Fleurs sauvages cherchent semeurs

3305
© .in terra

Ancien communiquant, Thomas Zix a choisi de se reconvertir… dans les fleurs. Première box de graines de fleurs sauvages de Lorraine, .in terra – du latin « dans la terre » – se destine à tous les amoureux de la nature et aux jardiniers novices ou confirmés.

Pour fonder .in terra, Thomas Zix est parti de notre besoin, vital, de nous reconnecter avec la terre et la nature tout en les respectant… Ne serait-ce que pour profiter de tout ce qu’elles ont à nous apporter. A l’approche du printemps, le jeune homme propose donc aux amateurs de flore sauvage de faire pousser, sur le rebord de leurs fenêtres ou dans leur jardin, 19 des plus belles variétés de fleurs sauvages de Lorraine, jusqu’ici uniquement visibles le long des chemins, dans les prairies et les clairières. Le concept ? Moyennant 9,50€, l’acheteur reçoit, à son domicile, une jolie boîte comprenant un mélange de graines ayant vocation à fleurir tout l’été… pour le plus grand bonheur des très nombreux insectes et petits animaux qui y trouveront de quoi se nourrir. « Recréer cet écosystème naturel, c’est offrir un lieu de vie nécessaire aux insectes pollinisateurs et, ce faisant, conduire nos plantes à produire des fleurs qui deviendront des fruits ». En permettant à ces plantes de diversifier leur habitat, le semeur participe au cercle vertueux de la biodiversité…

Transmettre un savoir

Thomas récolte ces graines durant ses balades, « en prenant bien garde de respecter le biotope », et s’approvisionne auprès d’agriculteurs belges et français au mode de production durable et responsable. Un code de conduite rigoureux qui a valu à .in terra d’obtenir, dès son lancement, la certification bio ! Composée, pour sa part, de semences issues de producteurs labellisés  Végétal local » – marque mise en place par l’Office français pour la biodiversité – cette box sera, si tout se passe bien, la première d’une longue série. « Je compte étendre la gamme et proposer un mélange de fleurs comestibles, des fleurs pour bouquets secs, d’autres pour les bouquets d’été… ». Hyper disponible pour répondre aux questions qui lui sont posées via ses réseaux sociaux, et dans lesquelles il voit « matière à réflexion », Thomas Zix mettra d’ici peu en ligne des tutoriels vidéos. Pédagogue dans l’âme, il se donne tous les moyens possibles de partager un savoir rare et des techniques précieuses acquis lors de stages en horticulture, en pépinières et auprès de grainetiers fiers de voir leur métier oublié susciter l’intérêt d’un jeune passionné…

Les bons gestes
Quelques conseils aux futurs détenteurs de la box .in terra :
1- Opter pour une exposition plutôt ensoleillée. 
2- Bien choisir sa terre (bien drainée, ni trop lourde ni trop humide).
3- Disposer les graines de manière relativement espacée.
4- Arroser ses semis, particulièrement dans leur première période de vie.
5- En fin d’été ou début d’automne, récolter les graines pour les replanter.

© .in terra

3 questions à Thomas ZIX

Fondateur de la box .in terra

© .in terra

Comment ce projet a-t-il germé ? 

Amoureux de la nature depuis très longtemps, je suis attaché au patrimoine lorrain, à la fois bâti et de la flore. Je me balade très souvent en pleine nature et la beauté des fleurs sauvages me frappe à chaque fois, si bien que je me suis demandé si elles n’auraient pas leur place dans un jardin… Cette réflexion devenue projet était d’ordre à la fois esthétique et écologique puisqu’en plantant, on recrée des mini-prairies fleuries, qui sont le gîte et le couvert de la biodiversité. J’ai vu dans ma fin de contrat, en 2021, en tant que chargé de communication, l’occasion de la concrétiser.

A quoi ressemble cette Lorraine fleurie que vous connaissez si bien ? 

Elle regroupe une grande diversité de biotopes, car elle se compose à la fois de prairies calcaires (plateau de Malzéville, Toul), de prairies humides (les bords de Moselle, de Meurthe) et des Chaumes des Vosges. Les 19 fleurs proposées dans cette première box sont celles que l’on peut retrouver dans les prairies sèches car elles sont plus faciles à cultiver, plus adaptables.

Selon vous, tout le monde a la main verte ! 

Oui, et tout le monde devrait oser jardiner ! En commençant par des choses faciles, telles que ces fleurs de lorraine qui poussent à l’état sauvage… Même celui qui ne s’y connaît absolument pas obtiendra quelque chose, et donc une satisfaction rapide. Mon conseil ? Lancez-vous ! 

Propos recueillis par Cécile Mouton

Commande et infos sur grainesinterra.fr 
Instagram : in_terra • Facebook : @grainesinterra
 Photos © .in terra, DR