Photographes amateurs en folie

350

Les clichés du concours « Photofolie »  sont présentés au Conseil Général jusqu’au 12 novembre.

Le hall du Conseil Général accueille, depuis hier, l’exposition photographique « Talons Aiguilles » issue du concours Photofolie, organisé chaque année au niveau national par le Comité d’Action et d’Entraide Sociales (CAES)­­ du CNRS. En effet, tous les ans depuis 1993, une antenne régionale de l’association (un CLAS) prend en charge l’organisation du concours et lance un thème sur lequel des photographes amateurs ont l’opportunité d’exprimer leur inventivité, leur passion et leur talent.  Pour l’édition 2010, c’est le CLAS de Lorraine qui s’est chargé de l’organisation de cette 18e Photofolie et qui a choisi le thème Talons Aiguilles, en hommage au film de Pedro Almodovar. Le concours était bien évidemment ouvert à tous les agents du CNRS (26.000 personnes) et de ses partenaires mais aussi à tout amateur passionné de photographie. Avec un objectif essentiel pour la Commission Culture du CAES : « susciter l’envie d’essayer, le courage de le faire et la quête du dépassement de soi ».

Piquante et décalée

90 photographes amateurs ont choisi de participer et ont donc laissé parler leur créativité autour d’une thématique piquante et décalée. Le résultat s’expose désormais sur les cimaises du Conseil Général : 41 clichés tirés par un professionnel au format 33×40 cm, originaux et de qualité, ont été sélectionnés par un jury composé d’un photographe professionnel, d’un des membres du magasin nancéien Phot’Antik, d’un graphiste, d’un architecte, d’un membre du CNRS et de 3 membres du comité d’organisation. Ainsi, à l’heure du numérique et de la popularisation massive de la photo, l’exposition donne à voir un aperçu de la richesse et de la qualité qui peuvent exister au niveau de la photographie amateure. Mieux encore : elle permet la valorisation d’une réelle démarche artistique, trop souvent décriée car non professionnelle, en lui offrant la possibilité de se confronter au public. Pour un photographe, amateur ou pas, c’est la plus belle des reconnaissances. ± François Creusot