L’Abbaye des Prémontrés, trésor du 18e siècle

65
Lyautey à son bureau photographie de Jean Scherbeck en mars 1926

Dossier spécial – Journées Européennes du Patrimoine

La rentrée culturelle de l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson  s’ouvre avec un programme spécial pour les Journées Européennes du Patrimoine et une exposition dédiée à Jean Scherbeck.

L’opportunité ne se présente que peu de fois dans l’année. Le dimanche 20 septembre, de 10h à 18h, l’Abbaye des Prémontrés de Pont-à-Mousson ouvrira ses portes gratuitement à l’occasion de la 37e édition des Journées Européennes du Patrimoine. Uniquement cette année, la visite de cet édifice, classé Monument Historique, se fera sous forme de parcours. Que ce soit pour les adultes ou les enfants, un livret avec des jeux d’observation, des énigmes et des repères historiques permettra de découvrir, de façon ludique, des points de détails de ce monument historique du 18e siècle et de son centre culturel.
Lors de cette visite, les visiteurs pourront admirer ses spécificités comme ses trois escaliers (rond, carré et ovale), ou son cloître entouré de trois galeries sur lesquelles donnent les salles historiques, dont la remarquable salle du Chauffoir. Ce sera aussi l’occasion de découvrir le chœur de l’église abbatiale restauré et inauguré en mars 2019.
En parallèle, le Parc Naturel Régional de Lorraine donne rendez-vous aux visiteurs dans le jardin de la Moselle de l’abbaye pour un grand pique-nique (repas tiré du sac) de 11h30 à 15h. Une dizaine de producteurs locaux seront présents pour permettre aux gourmands de compléter leurs repas ou de repartir avec quelques douceurs à déguster plus tard. Le marché des producteurs sera, lui, ouvert de 10h à 18h avec, entre autres, des légumes bio, de la viande bovine, du pain, des viennoiseries…

Escalier ovale ©Natasha Miclot
Emile Friant en tenue d’académicien après 1922. Né à Dieuze (Moselle) en 1863, mort à Nancy (Meurthe-et-Moselle) en 1932. Emile Friant commence sa formation à l’Ecole des Beaux-Arts de Nancy et expose dès l’âge de quinze ans au Salon local. Il poursuit ses études à Paris dans l’atelier du peintre Alexandre Cabanel et devient à vingt ans second prix de Rome. Peintre naturaliste, Emile Friant réalise essentiellement des portraits et des scènes de la vie quotidienne. Ses toiles puisent leur caractère instantané dans le procédé photographique. Après le succès de l’Exposition universelle de 1889, qui le couronne d’une médaille d’or pour la  » Toussaint « , Emile Friant reçoit de nombreuses commandes de portraits de personnalités nancéiennes et américaines. Friant ©Jean Scherbeck

L’humaniste Jean Scherbeck

À partir du 17 octobre, l’Abbaye des Prémontrés mettra en lumière l’œuvre du grand portraitiste nancéen Jean Scherbeck (1898-1989). À la fois dessinateur, peintre et photographe, Jean Scherbeck aura finalement mené une double carrière en mettant un point d’honneur à ne jamais dessiner ce qu’il photographiait. Né à Champigneulles en 1898, Jean Scherbeck dessine, dès son plus jeune âge, des portraits. Il cherche de la ressemblance, le trait qui donne du caractère aux visages, en commençant par son père et ses professeurs. Le jeune artiste alors se forme auprès d’Émile Friant et d’Henri Royer, célèbres peintres issus de l’École de Nancy. Arpentant la Lorraine, l’Alsace et la Bretagne tout au long de sa carrière, Jean Scherbeck cherche à restituer à l’aide de son crayon, ses fusains et ses pastels, les visages d’hommes et de femmes marqués par la dureté du temps, le labeur et la guerre. En 1916, il se fait remarquer par Eugène Corbin qui lui propose une exposition dans sa galerie. 

« Sa gentillesse se voit dans le regard de ses modèles »

Au début des années 1920, après trois stages chez de grands photographes allemands, Jean Scherbeck découvre le Huitième art et s’évertue à faire du portrait sans y apporter de retouches. Sa rapide notoriété, suite à l’ouverture de son studio photographique en 1922, fait de lui le portraitiste de milliers de familles à travers les grandes étapes de leur vie. Il faisait les photos de naissance, les communions, les mariages… certains lui demandaient même les nécrologies. Il devient le témoin exceptionnel du XXe siècle en photographiant aussi des personnalités lorraines remarquables telles que Jacques Majorelle, Victor Prouvé ou Géo Condé. 

Dans cette exposition intitulée « Jean Scherbeck, un regard certain », les visiteurs pourront (re)découvrir un artiste au regard humaniste et bienveillant : « Ce qui transparait dans son œuvre, c’est sa gentillesse sans faille, sa quête de la vérité telle qu’elle se trahit dans une expression du visage, l’intensité d’un regard » souligne la famille de Jean Scherbeck, qui a aidé à construire cette exposition : « En tout, il y aura près de 70 clichés dont certains dédicacés et une quarantaine de tableaux. Nous voulons vraiment montrer l’artiste dessinateur et l’artiste photographe. » 

Plus de trente ans après la dernière exposition qui lui a été consacrée lors de la Biennale internationale de l’Image de Nancy, présidée par Jean-Pierre Puton, son petit-fils – lors de laquelle Jean Scherbeck était présent –, l’Abbaye des Prémontrés confirme de façon inédite, dans cette exposition mêlant photographies et arts graphiques, l’importance de Jean Scherbeck au sein du cercle artistique et intellectuel lorrain du 20e siècle. Pauline Overney

Renseignements : 03 83 81 10 32 ou abbaye-premontres.com
Journée européenne du patrimoine le 20 septembre • Entrée libre de 10h à 18h • Exposition « Jean Scherbeck, un regard certain », du 17 octobre au 13 décembre • Tarifs : 6 €, 3 € • Ouvert tous les jours sauf le mardi. De 10h à 12h & 13h30 à 18h • Visites guidées sur réservation

Autour de l’exposition 

L’Abbaye des Prémontrés propose un programme d’animations autour de l’exposition
« Jean Scherbeck, un regard certain ». Des visites guidées seront organisées les 28 octobre, 18 novembre et 9 décembre à 14h30 (sur inscription). Le pôle Culture de l’abbaye a aussi prévu deux ateliers. Celui du mercredi 28 octobre (pendant les vacances scolaires) est dédié aux jeunes de 12 à 18 ans et a pour thématique le portrait. Ils seront guidés le temps d’un après-midi par un spécialiste de la photographie, Nicolas Chevrier. Le deuxième atelier, prévu le mercredi 25 novembre, s’adresse aux enfants de 5 à 11 ans et porte sur des activités artistiques autour du regard et des visages. Les visites guidées pour les groupes ou les scolaires se font sur inscription. 

Visites guidées pour individuels : 6 €,  3 € (sur inscription). • Tarif pour chacun des ateliers : 6 € (sur inscription). 

DESSIN DE JEAN SCHERBECK AGƒ DE 10 ANS – Vieillard à la pipe – crayon JS a 10 ans

publireportage - Photos © Natasha Miclot, Jean Scherbeck, DR