Au cœur du fantastique

361

Du 25 au 29 janvier se tiendra le festival international du film fantastique à Gérardmer présidé par Jean-Paul-« les-Tuche »-Rouve. Au  programme, films inédits, frissons et cris d’horreur.

Scream, Dark Water, l’Orphelinat, La fiancée de Chucky, Bienvenue à Gattaca, Ex Machina… si tous ces films vous parlent c’est que vous êtes un adepte des films de cinéma fantastique ou que vous avez suivi de près les récompenses attribuées par les différents jurys du festival de Gérardmer à ces longs métrages devenus des classiques du genre.

Institution lorraine et reconnue par ses pairs, le festival du film fantastique ouvre de nouveau ses portes dans un paysage qui pourrait bien être enneigé cette saison, rien de tel pour accroître l’angoisse et le climat particulier de cet évènement pas comme les autres.

Grâce à des dizaines de bénévoles et son président Pierre Sachot, cette manifestation culturelle d’ampleur internationale par sa programmation et ses invités, annonce la venue de festivaliers lorrains mais aussi transfrontaliers et d’un bon nombre d’étrangers, qu’ils soient acteurs, réalisateurs,  accompagnateurs d’un film en sélection ou fans de cinéma tout simplement.

Les commerçants aussi jouent la carte de l’étrange en participant au concours de vitrines grâce à des recettes gastronomiques aux noms évocateurs ou par de subtiles décorations rappelant l’affiche du festival. Une affiche d’ailleurs efficace réalisée par Santiago Bordils de l’agence Les 4 Lunes. Elle représente un personnage mi-homme mi-taureau allongé sur un divan façon séance de psychanalyse et positionné devant un papier peint aux arabesques baroques. Ce minotaure semble captivé par sa réflexion mais pourrait bien bondir, tel un spectateur surpris (pour ne pas dire terrifié) devant le réalisme de scènes de cinéma où les réminiscences bestiales de nos pulsions intérieures sont magnifiées de manière horrifique.

Festival des émotions, il sera cette année présidée par le comédien et réalisateur Jean-Paul Rouve. Connu pour ses rôles dans des comédies au franc succès (Les Tuche 1 et 2) ou des films plus dramatiques (La Môme, Sans arme ni haine ni violence…). Sa présence n’est pas anodine car sa filmographie a su aussi traiter du fantastique (Arthur et les Minimoys, Les aventures d’Adèle Blanc Sec..).

Son mandat de quelques jours verra un hommage au réalisateur japonais Kiyoshi Kurosawa. Ce cinéaste ayant fait le tour du monde avec ses films, fait partie de cette nouvelle génération de cinéastes japonais issue de « l’École Super 8 » – avec Hideo Nakata ou Shinya Tsukamoto. II a signé récemment le film de science-fiction Real, puis le film de fantômes Vers l’autre rive, présenté au Festival de Cannes 2015 dans la section Un Certain Regard tandis que ses nouveaux films Creepy et Le Secret de la chambre noire, seront prochainement sur les écrans.

En parallèle, la FNAC, partenaire du festival, proposera trois rendez-vous en amont : le 23 janvier à 17h30, le paléontologue Sébastien Steyer présentera son ouvrage « Combien de doigts a un extraterrestre ? » passant le bestiaire de la SF à l’épreuve de la science. Le 24 janvier à 17h30, rencontre avec Pierre Bordage, auteur célèbre pour sa trilogie « Les Guerriers du silence ». Enfin, le 25 janvier à 17h, place à l’incontournable Bernard Werber et son nouveau livre « Demain les chats ».

Les festivaliers prendront aussi connaissance de la création par l’association du festival, de la Fondation « Gérardmer Culture Initiatives » ayant vocation à financer le développement du festival et promouvoir la culture dans la région de Gérardmer.

Plus d’infos sur festival-gerardmer.com

Photo © Festival de Gérardmer, DR