Jardins de Vi(ll)e cultive les bons gestes écocitoyens

2073
Jardins de vi(ll)e © Métropole du Grand Nancy

Jardins de Ville, Jardins de Vie, c’est l’occasion de se questionner sur les bons gestes à adopter pour préserver l’environnement. Cette fête dédiée aux écogestes se déroulera les 25 et 26 septembre, au Domaine de Montaigu, à Jarville-la-Malgrange & Laneuveville-devant-Nancy.

Comment mieux consommer pour préserver notre planète ? Une question devenue un véritable enjeu pour notre société. A travers sa fête annuelle dédiée aux écogestes, la Métropole du Grand Nancy propose des alternatives possibles à nos habitudes de consommation. Ils sont chaque année près d’une centaine d’exposants à dévoiler des idées originales pour recycler ses déchets, réduire son impact écologique, et préserver nos ressources, tout en ayant une consommation respectueuse de l’environnement.

Des exposants et des start-ups seront à découvrir lors d’un parcours de visite thématisée afin de permettre à chaque visiteur de mieux identifier les actions à sa disposition pour agir en faveur de l’environnement. J’achète responsable, je limite mes emballages, je donne une seconde vie à mes objets, j’éco-jardine, je préserve mon habitat, je prends de nouvelles habitudes de ville (mobilité) et je veux m’engager et aller plus loin…. Différentes thématiques seront abordées tout au long de ce parcours. 

© Mathieu Cugnot / Metropole. France, Jarville La Malgrange le 26 septembre 2020. Jardin de ville, Jardin de vie ˆ Jarville La Malgrange. Cette manifestation au Domaine de Montaigu rŽunit des exposants et de nombreuses animations ayant trait ˆ la prŽservation de l’environnement. Stand repaire cafŽ.

En parallèle, des ateliers seront proposés aux visiteurs. Ils pourront recharger leur batterie de portable grâce à un vélo-générateur sur le stand de la Maison du Vélo, créer leurs propres cosmétiques et produits ménagers avec le service des déchets ménagers du Grand Nancy. C’est aussi l’occasion de découvrir le potager du château de Montaigu et d’assister à des démonstrations de grimpe avec l’équipe des Espaces verts de la Métropole du Grand Nancy. 

© Mathieu Cugnot / Metropole. France, Jarville La Malgrange le 26 septembre 2020. Jardin de ville, Jardin de vie ˆ Jarville La Malgrange. Cette manifestation au Domaine de Montaigu rŽunit des exposants et de nombreuses animations ayant trait ˆ la prŽservation de l’environnement.

Le week-end se veut instructif et ludique, c’est pourquoi les familles pourront également s’essayer aux jeux « Scènes de tri » ou « stop déchets ». Cet événement est aussi l’occasion de profiter de visites libres ou guidées du Château.

Des temps forts mis en musique

Pour cette 17e édition, l’objectif reste le même : apporter des solutions et des idées aux visiteurs à travers des rencontres mais aussi des animations et concerts. Les temps forts proposés lors de ce week-end vont permettre de s’apercevoir que nos déchets sont finalement pleins de ressources. La « Conf ‘errance » musicale de Fils de Flûte va inviter ses spectateurs à la découverte d’une nouvelle pratique artistique. Un artiste qui détourne avec talent des objets du quotidien et qui s’est fait connaître à travers l’émission « La France a un Incroyable Talent » de l’année dernière. 

Un concept auquel le public pourra prendre part lors du second temps fort proposé par l’association Sehor-L’Univers musical. En effet, plusieurs spectateurs seront invités à accompagner les musiciens avec de petites percussions lors d’un concert-spectacle. Ils pourront ensuite profiter de l’aire musicale mobile composée d’instruments en tout genre (conventionnels, électroniques, fabriqués à partir de matériaux de récupération) et pousser encore un plus loin l’expérience, en réalisant leur propre instrument.

Biodiversité : Une distinction de taille pour le Grand Nancy 
La Métropole du Grand Nancy s’est vue distinguée en décembre dernier pour sa politique en faveur de la biodiversité. Son projet qui vise à réaliser un atlas de la biodiversité métropolitaine a terminé lauréat de l’appel à projets lancé par l’Office national de la biodiversité. Une récompense qui implique un financement à hauteur de 80 % de la mise en place d’un outil qui s’avérera essentiel dans l’anticipation des évolutions liées au changement climatique. Cet Atlas, qui sera disponible à l’horizon 2023, permettra de mieux connaître la biodiversité de son territoire et de déterminer des enjeux en fonction des groupes d’espèces et des actions à mener par types d’espaces. Son objectif est aussi de sensibiliser et de mobiliser les élus, les acteurs socio-économiques mais aussi tous les citoyens. D’ailleurs, les visiteurs du Jardins de vie, de vi(ll)e prendront part à ce projet via une démarche participative. Ils pourront à travers des visites du parc, rechercher la faune et la flore et bénéficier de conseils avisés pour savoir l’observer chez soi.


