La poterie montre ses multiples visages

410

Pour la quatrième année, le marché des potiers s’installe place de la Carrière à Nancy les 20 et 21 avril. Entre démonstrations et vente, quarante-cinq professionnels de France et d’Allemagne mettent en valeur leur savoir-faire.

Organisé par l’association Chœur d’artisans, le marché des potiers de Nancy est devenu le rendez-vous incontournable du printemps. Dans la lignée des journées européennes des métiers d’art et avant les célébrations de « La Lorraine est Formidable », la manifestation des 20 et 21 avril est un nouveau coup d’œil au patrimoine artistique lorrain. « On est dans une région où il y a beaucoup de faïenceries : Lunéville, Niderviller, Longwy. On souhaite sauvegarder ces savoir-faire », explique Anaïs Stutzmann, organisatrice de l’évènement. Chœur d’artisans veut montrer que l’artisanat d’art est bien vivant et en perpétuelle évolution, en fonction des techniques utilisées par chacun. Chaque année des potiers français et allemands font le déplacement pour montrer la richesse et la diversité de leur profession. Sculptures classiques ou contemporaines, vaisselle fantaisie avec motifs ou inclusions, tous les styles seront présentés.

LM26-007 LM26-008 LM26-009

La terre au doigt et à l’œil

« La terre est un des seuls matériaux qui peut se travailler sans outils. Tout peut se réaliser à la main et c’est assez rare parmi les métiers d’art », assure Anaïs Stutzmann, artisan depuis 2005. L’utilisation de la terre comme matière de base est presque le seul point commun qui relie tous ces céramistes. Les techniques utilisées pour la modeler, la cuire varie du simple modelage avec les mains au montage à la plaque, sans oublier le tournage. La finition y est aussi pour beaucoup dans la diversité des créations avec le vernissage, la pose d’enduit… Certains potiers se sont spécialisés dans le raku, une technique de cuisson rapide permettant d’obtenir des craquelures sur l’émail. Aujourd’hui de plus en plus de céramistes ajoutent aussi à leurs compétences celle de plasticien : ils façonnent l’argile et la mélangent avec d’autres matières. Pour Anaïs Stutzmann, ce travail de la terre s’est concrétisé par la création de sculptures animales : des moutons, des chats, des pingouins qui semblent tout droit sorti d’un film d’animation à la « Wallace et Gromit ». Place de la Carrière, les 20 et 21 avril prochain, les visiteurs pourront découvrir les multiples visages de la profession de potier et repartir avec des souvenirs uniques.

Place de la Carrière à Nancy les 20 et 21 avril.