Herbes folles, jeunes pousses et vieilles branches

733

La programmation officielle de la 8e édition de la Fête de la Nature prendra une teinte florale et arborée tout en couleurs ! Pour le plaisir de voir, sentir, toucher…Du 21 au 25 mai, elles vont vous surprendre !

Elles sont plus de 6 000, rien qu’en métropole. Et beaucoup plus, sans doute, en outre-mer.
Il y en a des pénibles, des insolentes, des mal élevées, qui font rien qu’à pousser dans nos tomates et nos carottes, sur nos murs et nos trottoirs.
Il y en a des sympathiques, qui rendent joyeux, qui se plaisent à macérer longuement derrière les fagots, et qu’on ne sort qu’en bonne compagnie : genépi, gentiane, vulnéraire, leurs noms eux-mêmes évoquent l’ivresse. Il y en a même une qui fait rire, mais que rigoureusement nos mères nous ont défendu de nommer ici.
Il y a celles du potage, et celles de la salade. Celles des beaux jours et celles des frimas. Les prairies fleuries du printemps, et  les  « colchiques-dans-les-prés-fleurissent-fleurissent-c’est-la-fin-de-l’été ». Il y a celles qui piquent, qui grattent, qui font couler du nez ou pleurer les yeux, et il y a celles qui apaisent, celles qui guérissent.

76010bf346_9756_hortie_canalblog fête-de-la-Nature-b

Il y en a qui se poussent tellement du col qu’on finit par les appeler des arbres. Certaines sont des sauvages indomptables, d’autres de dociles domestiques. Et la plupart sont… entre les deux : que dire du coquelicot, de la marguerite ou de l’iris ? Certaines se la jouent précieuse, unique : on connaît des orchidées qui se croient seules au monde. D’autres aiment la foule, la multitude : elles sont prairies, alpages, roselières, forêts de plaine ou équatoriales.
Il y a celles qu’on invite, et celles qu’on aimerait voir frappées d’une OQTF (Obligation de quitter le territoire français). Mais c’est qu’elles résistent, les bougresses ! Elles tapent l’incruste ! Alors on les maudit, on les vilipende, on les traite d’invasives, puis en quelques générations elles se fondent dans le paysage et on vilipende l’invasive d’après. C’est drôle, non ?
Vous pensiez tout connaître des herbes folles, des jeunes pousses et des vieilles branches ? On parie que du 21 au 25 mai elles vont vous surprendre. Vous émerveiller. Vous énerver. Chiche ?
Le programme complet des manifestations en région est disponible sur le site www.fetedelanature.com