Sage comme une image

1018

Le musée d’art ancien et contemporain d’Epinal présente jusqu’au 30 janvier une jolie rétrospective, joviale et poétique, de l’imagier et graveur vosgien Jean-Paul Marchal.

Il est parfois des moments où le calme et la douceur d’un musée sont une échappatoire au monde fou qui nous entoure et ce d’autant plus lorsqu’une exposition vous y convie de manière apaisante. C’est le cas de celle actuellement présentée par le Conseil Départemental des Vosges au musée d’art ancien et contemporain d’Epinal sous la forme d’une rétrospective-hommage à Jean-Paul Marchal.

Imagier et graveur, cet artiste vosgien décédé en août dernier a accompagné l’Imagerie d’Épinal pendant plus de 30 ans. Sous une barbe blanche d’humaniste généreux, il a acquis sa notoriété grâce à un travail formidable de poésie et de jovialité mis en images par le biais des techniques de la typographie et de l’impression dans un respect des traditions des graveurs et illustrateurs qui ont fait la réputation de l’Imagerie d’Epinal.

jean-paul-marchal-copyright-romain-didier

Compréhensibles dès le premier regard mais raffolant de petits détails qui font tout le charme de son travail, ces créations originales reprennent les petits bonheurs de l’artiste qui a notamment travaillé autour de la Lorraine, des Saints, des chouettes, du merveilleux, de l’Extrême-Orient, de l’enfance… Avec un humour sensible et enfantin, ces œuvres rappellent à quel point Jean-Paul Marchal a aimé imprimer pour son plaisir, sa famille, ses amis, pour les bibliophiles, les amateurs et commanditaires attirés par son style inimitable, le tout dans le plus pur respect de la tradition ouvrière et imagière.

Cette première rétrospective complète a été rendu possible grâce à un fonds d’estampes (plus de 2000 dont une centaine sont présentées), bois gravés et archives de Jean-Paul Marchal, déposé par lui-même aux archives départementales des Vosges.

1878

Dans une salle entièrement rénovée, le musée présente des œuvres méconnues, intimes et surprenantes autour de huit thèmes différents et la scénographie s’articule autour de deux créations monumentales de Patrice Guyot, d’après l’œuvre de Jean-Paul Marchal : la première est un Saint Nicolas en plexiglas (achat possible d’une statuette identique pour 5€) et la seconde est un bel oiseau en carton évidé.

Des visites thématiques sont organisées les vendredis de 17h30 à 18h30 par François Petrazoller, commissaire scientifique de l’exposition. A noter que le 4 décembre à 15h30, une conférence sera donnée par Martine Sadion, conservateur en chef du Musée de l’Image sur le thème de « Saint Nicolas dans l’imagerie populaire ». Voici une idée de sortie et une belle exposition à visiter.

Toutes les infos sur vosges.fr