Quel cirque !

81

Depuis jeudi et jusqu’à dimanche, le traditionnel festival Michtô agite le Grand Sauvoy. L’occasion de découvrir les talents émergents du « nouveau cirque » et des arts de rue.

Le festival Michtô ressemble un peu à un rêve d’enfant. C’est une sorte d’univers féerique jalonné de cirque, théâtre, animations et concerts en tout genre. Comme une parenthèse enchantée qui, le temps d’un long week-end, propose aux spectateurs d’oublier leurs soucis et de se laisser porter par la bonne humeur. Installée comme toujours dans les jardins verdoyants du Grand Sauvoy, cette cinquième édition de Michtô a tout de la petite manifestation devenue incontournable… Sans pour autant avoir perdu l’esprit indépendant, convivial et familial qui a fait son succès.
Car à l’origine du projet, il y a d’abord des potes passionnés par le spectacle vivant, entre arts du cirque et de la rue. Nous sommes en 2006, le Cirque Gones vient de changer son chapiteau et souhaite marquer le coup. S’organise alors un « petit festival avec beaucoup d’amis qui voulaient tester leurs représentations. Ça a donné le premier Michtô à la MJC Bazin avec deux chapiteaux et douze spectacles », se souviennent Pierre et Nicolas Galotte du Cirque Gones, organisateur de l’événement. « Le projet a bien marché et on a eu envie de continuer ». Le festival Michtô était né. Deux ans plus tard, la troisième édition sonne la rencontre entre le festival et le site du Grand Sauvoy. « C’était le lieu idéal. En termes d’espace, d’accueil, d’équipe, ça nous convenait bien. Il y a eu un très bon feeling et depuis chaque édition s’est faite ici », continue Pierre… Cette année, la cinquième ne déroge donc pas à la règle.

Joyeux bazar

Aujourd’hui, « le festival des arts de la rue et des chapiteaux » semble avoir pris de la bouteille. Dans un subtil mélange de compagnies locales et nationales, professionnelles ou amateures, la richesse et la variété de la programmation du cru 2010 confirment l’impression. Sur les quatre jours (deux soirées et deux journées complètes), les visiteurs pourront apprécier plus d’une vingtaine de spectacles interprétés par des troupes venues de la France entière. Du théâtre « de rue, à roulettes ou forain » au « cirque de création » en passant par des « fragments de voyages en musique » ou autres « entresorts », sans oublier une bonne dose de concerts et de projections, chacun y trouvera son bonheur.
Et puis en marge des spectacles, un peu partout sur le site décoré par Spraylab, un joyeux bazar d’animations pour tous… « Le jardin des sens » (éveil sensoriel pour les tout petits), l’atelier couture « la guerre des boutons » (à partir de 8 ans) ou encore une exposition de sculptures mobiles, les « vélos déglingos » de l’association Dynamo et un stand de sérigraphie en direct par l’atelier Percolation. Au total, près de soixante personnes (artistes et bénévoles) s’investissent pleinement dans la manifestation. « C’est clair, c’est vraiment un festival collectif. Mais il y a toujours une accroche humaine ou artistique avec les gens qui participent et on veut rester dans cet esprit. La formule fonctionne bien comme ça… On ne veut pas devenir une grosse machine industrielle par laquelle on serait dépassés », souligne Nicolas Galotte du Cirque Gones. Convivialité et plaisir restent donc les maîtres mots.
Et pour ne laisser personne sur le pas de la porte de cet univers fabuleux, le choix de la gratuité (près de la moitié de la programmation) et des bas tarifs (3 euros par spectacle) s’est toujours imposé comme une évidence. « Ça nous tient à cœur », précise Nicolas. « On veut que le festival soit accessible à tous ». Alors ce week-end, pas d’excuses pour ceux qui souhaitent passer un bon moment : y’a de la joie au Grand Sauvoy… Et vous êtes tous invités !

Festival Michtô, du 21 au 24 octobre au Grand Sauvoy
Réservations conseillées pour les spectacles • 06 81 68 59 19
Infos et programme détaillé sur www.cirquesgones.fr