L’art et la matière à La Bresse

1825

Les sculpteurs venus de tous les horizons s’apprêtent à faire leur retour dans les rues de La Bresse, du 11 au 19 septembre, à l’occasion du festival Camille Claudel..

C’est dans la petite ville de La Bresse que le festival de Sculpture Camille Claudel est né en 1990. Un événement qui rend d’abord hommage à la très célèbre sculptrice Camille Claudel dont les grands-parents étaient Bressauds et qui venait régulièrement leur rendre visite.

Au départ, axé sur la culture sur bois, le festival s’est ouvert au fil des années à d’autres matériaux tels que la pierre, le métal et parfois même des plus originaux comme la paille ou encore la laine. L’idée de ce festival est simple : durant une semaine, des artisans professionnels et amateurs vont s’installer à La Bresse et façonner leurs œuvres devant les yeux du public. Pour cette 29e édition, neuf projets seront réalisés sur le thème du « Tabou » d’actualité en cette année si particulière. Kathinka Gunn, l’invitée d’honneur de cette année, est connue pour savoir manier différents types de matières. Elle est spécialisée dans la reproduction d’animaux.

Faire parler la matière

Les coups de marteaux, herminettes et gouges vont donc résonner à La Bresse, le temps d’une semaine. Un moment singulier où l’art et la matière forment un tout et durant lequel les visiteurs pourront échanger avec les artisans. Et pas seulement ! Ils auront leur rôle à jouer puisqu’ils devront voter pour leur sculpture préférée afin de décerner « le prix du public ». Le gagnant de la tombola effectuée en parallèle remportera la sculpture gagnante de ce prix. Pour les moins chanceux, ils pourront également repartir avec une sculpture en se rendant aux marchés du festival où des artisans d’art seront aussi à découvrir.

Le savoir-faire se transmet à travers les échanges, mais surtout la pratique. C’est pourquoi, pour les plus jeunes, un atelier d’initiation à la sculpture et à l’art sera organisé mercredi 15 septembre en présence d’un des artistes du dispositif Créa’Jeunes. De quoi, peut-être susciter quelques vocations…. 

Rencontre avec Kathinka Gunn, invitée d’honneur

Kathinka Gunn dans son studio

Comment avez-vous découvert l’art de la sculpture ? Pourquoi avoir choisi de sculpter des animaux ? 

J’ai découvert le monde de la sculpture durant mes études à l’Académie Royale des beaux-arts de la Haye, aux Pays Bas. J’ai été acceptée dans la section « peinture et dessin », mais il y avait bien évidemment d’autres domaines artistiques. Un nouveau monde s’offrait à moi avec la sculpture. Elle dépasse le format papier et procure une sensation incroyable en travaillant avec tout son corps. 
Les animaux étaient mes meilleurs amis quand j’étais enfant, je leur faisais confiance et c’était réciproque. J’ai appris à comprendre leur langage corporel. C’est pour cela que les animaux sont ma plus grande source d’inspiration dans mon travail. 

Vous êtes l’invitée d’honneur de cette édition. Quel est votre ressenti ? 

C’est pour moi, une grande surprise et un grand honneur. Camille Claudel est l’une de mes héroïnes dans le monde artistique. Sa sculpture La petite Châtelaine est un véritable chef d’œuvre, à couper le souffle. Elle a principalement travaillé avec l’argile, le plâtre et la pierre. En plus du bronze, j’utilise beaucoup d’autres matériaux, moins traditionnels, qui apportent à mon travail un aspect vraiment original et unique. Il n’y a aucune limite artistique. Le fait que mon travail puisse amener un sentiment de bonheur à la fois au public et critique me réjouit et je suis reconnaissante de pouvoir exposer mes œuvres à la Maison de La Bresse.

Le tabou est le thème choisi cette année. Que vous inspire-t-il ?

Ce thème est un vrai challenge pour les artistes. Beaucoup de tabous semblent avoir été brisés aujourd’hui, mais j’ai le sentiment qu’avec les problèmes de société actuels, nombreux vont réapparaître. Pour cette exposition, j’ai créé deux nouvelles sculptures en jouant sur les matériaux utilisés : un fil de fer enrobé de sucre. C’est aussi un moyen de briser les tabous… L’art ne doit pas durer éternellement. 


Le festival Camille Claudel se déroulera du 11 au 19 septembre dans plusieurs lieux de La Bresse (halle des congrès, Espace loisirs patinoire, Maison de La Bresse)..
Plus d’infos : www.festival-sculpture.fr

Photos © mairie de La Bresse, Kathinka Gunn, dr