Nids des Vosges, lovés en forêt

1943
© Nids des Vosges

Avec ses cabanes dans les bois, François Horcholle a fait de nos rêves d’enfant une réalité taille adulte. Directeur de Nids des Vosges, il mêle confort et insolite, régénérant et dépaysant… Mode hibernation activé !

Elles sont si bien insérées dans leur environnement qu’elles semblent avoir toujours été là. Loin de perturber sapins, feuillus, gros bosquets majestueux d’arbres parfois centenaires et autres voisins de chambrée, à Champdray, dix cabanes d’exception, dont quatre étiquetées « de luxe », accueillent, depuis 2010, les amoureux de nature en quête d’un break salvateur… Six personnes sont employées à rendre cette escapade encore plus belle encore qu’imaginé. Profil des fondus de ce séjour d’un autre genre ? Des étrangers, des français et des habitants venus en voisins trouver cette sérénité tant recherchée et, faisant d’une pierre deux coups, assouvir leur curiosité… Instantanément charmé par la quiétude du lieu et son respect évident pour son environnement, le visiteur profite d’une qualité d’accueil optimal tout en découvrant un milieu naturel préservé. Reculé sans pour autant être coupé du monde, le site a également le mérite d’offrir un accès facile à Gérardmer, tout proche, et aux autres sites touristiques des Vosges, de Lorraine et d’Alsace…

Activités détente et découverte

Et si la crise sanitaire n’a fait qu’accentuer l’intérêt du public pour ces hébergements atypiques, synonymes d’offre touristique diversifiée, Nids des Vosges n’a pas pour habitude de se reposer sur ses lauriers. Ainsi, après s’être ouvert, avec succès, aux séminaires d’entreprises, le site développe ses activités et équipements détente, bien-être et découverte, à travers une carte alléchante comprenant massages, sauna panoramique, bain finlandais, bulle pour l’observation des étoiles, circuits pédestres de découverte de la nature… Des stages de sylvothérapie sont également régulièrement ouverts au public (voir encadré).

© Nids des Vosges

Prochain projet d’importance – et mini-révolution ! – la Villa Forêt devrait voir le jour au deuxième trimestre 2022. Intégrée à la catégorie « hébergements touristiques insolites », sa grande structure d’accueil proposera un hébergement en dur rénové surmonté de trois cabanes perchées. De quoi offrir à ses invités une immersion mémorable dans la forêt vosgienne…

Se baigner de nature
« Déconnectez-vous et ouvrez vos cinq sens »… le concept est attractif ! Accompagnés et coachés par une accompagnatrice en Montagne brevetée d’Etat, les stages de sylvothérapie, ou « bains de nature », revendiquent le fait de « faire baisser le taux de cortisol, hormone du stress présente en chacun de nous ». Comment ? A travers l’immersion en forêt vosgienne, bien sûr ! D’apparence ésotérique, l’assertion a des bases scientifiques : l’air de la forêt est naturellement enrichi en huiles essentielles et en molécules antibiotiques, les phytocides, sécrétées par les arbres… C’est ainsi que, depuis les années 50, le Japon a intégré le Shinrin-yoku, ou « bain de forêt », à son programme de santé publique. Le programme proposé par les Nids des Vosges est d’ailleurs lui-même soutenu par le Conseil général à travers le label FORêT, l’Effet Vosges®.

Un environnement naturel respecté

Vertueux, le projet immobilier développé par Nids des Vosges s’applique à faire de l’énergie une consommation raisonnée, en sollicitant exclusivement des entreprises et artisans de la région. Il intègre donc logiquement des installations économes en énergie, ainsi que des équipements venant remplacer les énergies fossiles (suppression des installations gaz, chauffage électrique avec pompe à chaleur, utilisation d’électricité verte…). Des chargeurs pour véhicules électriques ont été installés et les consommations énergétiques sont attentivement contrôlées.

Biosourcés, les matériaux utilisés font une large place au bois, élément présent dans les structures, les façades et le bardage, les finitions inférieures… Et comme il n’était pas question de faire primer l’éthique sur le confort, les hébergements se démarquent par leur literie de grande qualité avec linge de la maison de Gérardmer, leurs équipements haut-de-gamme et leur décoration locale et montagnarde… Citadins oppressés, côtoyeurs de burn-out ou simples câlineurs de résineux, une pause (verte) s’impose !

Cécile Mouton

Plus d’infos : nidsdesvosges.com
Publireportage - Photos © nids des vosges, DR