La photo dévoile son côté nature

153
« Baobab, Arbre de vie » ©Pascal Maître

La 23e édition du festival international de photographie animalière et de nature de Montier-en-Der aura lieu du 14 au 17 novembre avec pour thèmes la forêt et l’Asie.  

Cette année, l’affiche du festival est un cliché du célèbre photographe américain Tim Laman, primé au Wildlife Photographer of the Year en 2016 et par ailleurs parrain de cette édition 2019. La photo présente un orang-outan, espèce en danger critique (UICN) classée à l’Annexe I de la CITES, photographié dans le Parc National de Gunung Palung, forêts tropicales à Bornéo, en haut de la Canopée. Intitulée « Vies Enlacée », Tim Laman explique : « J’aime bien le titre Vies Enlacées pour cette image. Pour moi, il exprime le but qui est le mien de montrer la connexion et l’interdépendance des espèces dans la forêt tropicale. Le figuier dépend de celui qui l’héberge pour s’accrocher – l’orang-outan dépend du figuier pour la nourriture – et par analogie, ils dépendent de l’écosystème de la forêt dans sa globalité. Mon avis est que les photos peuvent avoir un impact sur comment les gens apprécient et comprennent la nature, et je souhaite qu’ils prennent conscience, avant qu’il ne soit trop tard, de comment sont entrelacées nos vies humaines avec la nature de la planète. »

Résultats du concours le 15 novembre

40 000 visiteurs, 15 sites, 250 exposants, 100 expositions originales, 7 espaces pour échanger et débattre : le festival de Montier-en-Der devient la capitale de la photo animalière et réunit professionnels, amateurs et associations, tous amoureux de la nature. L’éducation à l’environnement et au développement durable tient aussi une place importante à Montier, avec plus de 3 000 scolaires présents durant les quatre jours de l’évènement. 

Parmi les thèmes forts abordés cette année, les visiteurs pourront découvrir la forêt à travers tous les continents, mais aussi les arbres, l’Asie, l’homme et la nature et les origines du monde grâce à une pléiade de photographes invités. Parmi eux, Maxime Aliaga présentera son travail sur les derniers Orangs-Outans de Sumatra. Eric Baccega a, lui, photographié le clan des Korowai en Indonésie. De son côté, Christophe Courteau dévoile la beauté de la faune sauvage. Le renard se laisse prendre en photo par Laurent Geslin tandis que les chimpanzés, ces « seigneurs de la jungle » se prélassent sous l’objectif Sabrina et Jean-Michel Krief. En parallèle de cette multitude d’expositions, le festival accueillera également un « village des marques » sur plus de 1 000m2 d’exposition en matériel photo et nature. Enfin, les résultats du concours de photo de Montier, qui a recueilli plus de 13 000 photographies et 53 vidéos seront dévoilés le 15 novembre prochain. Pauline Overney

Du 14 au 17 novembre 
Renseignements, tarifs et programmation : 03 25 55 72 84 ou photo-montier.org 

Photos © pascal maître, maxime aliaga, eric baccega, DR