Promenade sur les voies

63

Le vélo-rail est une idée très sympa pour un moment de détente en famille ou entre copains. Testez-le à Magnières.

Les anciennes gares ferroviaires de nos campagnes ont cette particularité de garder une couleur sépia d’antan. Désormais silencieuses mais gardant intact les images des voyageurs attendant sur le quai, de militaires en transit, des amoureux se retrouvant ou se séparant. On a tous quelque chose de commun avec une gare. Pour les anciens des localités, elles sont une parcelle de leurs souvenirs d’enfants. En Lorraine, elles sont légion. Prenez cette de Xermaménil-Lamath en Meurthe-et-Moselle. Mise en service en 1882, elle ferma en 1980 lors de l’arrêt du trafic voyageur de la ligne. Aujourd’hui, les  bâtiments sont désaffectés, mais la voie existe toujours.  Ici, comme dans de nombreux endroits en France, ces gares sont une partie de notre patrimoine quand on sait tout ce que représente l’épopée du chemin de fer, de son époque pionnière à celle actuelle. En 2004, s’est créée l’association « Les Vélo rails de France », fédération des exploitants de vélo-rail et cyclos-draisines. Son objectif majeur est de contribuer à la sauvegarde des voies ferrées en promouvant leur exploitation par vélo-rail ou/et train touristique pour encourager le développement du tourisme et de l’économie locale, en particulier en ruralité. Le matériel de promenade destiné au public n’est construit que par cinq constructeurs en France.

LM03-017

La balade idéale en famille

D’un point de vue pratique, un vélo-rail est composé de deux postes de pédalage, avec un frein au pied, et peut accueillir trois passagers. Les selles sont réglables, le pédalage très facile et accessible même aux enfants. Une draisine peut supporter quatre adultes ou deux adultes et trois enfants. Sur le territoire une quarantaine d’associations locales dédiées à ce loisir ont vu le jour. C’est le cas à l’ancienne gare de Magnières par laquelle on peut rejoindre celle de Xermaménil-Lamath en draisine. A moins d’une heure de Nancy, entre Lunéville et Rambervillers, à quinze kilomètres de Baccarat, vous avez la possibilité de vous balader sur ces voies de de chemin de fer désaffectées. C’est là l’occasion de découvrir les charmes du Val de Mortagne de manière originale. Au départ de la gare de Magnières, vous aurez tout loisir d’embarquer à bord d’un ou plusieurs vélo-rails. Au passage, vous apprécierez quelques atouts de ce joli terroir : son wagon-restaurant du Pré Fleuri, son étang de pêche, son camping, son gîte rural. Deux parcours s’offrent à vous. Le premier fait 12 km (24 aller/retour). Dans l’autre sens, une petite ligne de 3 km vous attend (6 km aller/retour). Pendant le trajet, détente absolue et bien apaisante. La voie est recouverte de mousse. Profitez du paysage, humez les senteurs de bois, le vent dans les cheveux. Chemin faisant, en pédalant, vous serait conquis par le parc du château de Gerbéviller, le mini-golf du Val de Mortagne, la maison de la mirabelle de Rozelieures. Alors que le printemps est là, cette sortie permet de voir la nature au plus près et de manière tout à fait surprenante.

Plus d’infos et pour les réservations : Vélorail de Mortagne – Gare de Magnières • 03 83 72 34 73 + 06 79 58 48 86 • [email protected]