L’écrin rénové de Baccarat

603

Inauguré le 6 octobre dernier, le nouveau musée de Baccarat offre un espace d’exposition entièrement revu et restauré dans l’ancienne demeure des directeurs de la manufacture. A deux pas des ateliers, sur le site même de production du célèbre cristal, le musée propose un trait d’union entre le passé et le présent du site mondialement connu.

On l’appelle le Château. On y accède par la grande cour intérieure, celle-là même qui mène aux ateliers ou aux modestes demeures ouvrières. Légèrement en retrait de la ville, sur la rive droite de la Meurthe, la bâtisse s’impose, majestueuse. On n’imagine pas meilleur endroit pour accueillir une partie des collections de Baccarat. A la fois élégant et proche du lieu de production, le nouveau musée a été conçu comme la demeure d’un collectionneur, symbole d’excellence et témoin de plus de 250 ans de changements de vie politique, culturelle, industrielle.

Musée Baccarat Lorraine_1 ©Laurent Parrault

La scénographie est volontairement raffinée. On pénètre dans le musée par un petit hall qui rappelle l’histoire du site ; quelques clichés anciens et des photos grand format en couleur qui révèle le travail des maîtres-verriers, qui subliment la matière à l’autre bout de la cour, dans la manufacture que l’on ne peut visiter. Puis on continue comme invité par le maître des lieux. Comme une impression de venir prendre un petit thé à la fin du XVIIIe siècle. Le visiteur découvre alors, une sélection des plus belles pièces emblématiques, dont certaines exposées au Petit Palais lors de l’exposition « Baccarat, la légende du cristal », pour fêter les 250 ans de la maison en 2014. L’architecture des lieux joue sur un contraste entre l’ancien et le contemporain. L’aspect brut des matériaux vient sublimer l’éclat incomparable du cristal.

Parmi les chefs d’œuvres exposés, l’aiguière offerte à Charles X, le premier roi à visiter la cristallerie en 1828 ou encore le candélabre de la Tsarine à 24 bougies, témoin des relations privilégiée de la Baccarat avec la cour de Russie. Egalement mis en valeur, le vase en monture en bronze doré baptisé Les Trois Grâces, présenté sur le stand Baccarat de l’exposition internationale de l’Est de la France à Nancy en 1909. Pièce aussi étonnante qu’elle semble inconfortable, ce fauteuil en cristal qui a nécessité à lui seul deux cent cinquante heures de travail. Il fait partie du mobilier destiné à l’époque aux maharadjahs.

Musée Baccarat Lorraine_2 ©Laurent Parrault

Dans la première pièce, le ton est donné avec un lustre Zénith en cristal clair et rouge. Il incarne à merveille ce qui fit la réputation de la cristallerie, avec notamment la technique des « Bambous tors », ces branches torsadées inventées par Baccarat à la fin du XIXe siècle pour dissimuler les fils électriques. De nombreux dessins d’archives inédits permettent également de retracer la genèse des créations exposés et de mieux comprendre les sources d’inspiration qui ont nourri les artisans de la manufacture depuis 1764.

Pour comprendre Baccarat, il faut en connaître un peu les techniques. C’est l’objet de la suite de l’exposition dans la bibliothèque. On y découvre le savoir-faire et la maîtrise du souffle des verriers ainsi que les gestes de haute précision des tailleurs, graveurs et doreuses.

Et c’est dans un contexte de reconstitution historique que prend fin la visite, avec cette table dressée comme on rêve tous. Sur la nappe, les pièces issues de grandes commandes royales et conçues pour les puissants du monde entier comme le tsar Nicolas II, l’empereur du Japon Mutsuhito, le roi d’Espagne Alphonse XIII, le maharadjah de Kapurthala en encore le service Juvisy, utilisé depuis 1899 sur les tables de dîners de gala au Palais de l’Elysée.

Musée Baccarat Lorraine_4 ©Laurent Parrault

Toutes ces pièces, mises en perspective intelligemment dans le nouveau musée témoignent du rayonnement de la cristallerie dans le monde entier depuis 250 ans.

Monument historique de la région, la cristallerie de Baccarat possède désormais un écrin à la hauteur de sa réputation qui lui permettra d’asseoir son statut de destination touristique en Lorraine.

Musée du cristal : 20, rue des Cristalleries 54120 Baccarat. Plus d’infos sur baccarat.com