L’ombre de Peter Pan

708

Le musée de l’Image à Epinal propose des aventures artistiques entre ombres chinoises et boules de Noël.

Créé en 2003, le musée de l’Image abrite l’une des plus importantes collections d’images populaires imprimées en France et à l’étranger. Au total, le musée réunit plus de 110 000 images. Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce lieu, il est temps de vous plonger dans des aventures artistiques étonnantes où une image pourrait bien en cacher une autre.

Ouvert toute l’année, le musée propose régulièrement des expositions-créations originales comme celle intitulée « Les ombres » jusqu’au 26 février prochain. Entre ombres chinoises et autres variations, elle détaille ce qui fait la force à la fois historique et esthétique de ces silhouettes noires.

Dès 1840, les imageries de l’Est de la France éditent des séries de feuilles d’ombres chinoises et prolongent ainsi la mode parisienne des spectacles de théâtres d’ombres du Séraphin. À découper puis à jouer dans un théâtre familial, elles reprennent les pièces à succès parisiennes. Du « Carnaval de Paris » où les personnages défilent jusqu’aux petites pièces burlesques, « La marchande de marée » ou « Le pâté d’oie », elles racontent les goûts et les sujets d’amusements du 19e siècle.

De l’ombre qui quitte le corps des momies égyptiennes à « La femme sans ombre », opéra de Richard Strauss, de l’ombre de Peter Pan cousue à ses pieds jusqu’aux photographies contemporaines d’André Kertesz ou Pierre de Fenoÿl, comment percevons-nous les ombres ? Se basant sur les feuilles d’images de Metz ou d’Épinal, cette exposition fait appel à l’imaginaire, d’hier ou d’aujourd’hui et s’adresse à tous les publics.

En pleine période de fêtes, le musée se devait d’offrir un espace dédié à Noël et il est composé cette année avec le CIAV de Meisenthal et l’artiste Nina Ferrer-Gleize jusqu’au 26 février prochain.

« En forêt, des boules de Noël… » a pour point de départ une image de la collection, éditée en 1908 par l’Imagerie d’Épinal. Intitulée « Noël », cette image-jeu met en scène une famille, attablée sous un sapin décoré d’une boule rouge. En parallèle à cette image, le musée expose les superbes boules de Noël contemporaines en verre éditées par le Centre international d’art verrier de Meisenthal (à noter la boule Fizz, dernière création du CIAV est vendue au musée… tant qu’il en reste).

Pour les présenter, le musée a passé commande d’un conte et de photographies à l’artiste Nina. Ainsi l’exposition « En forêt, des boules de Noël… » est un subtil mélange de texte poétique, photographie contemporaine, design verrier et image.

Enfin, jusqu’en octobre dernier, au cœur d’Epinal, s’est dessiné le traditionnel « Chemin des images » soit un parcours d’art où cette année 15 œuvres contemporaines, inspirées des images de la collection du Musée de l’image, ont été présentées. Elles sont encore visibles au musée ainsi que l’exposition permanente.

Musée de l’Image, 42 quai de Dogneville à Épinal. Plus d’infos sur museedelimage.fr

Photos © Musée de l’image, Épinal, DR