d’une rencontre à visée pédagogique.

Pour quel usage utilisons-nous le plus d’eau à la maison ? Combien de litres d’eau s’écoulent dans nos toilettes quand nous tirons la chasse ? Par où passe l’eau avant de couler du robinet ? Comment économiser l’eau à la maison ? Vendredi 1er juillet, une animation de sensibilisation au cycle de l’eau répondra, grâce au Bus de la Transition Ecologique du CPIE de Meuse, à toutes vos interrogations liées à notre usage de l’eau domestique (gratuit, sans inscription). 

Côté musique, c’est Louise-Ellie, chanteuse « touche à tout » au répertoire de chanson folk, qui vous fera entendre sa poétique légèreté. Vendredi 29 juillet, Théo Spitz, artiste complet, vous livrera ses chansons originales. Et samedi 27 août, l’animation musicale sera assurée par IF, duo piano-voix aux reprises rock et variétés.

Trois soirs dans l’été, le Port de France se transformera en guinguette à la piste enflammée ! Samedi 23 juillet, danseurs amateurs et passionnés se déhancheront au son de l’accordéon de Stéphane Denni, de SD Music. Samedi 6 août, ils se satisferont, quels que soient leur spécialité et leur niveau d’exigence, de voir les quatre membres de l’orchestre Bob Piler jouer de leur répertoire varié et de qualité (cha-cha, disco, rock, madison, valse…). Enfin, samedi 20 août, le célèbre orchestre Jean-Claude Daniel remplira la piste jusqu’au bout de la soirée !

Un nouveau marché en ville haute
Mi-juin était inauguré, en cœur de quartier Croix de Metz, un marché de produits de bouche (fromager, maraîchers, rôtisserie, traiteur, apiculteur), vaisselle, décoration, et vêtements. Jusqu’au 28 septembre, 25 exposants se retrouveront, chaque mercredi de 15h à 18h, place Henri Miller ! Initiée par la Ville de Toul, grâce à une consultation des habitants, en collaboration avec le Syndicat des marchés de Meurthe-et-Moselle, pour satisfaire un public de proximité amateur de bons produits et de convivialité, l’opération est encore en phase-test. L’essayer, ce sera l’adopter !

La Cathédrale en visites… et en musique !

Visites originales, ateliers d’arts plastiques, rencontres insolites et gourmandes… Découvrir la Cathédrale autrement, vous en rêviez ? La Ville de Toul l’a fait !

© Ville de Toul

Cet été, les visites événements s’ajoutent aux visites régulières. Résultat : le panel des possibles se révèle aussi large que l’éventail des publics ciblés !

Goûter à 40 mètres de haut… Audacieuse, la proposition séduira ceux, petits et grands, aussi affamés d’Histoire que de spécialités locales. Organisé chaque jeudi, vendredi et samedi soir, du mois de juillet aux Journées du Patrimoine, le Casse-croûte de Quasimodo emmène une quinzaine de convives dans l’ascension, guidée, des 325 marches de la tour sud de la Cathédrale. Au bout, ils découvrent la ville à 360 degrés et 60 mètres de haut avant de redescendre quelques mètres plus bas, manger leur encas de qualité entre deux tours. 

(17€/pers, dès 6 ans. Réservation obligatoire à la boutique de la Cathédrale. Renseignements 06.15.06.85.64).

Pour cette visite-là, il ne vous sera pas demandé de vous mettre en mode avion : les témoins du passé, les anecdotes, histoires insolites et autres Murmures de la Cathédrale ne vous seront accessibles que via votre smartphone ! Ces visites d’un nouveau genre conçues par Radio Declic sont accessibles tous les jours de l’année de 9h30 à 18h30 (accès libre). Les adeptes des nouvelles technologies chausseront par ailleurs leurs lunettes de réalité virtuelle le temps de convaincre l’historien Prosper Mérimée de sauver la Cathédrale… et découvriront, ce faisant, tous les secrets de l’édifice à travers un parcours ludique et numérique. 

Renseignements et achat des lunettes de réalité virtuelle à partir du 19 juin à la boutique de la Cathédrale ou au 06.15.06.85.64.

