Luxe & émaux…tion

532

Dans une évolution attendue, la Manufacture des Emaux de Longwy, l’un des fleurons des savoir-faire lorrains et français, mise sur de nouveaux designs et formes pour 2017 et dévoile une nouvelle collection tendance scandinave pour Noël.

Fondée en 1798 dans un ancien couvent, la Faïencerie à Longwy est réputée dès le Premier Empire puis des techniques exclusives permettent de réaliser des émaux cernés sur faïence : les célèbres Émaux de Longwy sont nés et la Manufacture vivra des décennies heureuses notamment grâce au souffle de l’Art déco. L’abandon de  la production de services de table dans les années 50 et un manque de créativité artistique marqueront le déclin de la faïencerie pendant un demi-siècle.

Nouveau président de la manufacture depuis 2015, Martin Piétri a en repris les rênes avec ses associés « avec le souci de préserver un savoir-faire et donner une nouvelle vie à cette entreprise. Elle fut mal en point et il était urgent d’agir » explique-t-il. « Bien qu’il existe un grand attachement à la faïencerie en Lorraine et dans les régions limitrophes, il est insuffisant en France. Au-delà d’une véritable crise des boutiques de décoration lors de 20 dernières années, même si cela s’arrange un peu, l’image des Emaux est demeurée trop franco-française et la marque n’a peut-être pas su assez communiquer ». C’est avec une réelle volonté de lui redorer son blason que Martin Piétri a décidé de réorienter les Emaux de Longwy vers le haut de gamme et le produit de luxe.

Ce redressement est prévu sur trois ans et le pari engagé jusqu’en 2018 avec trois axes : de nouveaux designs, de nouvelles formes et un nouveau marché. Engagés dans cette démarche, les quarante employés (dont 21 femmes) et leur direction entendent donc conquérir le monde et c’est tout le mal que l’on peut leur souhaiter.

Or et platine

« La qualité des Emaux de Longwy est faite de plusieurs ingrédients et la façon de travailler cet émail cloisonné est unique dans le monde. Nous disposons d’une palette de plus de 1000 couleurs auxquels nous pouvons ajouter des matériaux précieux comme l’or et le platine » ajoute le directeur.

Pour Noël, la nouvelle collection promet de belles surprises comme « Paysages enneigés » : cette boule de Noël est tirée d’un décor du designer Alain Thomas et ses dessins riches et méticuleux se prêtent parfaitement à cette nouvelle création à la thématique scandinave et russe. Ses couleurs chatoyantes et ses détails hivernaux sur une dominante rouge en font une pièce d’exception tirée à 100 exemplaires (490€).

Deux autres boules de Noël sur fond rouge sont agrémentés de motifs d’étoiles, pigmentées au choix d’or ou de platine (195€ le grand modèle, 128€ le plus petit). Pour vous Mesdames, une petite boite ronde comme une boule rouge ou blanche, fera office d’un magnifique petit coffret à bijoux, sur lequel est délicatement inscrusté un flocon de neige (d’où son nom de boite flocon) vendue 99€.

Enfin, quatre modèles de Boites Russes, blanches ou rouges, surmontées d’un couvercle fait à l’image des coupoles des églises orthodoxes seront accessibles à des prix entre 68€ et 82€.

Pour 2017, la belle maison annonce déjà un travail avec de nouveaux designers et une modernisation de ces célèbres Boules Coloniales. En attendant, tenter votre chance au concours organisé uniquement dans les boutiques lorraines (à Nancy, Metz et Longwy) pour gagner « La femme au collier » dessinée par Curetti d’une valeur de plus de 2900€ !

Plus d’infos sur emauxdelongwy.com

Photos © DR