Entretien avec Fils de flûte

Roi de la récup’, « Fils de Flûte » recycle les vieux objets en instruments de musique. Un musicien hors norme qui a terminé demi-finaliste de l’édition 2020 « La France a un Incroyable Talent » et que l’on retrouvera lors d’une « Conf’errance » musicale samedi à partir de 19h30

Fils DE FLUTE

Comment en vient-on à faire du recyclage un genre artistique musical ?  

C’est une belle question ! Il y a beaucoup d’errance et de contemplation… En vérité, je n’en pouvais plus de vivre dans un appartement conventionnel où je ne pouvais pas jouer de musique. J’ai loué un local scindé en deux parties : l’une était mon atelier avec beaucoup d’outils, et la seconde dédiée à ma musique et mes vrais instruments. Je bricolais jour et nuit… Un jour, j’ai fait une expérience de lance-flèche avec un ballon et des bouts de bois. Le ballon a explosé et fait un son me rappelant le saxophone. Finalement, je me suis dit que tout ce qui avait une forme cylindrique pouvait être une flûte ou un saxophone à partir du moment où on y fait des trous pour donner de l’air et faire chanter la matière.

Est-ce l’objet qui amène la musique ou l’air qui vous vient en tête qui vous conditionne à choisir un objet plutôt qu’un autre ?

Je vois un objet avec ses propriétés acoustiques et musicales. C’est l’objet lui-même qui va me donner la première note comme un chef d’orchestre. L’idée me vient ensuite de partir sur une gamme Moyen-Orient ou Amérique du Sud par exemple. J’aime le côté accessible qu’offre cette musique et le fait que les sonorités sont vraiment infinies. La seule limite, c’est l’imagination !

Pourquoi choisir le nom d’artiste « Fils de Flûte » ? 

Il y a plusieurs raisons. Ce nom peut se rapprocher d’une insulte connue. Derrière, il y a cette idée que je recycle quelque chose qui n’est pas beau et le transforme pour en faire quelque chose de joli. Je pars du déchet et en fait une symphonie. A travers ce nom, j’ai aussi envie de rappeler chacun à ses responsabilités en pensant à recycler son comportement pour la planète. La troisième raison est liée à une soixantaine de flûtes que j’ai récupérées et qui portaient l’inscription anglaise « Flute’son », littéralement « Fils de flûte ».

Quel est le morceau que vous ayez joué avec un objet plus qu’improbable ? 

« L’air du vent » de Pocahontas avec une serpillère… Je l’ai d’ailleurs renommé « Serpisière », un mélange de serpillière et flûte traversière. Ça sonne bien et ça m’est venu naturellement !

Vous êtes l’une des têtes d’affiche de Jardins de vi(ll)e, un événement qui sensibilise à l’éco-citoyenneté. Qu’est-ce que cela représente pour vous ? 

Mon but est de me sentir utile et mon concept écolo correspond parfaitement à ce type d’événement, car par le biais de ma musique et mes instruments se dégage un message éco-participatif. Transformer nos déchets en instruments de musique est une alternative possible… Il n’y a pas besoin de le dire directement, le message passe par la musique qui parle à beaucoup de monde et participe à l’utilité de cette initiative. 

Propos recueillis par Marine Prodhon

Jardins de Ville, Jardins de Vie • samedi 25 septembre de 10 h à 21 h et dimanche 26 septembre de 10 h à 19 h • au Domaine de Montaigu, Jarville-la-Malgrange, Laneuveville-devant-Nancy. • Parcours-nature à vélo (sur inscription) depuis la Maison du Vélo jusqu’au Domaine de Montaigu avec un guide (découverte des plantes en milieu urbain). Navette gratuite depuis la gare, place de la République • Infos sur grandnancy.eu • Entrée gratuite. Certificat sanitaire et port du masque obligatoires.

© Mathieu Cugnot / Metropole. France, Jarville La Malgrange le 26 septembre 2020. Jardin de ville, Jardin de vie ˆ Jarville La Malgrange. Cette manifestation au Domaine de Montaigu rŽunit des exposants et de nombreuses animations ayant trait ˆ la prŽservation de l’environnement.
Photos © Métropole du Grand Nancy