Autre bonne nouvelle : la Salle du Trésor, tout nouveau lieu d’exposition exceptionnel au sein de la Cathédrale, rouvre pour l’été, avec une exposition-événement à la clé (voir page suivante) !

Salle du Trésor © Ville de Toul

Enfin les samedis à 20h30, du 9 juillet au 27 août, petits et grands seront conviés à des Visites contées. Au cours d’une promenade théâtralisée emmenée par la Tota Compania, vous percerez à jour les gargouilles, hommes feuilles et autres chimères peuplant les jardins et éléments architecturaux du bâtiment. Potions, fées et légendes n’auront bientôt plus aucun secret pour vous !

Festival Bach
Du 3 juillet au 2 octobre, se tiendra le Festival Bach, édition dont les 14 concerts seront donnés en hommage au 30e anniversaire de la disparition d’Olivier Messiaen, compositeur, organiste et pianiste français qui fut interné à Toul en 1940. Parmi les temps forts de cette saison 2022, le récital exceptionnel d’Olivier Latry, organiste de Notre-Dame de Paris (samedi 23 juillet à 20h30) et le concert exceptionnel donné pour la clôture des 800 ans de la Cathédrale par l’Orchestre d’Harmonie de la Garde républicaine (dimanche 2 octobre à 15h).
Tout le programme est à retrouver sur toul.fr

Des expositions-événements

Différentes expositions installées pour l’été invitent les visiteurs à revenir, collectivement, sur les traces d’un passé étincelant.

jardin Réné Laurent © Ville de Toul

Les autres expositions à voir

Le temps des Cathédrales, jusqu’au 15 juillet Salle du Chapitre : l’Association des Amis des Arts du Toulois expose une série d’œuvres. Thème unique ? La Cathédrale !

La Cathédrale dans le 20e siècle, du 18 juillet au 31 août Salle du Chapitre : cette exposition replace l’histoire de la Cathédrale dans la grande Histoire, nationale et internationale.

Bestiaire médiéval : Livre nature des animaux, du 2 juillet au 18 septembre, Transept de la Cathédrale : les enfants inscrits au dispositif « Contrat Local d’Accompagnement à la Scolarité) ont travaillé sur la création d’un bestiaire.

La Cathédrale de Saint-Etienne de Toul en volume, du 2 juillet au 18 septembre, Transept : découvrez une cathédrale faite de matériaux recyclés, confectionnée par les enfants des centres aérés du Châtelet et des Acacias !

Libération Gothique, du 2 juillet au 18 septembre, Jardin du cloître : les détenus du Centre de Détention de Toul ont produit un pélican de métal. Un œuvre monumentale exposée dans le jardin du cloître !

Cathédralissime, du 2 au 18 septembre, Salle du Chapitre : l’exposition de peinture signée de l’association Toul Accueil se complètera d’un atelier démonstratif et participatif sous la forme d’une grande fresque.

3 questions à Alde Harmand
Maire de Toul

Quel regard portez-vous sur les manifestations de cet été ? 

Elles s’annoncent nombreuses et rythmées par de véritables temps forts, tels que le nouveau son et lumière, des concerts de grands noms du monde de l’orgue et plusieurs expositions exceptionnelles. Le programme des réjouissances se terminera en apothéose au moment des fêtes de la Saint Nicolas.

Vous êtes, vous-même, commissaire d’une exposition visible cet été dans la Salle du Trésor… 

En effet, il s’agit de l’exposition Emaux médiévaux, visible jusqu’au 25 septembre. Dans le cadre d’une opération de mécénat, le don important fait par la Société ADS a permis l’acquisition d’un pic cierge du 13e siècle. L’opération nous a amenés à mettre à l’honneur un matériau et une technique emblématique de l’orfèvrerie médiévale : les émaux ! Les visiteurs découvriront notamment le savoir-faire précieux et les émaux aux couleurs chatoyantes du centre de production de Limoges. Pour cette exposition, qui présente entre autres des reliquaires et des crosses d’évêques, nous avons bénéficié de prêts par le Musée de Lorraine, le Musée du Trésor de la cathédrale de Liège et le Musée archidiocésain de Taderborn.

