Cocorikraft – L’idée qui cartonne

1165

Nés en Lorraine, les petits personnages en carton à monter soi-même séduisent de plus en plus. Vaches, cochons, tortues, le carton prend des formes originales et l’utilité qu’on lui donne. La série des sapins vient compléter cette collection de fin d’année.

C’est d’abord une idée ludique. Celle qu’a eue Virginie Benhamou il y quelques années en observant ce petit mouton en carton recyclé venu de Hollande. Séduite, elle devient distributrice exclusive de ce produit pour la France. L’ancienne employée du secteur des assurances et de la finance a à l’époque envie de bifurquer vers une nouvelle vie, ce sera celle des ces petits objets en carton. Elle a plein d’idées en tête, autant qu’il existe d’animaux sur terre, ou presque.
« J’ai toujours baigné dans un certains milieu mi-bricolo mi-brocanteur. En changeant de cap, j’ai pu allier mon envie de créer mon entreprise et mon envie de créer tout court », explique Virginie Benhamou.
C’est aussi une idée écologique. Pour Virginie, il était impératif de pouvoir trouver la matière première sur place. Du Made in France qui devient du Made in Lorraine quand c’est possible. Le carton utilisé pour les modèles à construire soi-même vient du nord de la France, les prototypes voient le jour à Florange et la découpe a lieu à Laneuveville. Carton recyclé exclusivement, la matière naît une deuxième fois dans les créations de Cocorikraft.
C’est enfin une idée élégante. A regarder de plus près les créations Cocorikraft, la simplicité est évidente et confère à chaque assemblage une élégance tout en pureté. Du coup, ces objets design peuvent être personnalisés à l’infini : «Ils peuvent être de simples objets de déco, dans une vitrine, sur une table. Mais ils peuvent aussi servir de support publicitaire », explique la créatrice.

9E5B9379 cocorikraft 082014 HD-94 IMG_5603 IMG_5763 IMG_6014b

De différentes tailles, de différentes couleurs, certains permettent même d’y placer des objets ou des livres. Dans la dernière série, le plus grand des sapins de Noël peut même remplacer le vrai dans votre salon et se replier d’une année sur l’autre. Choix des matières, choix des motifs, Virginie Benhamou laisse aller son imagination à l’infini en réussissant l’alliance du bon goût, de la simplicité et de l’humour. «Pour laisser encore plus de liberté, j’ai décider de lancer une ligne entièrement brute. L’objet sera alors à customiser par son propriétaire, il aura les choix des couleurs, des motifs. »
Chaque modèle existe en plusieurs tailles et tous les portefeuilles y trouveront leur compte. Dès le début du projet, Virginie Benhamou a voulu proposer ses créations dans une fourchette acceptable entre 12 et 95 euros pièce. Moins cher qu’un meuble, moins cher qu’un bibelot design, même les plus indécis pourront jouer la carte de la surprise avec la Coco-box. Un bel emballage noir qui renferme une sélection de deux animaux surprises à monter soi-même, de quoi les personnaliser et un petit cadeau en plus.
Initiative locale, le projet Cocorikraft commence à tracer son chemin. De nombreux commerçants nancéiens ont déjà posé les petits animaux dans leurs vitrines.
Ils ont même été sélectionnés pour intégrer les décorations de Noël de la galerie imaginaire du Bon Marché Rive Gauche à Paris. De quoi faire parler encore plus des bébêtes qui cartonnent

Plus d’infos www.cocorikraft.com