Le théâtre amateur fait son festival !

12

MANIFESTATION ANNULÉE

Du 31 mars au 4 avril, la ville de Maxéville met en lumière le théâtre amateur lors de la 4e édition du Printemps du Théâtre avec, au programme, quatre représentations originales. 

« Le Théâtre Ambulant Chopalovitch » Le 3 avril 


Par la Cie Théâtre des Sources. De Lioubomir Simovitch, mise en scène d’Emmanuelle Tonnerieux

Entre comédie et tragédie, « Le Théâtre Ambulant Chopalovitch » est l’histoire d’une troupe de théâtre qui arrive dans une ville sous l’occupation pour jouer les Brigands de Schiller. Mais les habitants sont dépassés par une réalité qui les maintient dans un état de terreur. Entre crimes et humiliations, chacun tente de résister ou d’échapper à ce monde écorché. Entre arrestations et censure, les acteurs vont se rendre compte que le mal se cache aussi dans le cœur des gens ordinaires que l’occupation peut changer en meurtriers.

« Caviar ou lentilles » – le 31 mars 

Par la Cie Théâtr’ou Vers. De Guilio Scarnicci et Renzo Tarabusi, mise en scène de Sandrine Gironde

Cette comédie italienne en trois actes est une sorte de Vaudeville qui se passe chez les pauvres. Toute la pièce est le prétexte à un enchaînement d’évènements comiques, emprunts à la farce et à la fantaisie. Elle met en scène le père d’une famille napolitaine qui s’est spécialisé dans la profession d’invité aux réceptions où il garnit ses poches dissimulées sous sa jaquette. Un jour, il fonde un comité de bienfaisance avec des « gens du monde » rencontrée à l’une de ces réceptions. Il espère bien en tirer profit avec sa famille. 

« Arrghl L’Amour !!! » – Le 2 avril

Par la Cie Incognito. Texte original de la Compagnie, mise en scène de Philippe Diet

Dans les années 80, Thierry, un peintre en mal d’inspiration, se fait plaquer par Hélène, qui part vivre avec Jean Philippe, un informaticien coincé. Marie-Annick, la meilleure amie d’Hélène, accepte en toute amitié, d’héberger provisoirement Thierry. Mais rien n’est simple pour les quatre personnages drôles et tendres de cette comédie sentimentale, au cœur d’une époque lointaine où il n’y avait ni Meetic ni téléphone portable. Moderne et subtile, avec un découpage quasi cinématographique, cette pièce est un marivaudage enlevé et drôle sur les errances affectives de ces quatre personnages.

« La fidélité des kangourous » – Le 4 avril 

Par la Cie Tohu or not Bohu. De Maryline Bal, mise en scène de Philippe Huriet

Paul, bijoutier et notable de la ville, est sur le point de prendre sa retraite. Alors qu’il pensait vivre ses derniers instants professionnels autour d’une coupe de champagne avec sa fidèle employée Mme Dubois et sa femme Hélène, cette fin de journée va s’avérer apocalyptique. Un huis clos des plus cocasses fera ressortir les rancœurs, les non-dits, les mensonges…pour arriver à une fin des plus surprenantes ! L’ouverture de soirée sera assurée par le cabaret des enfants de la MJC Massinon, dont la mise en scène est signée Marina Romary.

Les 31 mars, 2, 3 et 4 avril à 20h (ouverture des portes 19h) au CILM, 23 rue de la Meuse à Laxou-Maxéville • Tarifs : 5 €, 3 € (étudiants, moins de 18 ans, chômeurs, familles nombreuses et plus de 60 ans • Renseignements et réservations : 03 83 37 01 67 ou maxeville.fr

Photos © dr