Un mot de l’autre exposition-événement, « Embellissement, destruction et grands travaux à la Cathédrale », visible jusqu’au 19 septembre ? 

Il s’agit du retour, pour une nouvelle saison, d’une exposition particulièrement admirée et appréciée en 2021. Installée dans le cloître de la Cathédrale, elle présente l’histoire de l’édifice depuis la fin de sa construction, grâce, notamment, à des documents d’archives méconnus, des documents vidéos et des récits de témoins.

Propos recueillis par Cécile Mouton

Toul, ville fleurie et arborée

Récompensée de 4 fleurs au Label Ville Fleurie, Toul réussit le défi de mêler intérêt architectural et richesse végétale, présence de l’eau et patrimoine arboré… Promenez-vous avec nous !

© Ville de Toul

Le premier exemple de ce mariage réussi est le Cloître de la Cathédrale Saint-Étienne, dont les 54 mètres sur 42 en font l’un des plus grands cloîtres gothiques de France. Dans son jardin symbolisant le Paradis terrestre, trois mondes se côtoient : le monde végétal, à travers les éléments sculptés sur les chapiteaux, et les mondes animal et humain, par les gargouilles et les modillons. Au centre du jardin d’Eden, un puits. Pensé comme un lieu de rencontre où calme et sérénité prédominent, ce jardin est prisé des artistes, qui, à la belle saison, y exposent leurs œuvres, sur fond de vivaces aux couleurs pastel.

Deuxième étape de cette promenade bucolique, le Jardin René Laurent, créé en 2011, dont les deux niveaux offrent de réjouissantes perspectives. On y déambule à travers les plessis plantés selon la tradition médiévale… Au fond apparaît la Chapelle des Évêques, exécutée en 1539 dans le plus pur style Renaissance. En contrebas, un jardin, agrémenté d’une collection de camellias et de 20 cultivars choisis pour leur capacité à s’adapter au sol et au climat toulois, se découvre.

Autour du bassin central du parc de l’Hôtel de Ville, les bégonias rappellent le lien entre Toul et ces fleurs aux nombreuses espèces baptisées en hommage à Michel Bégon, intendant du roi Louis XIV aux Antilles, et dont le deuxième fils devint évêque de Toul. Le riche patrimoine arboré du Parc se complète d’un Ginkgo biloba, labellisé Arbre remarquable de France. A proximité, la Roseraie André Legrand propose 66 variétés de rosiers, parmi lesquelles la rose Toul®.

Réalisé en 2017/2018, le Jardin des Contreforts allie, dans sa conception, tradition et modernité. Toul étant située sur le Chemin de Saint-Jacques de Compostelle, il présente des plantes fréquemment rencontrées par les pèlerins, comme le Betula pendula (bouleau commun) et la Salvia sclarea (sauge sclarée).

Focus sur… Toul Plage
Pour partir à la mer sans quitter Toul, visitez Toul Plage ! Espace de loisirs de plein air situé dans l’environnement immédiat du Street parc Marie & Mathias , du gymnase Balson, à mi-chemin entre la Ville haute et le centre ancien, Toul Plage, et ses 2000 m2 de sable, sont un véritable espace de rencontre, de dépaysement et de détente. Vous y trouverez transats, parasols et tables de pique-nique, mais aussi pataugeoire et jeux d’eau, terrain de beach-volley et de pétanque, table de ping-pong, babyfoot, ventrigliss et jeux géants… Ainsi qu’un programme d’animations tout au long de l’été !
Accessible tous les jours du 9 juillet au 26 août, de 10h à 19h • Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

A voir aussi…

Le jardin Moselly, le jardin Hamm, Le cloître de la Collégiale Saint-Gengoult et son jardin, le Jardin des aromatiques du Musée d’Art & d’Histoire, la Place des Trois Évêchés, le Jardin Privé de l’hôtel de Pimodan, les pieds de façades végétalisés, la Place du 19 mars 1962…

Publireportage - Photos © Ville de Toul, DR