Cours, Mud Guy, cours !

417

Le 5 juillet prochain, il va y avoir du sport à Amnéville. Des milliers de baskets vont marteler la terre pendant le Mud Day. Pour les courageux participants de cette course, le principe est simple : « courir ne suffit pas », des obstacles et de la boue sont nécessaires pour épicer le parcours. À vos marques, prêts, partez…

Il faut le mental de G.I. Joe et les mollets de Sylvester Stallone pour affronter les Mud Days. Ces courses inspirées des parcours du combattant ont été lancées dans les années 1980 en Angleterre. En solitaire ou en équipes, les Mud Guys se frottent à une vingtaine d’obstacles sur 13 km. Ajoutez à cela une bonne poignée de boue bien glissante et vous avez tous les ingrédients d’une partie de plaisir. En septembre 2013, Amaury Sport Organisation a accommodé le concept à la sauce française. La première édition s’est déroulée aux alentours de Paris et a connu un certain succès : 20 000 coureurs s’y sont bousculés.  Après Aix-en-Provence, la Bretagne et avant Lyon, les Mud Days s’arrêtent le 5 juillet à Amnéville. 6000 participants se sont déjà inscrits pour la journée, d’autres les rejoindront peut-être. Amnéville présente un intérêt particulier pour les organisateurs : un « snowhall », la plus longue piste de ski « indoor » à l’échelle mondiale. En plus de la boue, les concurrents vont connaître le frisson de quelques passages surprise à la mode hivernale.

LM30-029 LM30-030 LM30-031 LM30-032

Toujours plus vite

À l’arrivée pas de trophées ni de podium, la plupart des participants veut se dépasser sans forcément la pression d’une compétition féroce. Chacun y va à son rythme. Certains tentent tout de même d’aller plus vite que les autres. Davy De Demo appartient à cette dernière catégorie : « Je m’entraîne pour pouvoir réaliser le parcours le plus rapidement possible. Je cherche à obtenir une progression, à faire de mieux en mieux. C’est devenu une passion ». Ce Mud Guy est un mordu : il a déjà participé aux Mud Days d’Aix-en-Provence, de Paris et sera à celui d’Amnéville. Sa performance, il la travaille tous les jours avec trois heures de musculation, de crossfit et de course. Amaury Sport Organisation propose aussi un encadrement sportif avant la manifestation avec des séances d’entraînement version « Boot Camp » amélioré. En lisant les noms des obstacles emblématiques des Mud Days, la préparation paraît soudainement indispensable : «  Horror tunnel », « Adrenaline shots » ou « Terrific walls ». Au final, comme pour la tortue de la fable, l’essentiel est de partir à temps et de suivre ce conseil de Mohamed Ali revisité : « vole comme le papillon, pique comme l’abeille et cours comme un dératé. »