La Maison de la Forêt, on y est bien !

2849
Forêt de Bousson

Porte d’entrée « nature » du massif forestier vosgien nichée dans l’ancienne scierie de Norroy, la Maison de la Forêt est, en soi, une invitation à multiplier les découvertes.

Ancienne scierie réhabilitée il y a quatre ans, la Maison de la Forêt se présente en « porte d’entrée vers la forêt » du Piémont vosgien. Exactement située « là où la forêt prend vie », elle s’applique à mettre à l’honneur à la fois l’histoire du lieu et sa tradition forestière, mais également son aspect naturel et environnemental et sa dimension sportive.

Côté animations, contrairement aux structures qui choisissent de décliner leur programme autour d’une thématique annuelle, la Maison de la Forêt mêle volontairement, d’avril à octobre, « animations hit-parade » – événements récurrents et populaires liés à des événements calendaires tels que le brame du cerf, la journée autour des champignons, les observations stellaires – aux propositions plus originales. Un tiers des animations du lieu sont ainsi proposées en édition limitée, et renouvelées chaque année. L’équipe de La Maison veille par ailleurs à mêler intervenants locaux et invités d’autres territoires, de manière à créer une émulation collective et joyeuse…

Une proposition éclectique
Tout à la fois espace culturel, refuge, disposant de sentiers de randonnée, et de vélos (mais aussi de trottinettes) à assistance électrique, le site cultive ses mots d’ordre : détendre et respirer ! Un instant, une journée ou un week-end ? C’est vous qui choisirez… Constitué d’enfants, de familles, d’adultes, de seniors, de locaux et de touristes, son public est en tout cas à l’image de son offre : éclectique.
Et pour cause ! Promoteur de la forêt non seulement en tant qu’élément majeur du paysage et support de loisirs, mais aussi en tant que matière économique, écologique et scientifique, le site attire tous ceux, visiteurs, touristes, randonneurs et cyclistes, souhaitant partir à la découverte du magnifique massif forestier et de ses richesses, au sens large. Une ambition à l’évidente sincérité.

Le programme d’avril

Parmi toutes les animations proposées par le lieu en six mois d’ouverture, il a bien fallu faire un choix… Par facilité, nous avons donc décidé de nous en tenir au programme d’avril, à la fois dense, informatif et festif.

Ainsi, samedi 2 avril à 20h30, La Ligue de protection des oiseaux vous offrira une présentation des rapaces nocturnes des environs, suivie d’une sortie terrain sur leurs traces… A compter du 9, Blanche Lafarge, artiste en résidence, se proposera, en collaboration avec les élèves de l’école de Nonhigny, d’explorer les potentiels narratifs de la forêt en jouant de la superposition (elle maniera les textes, les collages, les photomontages).

Dimanche 10 à 14h30, un atelier proposera aux participants (dès 8 ans) de fabriquer leur propre feuille de papier !

Mercredi 13 à 14h, Jean-Michel Hellé, forestier de longue date, rencontrera les visiteurs lors d’un temps d’échange consacré à la protection des sols forestiers et d’une balade. 

Dimanche 17 avril dès 10h, le jeune public se lancera dans une chasse aux œufs 2.0 : celle de Foresto le savant fou ! Au programme : des énigmes à déchiffrer, une carte au trésor à reconstituer pour des récompenses chocolatées…

Mercredi 20 à 14h, emmenés par les intervenants de la Fédération de pêche 54, les visiteurs iront à la rencontre des petites bêtes de nos rivières. 

Dimanche 24 à 9h, la découverte du chant des oiseaux sera le prétexte d’une randonnée de quelques kilomètres. Enfin vendredi 29 à 20h, l’INRAE vous conviera à la cruciale conférence « Pour mieux connaître les tiques ».

3 questions à Gautier TACK

animateur-coordonnateur

Quels sont les objectifs de la Maison de la forêt ? 

En premier lieu, en tant que pôle d’accueil labellisé par la Maison du tourisme du Pays du Lunévillois, nous sommes, au même titre qu’un office du tourisme, en charge du renseignement touristique. Deuxièmement nous proposons une offre de loisirs culturels à destination de tous les publics, avec la volonté profonde de ne jamais hésiter à vulgariser, à désacraliser pour ne laisser personne de côté, tout en maintenant notre exigence vis-à-vis des contenus et de l’offre proposés. Enfin, nous menons une action de sensibilisation à l’environnement à travers des actions concrètes à destination des scolaires.

A quels publics adressez-vous votre action ? 

Certaines sont destinées au jeune public, d’autres au public âgé en demande d’animations patrimoniales… Nous organisons également régulièrement des journées festives qui nous permettent de capter un public plus urbain, d’accord pour faire le déplacement à condition de passer la journée sur place. Enfin, nous accueillons en moyenne 500 à 700 personnes chaque année dans le cadre de la venue d’établissements scolaires.

Pourquoi venir jusqu’à vous ? 

A l’inverse d’un écomusée, dont la programmation se destine à un public de spécialistes déjà sensibilisé à une thématique, la Maison de la Forêt permet tout à la fois de pratiquer le tir à l’arc, d’assister à une conférence sur les voies militaires et forestières au 20e siècle, et de s’essayer à une pratique artistique… Nous ne nous interdisons rien, en partant du principe que tant qu’on n’a pas essayé, on ne peut pas savoir ce qui marchera ! En cela, la Maison de la Forêt est un très beau laboratoire d’expérimentation, tout en demeurant un site intimiste et confidentiel. J’aime à dire qu’ici le visiteur a « tout, mais sans la foule ». 

Propos recueillis par Cécile Mouton

Toutes ces animations et rencontres sont accessibles gratuitement sur simple inscription au 03 83 71 23 25 ou [email protected]  • La Maison de la Forêt se situe 201 route de Machet, lieu-dit Norroy, 54480 Saint-Sauveur entre les villages de Val-et-Châtillon et Saint-Sauveur. 
 Photos © DR