Les aventuriers du swing

300

Le moins que l’on puisse dire c’est que Swing 48 est un groupe difficile à résumer. Cette jeune formation nancéienne de jazz manouche « à mi-chemin entre acoustique et électrique, tradition et modernité » a été créée, il y a presque un an, à l’initiative de Gaëtan Naudet-Celli et Pierre Brouant, tous deux guitaristes confirmés. Ensemble, les deux amis entendent « épouser tous les styles et revisiter les thèmes célèbres du héros du jazz à la française, Django Reinhardt », explique Gaëtan. D’abord imaginé comme un duo de guitares (qui reste la formation de base du groupe), le projet Swing 48 prend vite de l’ampleur et s’étoffe, de hasards en affinités, au gré des rencontres musicales.
Depuis la fin de l’été 2010, le groupe s’est essentiellement développé autour d’une formation à quatre : Pierre Brouant à la guitare solo, Gaëtan Naudet-Celli à la guitare rythmique, Aurélie Jung au chant et Camille Wolfrom à la contrebasse. « C’est un ensemble qui nous convient bien pour la scène et on souhaiterait tourner au maximum dans cette configuration » précisent les musiciens. « La contrebasse et le chant nous permettent un élargissement musical avec de nouveaux rythmes et de nouvelles influences » ajoute Gaëtan, membre fondateur du duo initial.

Swing et invités

Mais si le groupe fonctionne parfaitement à deux ou à quatre, il se décline aussi en formation modulable grâce à sa variante Swing 48 et acolytes. Le quartet se fait alors quintet ou sextet et des musiciens invités viennent diversifier un peu plus un répertoire déjà varié… Parmi les habitués, on retrouve Jérôme Spérissen à l’accordéon ou encore Knoel Scott, saxophoniste new-yorkais bien connu des jam-sessions nancéiennes. « En fait, pour faire simple, on peut jouer à deux, trois, quatre, cinq… Mais le plus souvent on est quatre », rigole Gaëtan. Evidemment, quel que soit leur nombre, ils entendent bien faire autant de scène que possible et professionnaliser le projet.
Et c’est en quatuor que le public aura l’occasion d’écouter Swing 48 pour sa première date nancéienne officielle, dimanche 12 décembre au P’tit Baz’Art* (à partir de 15 h). L’occasion idéale de découvrir ce groupe prometteur… Un groupe difficile à résumer donc, tant il est éclectique et plein de passion.

www.swing48.fr • voir aussi Arty Christmas