Un univers d’ivoire

526

Marie Chabrol, artisan d’art et gemmologue, restaure des objets faits d’ivoire. Poussons la porte d’un atelier pas comme les autres.

A  deux pas de la place Stanislas, 38 rue Saint-Julien, l’atelier de Marie Chabrol a un charme authentique. Elle y restaure et entretient objets décoratifs et bijoux. Originaire de Lozère, ses études la mènent à un BAC littéraire. Elle décide de devenir polisseuse en Haute Joaillerie. Son apprentissage, elle le fait à Paris. En 2003, elle obtient le titre de Meilleur Apprenti de France puis un CAP bijoutier option polissage sur métaux précieux. Elle raconte la suite : « Lors de mon passage dans la capitale, j’ai découvert le travail d’ivoirier. J’ai accroché de suite, je me suis documenté auprès d’anciens puis j’en ai fait mon activité, m’installant à Nancy en 2007 ». Le métier d’ivoirier connut son apogée au milieu du 18e siècle, florissant jusque dans les années 50. Aujourd’hui, il est devenu rare et recherché : ils ne sont plus qu’une dizaine en France.

LM02-008

Un lien entre les générations

Marie Chabrol rappelle les lourdes réglementations qui en régissent la pratique. Les objets confiés par ses clients composent un vaste panel : des statues, œuvres décoratives, éléments de mobilier, peignes, touches de piano, éventails, boîtes, jouets, lunettes… Les plus petits font 3 cm, les plus grands dépassent les deux mètres. Marie Chabrol aime à dire : « Je prends possession durant quelques instants d’un partie du patrimoine des gens. Les objets ont une histoire. Souvent, ils se transmettent de générations en générations. Je prolonge leur existence ». Simple décrassage, restauration, recréation d’éléments sont ses domaines d’intervention. L’artisan d’art poursuit : « Le temps dégrade naturellement les objets. L’intervention de l’ivoirier prend alors toute son importance. Je peux travailler durant une simple demi-heure sur une pièce. D’autres me demandent parfois plusieurs centaines d’heures ».  Particuliers, professionnels, antiquaires, musées, organismes publics sollicitent le talent de Marie Chabrol, possédant un agrément préfectoral l’autorisant à pourvoir au remplacement de sujets réalisés en ivoire. Dans sa bulle où elle aime se concentrer pour nouer un lien si particulier avec les objets, Marie Chabrol excelle dans cet art minutieux et au geste si précis. Elle tisse un lien entre les époques.

Plus d’infos : http://creations-mariechabrol.fr • Tél. 03 83 30 57 26 – 06 85 71 23 25