La vallée de la Saulx, entre terre et rivière

1524

À l’origine une embarcation esquimaude en peaux de bêtes tendues, le kayak  a changé d’apparence et est devenu l’objet d’une pratique sportive répandue dans le monde entier. En Meuse, il permet d’explorer une partie de la Saulx de façon originale et paisible: en baignant dans un îlot de verdure et en flottant sur la rivière.

L’eau comme guide

Au fil de l’eau, entre Beurey-sur-Saulx et Mognéville, le temps n’a pas d’emprise. La rivière s’écoule tranquillement, en tours et détours, et charrie avec elle des embarcations de touristes émerveillés. Tout autour, la vallée de la Saulx dévoile ses charmes : forêts endormies, architectures anciennes délivrant leur histoire. Le bruit cristallin des eaux qui s’entrechoquent berce doucement les voyageurs mais ne les endort pas. Il y a trop de chose à voir et seulement deux heures pour les enregistrer sur la pellicule de la mémoire. « C’est une autre façon de découvrir cette vallée, encerclé par la nature. Certaines personnes nous envoient des photographies après leur balade et quelques-uns ont carrément les pieds dans l’eau. En plus, il n’y a pas de compétition. Le parcours est prévu pour prendre son temps, profiter de la promenade en famille ou avec des amis », note Christelle Passera, de l’Office de Tourisme  Meuse Grand Sud. Initiée en collaboration avec le club « Ancerville Bar-le-Duc Canoë-kayak », cette visite en canoë est organisée sur une dizaine de dates dans l’été, de juillet à août, pour des groupes allant de huit à vingt-quatre kayakistes.

Animations-descente SAulx2010- N.Bagnon (1)

De retour sur la terre ferme

Une fois la Saulx arpentée à coup de pagaies, les visiteurs pourront continuer à l’admirer sur la terre ferme et parcourir la vallée qui porte son nom. À proximité, d’autres objets de curiosité les attireront. Le château de la Varenne à Haironville est une ancienne maison forte construite au XVIe siècle et son parc, classé «Jardin Remarquable », se visite de mai à octobre. Les esprits romantiques iront faire un saut sur le site des ruines de l’abbaye de Jovilliers, datant du XIIème siècle puis restaurée au XVIIIe. Les communs, le cloître, les caves voûtées, une partie des locaux abbatiaux et l’église subsistent encore aujourd’hui. À 4 km de Montiers-sur-Saulx, l’ancienne fonderie d’art d’Écurey a été restaurée, réhabilitée et s’ouvre au public dès cette année. Dans un même périmètre, les visiteurs pourront découvrir les restes de l’ancienne abbaye cistercienne du XVIIIe plantés en face des installations industrielles, dont les halles de fonderie. Sur place, la nouvelle muséographie propose de s’approprier l’histoire de la fonderie et de voir son évolution. De la rivière à la terre, la vallée de la Saulx est un bien agréable endroit pour musarder cet été. Il n’y a plus qu’à choisir son transport préféré, ou ne pas choisir justement.

Animations-descente SAulx2010- N.Bagnon (2)

Descente de la Saulx en canoë les 5, 11, 19 et 25 juillet et 2, 8, 15, 16, 22 et 29 août à 14h. Réservez auprès de l’Office de Tourisme Meuse Grand Sud : 03 29 79 11 13. Tarifs : 19 € pour une personne adulte et 12 € pour un enfant de 8 à 12 ans. Pour des questions de sécurité, l’animation n’est pas accessible aux moins de 8 ans. Formule Famille : 57 € pour deux adultes et deux enfants. Toutes les informations sur le site : tourisme-barleduc.fr