Appel général à la sobriété

3372
© ALEC Nancy Grands Territoires

Certaines manifestations viscéralement engagées font le pari du ludique et de la convivialité. C’est le cas de la Fête de l’Énergie et du Climat, de retour à Nancy ce dimanche 23 octobre. Objectif ? Sobriété.

Dans un contexte inédit d’événements climatiques extrêmes et de hausse des prix de l’énergie attisée par les tensions géopolitiques récentes, la sobriété énergétique est au cœur de tous les débats. Et pour donner à chacun le pouvoir d’agir, la Ville de Nancy invite les citoyens à rejoindre, en famille, la 11e Fête de l’Énergie et du Climat, organisée dimanche 23 octobre dans les Grands Salons de l’Hôtel de Ville.

Rendez-vous gratuit et pédagogique bien connu du grand public, la manifestation a accueilli, en dix ans, plus de 35 000 personnes ! Inscrite pour la première fois dans la COP Territoriale, la Fête de l’Énergie et du Climat proposera cette année aux citoyens de s’engager dans la sobriété énergétique en les aidant à réduire leur empreinte carbone.

Village informatif et espace ludique

L’événement prendra la forme d’un village de stands dont l’animation sera confiée aux conseillers de l’ALEC et leurs partenaires. Un espace plus ludique encore accueillera des escape games, des jeux en bois de récupération et un vélo générateur d’électricité. Chacun sera par ailleurs invité à parcourir un village associatif et institutionnel pour s’informer, échanger, découvrir et jouer autour de thématiques variées touchant à la transition écologique.

Parmi d’autres ateliers interactifs, les visiteurs seront invités à faire le bilan de leur impact sur l’environnement, et recevront, en réponse, des propositions de solutions faciles et concrètes pour limiter ce dernier. Autre temps fort, une conférence confiera à Lou Dumas, enseignante à l’ENSAIA et membre des Shifters de Nancy, le soin d’intervenir sur le thème suivant : « Objectif 2 tonnes : comment réduire nos émissions de CO2 pour respecter les accords de Paris ? »

Les partenaires présents et services proposés :

  • Les Shifters de Nancy réaliseront des bilans carbone.
  • ATMO Grand Est sensibilisera à la qualité d’air via un escape game.
  • Le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement délivrera de précieux conseils.
  • L’association de protection du consommateur CLCV proposera un bar à eau, avec dégustations à l’aveugle.
  • L’ALEC Nancy Grands Territoires vous orientera sur les économies d’énergie liées au logement.
  • La Compagnie La Mince Affaire invitera chacun à jouer à des jeux géants et délirants en bois, fabriqués à partir de vieux meubles.
  • Seront également présents : la Maison de l’Habitat et du Développement Durable, la SPL Grand Nancy Habitat, le Service déchets de la Métropole, La Maison du Vélo, Les Directions Habitat et Ecologie et Nature de la Ville et GRDF.

3 questions à Lou Dumas

Enseignante à l’ENSAIA et membre des Shifters de Nancy

© Emmanuel Gauthier

Qui sont les Shifters, l’association dont vous faites partie ? 

Ils sont la déclinaison locale du Shift Project, think tank qui œuvre en faveur d’une économie libérée de la contrainte carbone, initié par Jean-Marc Jancovici. À Nancy, nous sommes autour de 300 bénévoles à agir pour sensibiliser le grand public à réduire leur empreinte carbone. Cette action prend notamment la forme de fresques thématiques permettant d’appréhender, de manière ludique, les causes et conséquences de nos actions sur le réchauffement climatique.

Quels seront les points abordés dans votre conférence ? 

Parvenir à la neutralité carbone en 2050, objectif fixé par le Plan Climat Paris, suppose une réduction de 2 tonnes d’équivalent CO2 par personne et par an. A partir de cette réalité, je m’appuierai sur les ateliers proposés pour aborder plusieurs grandes thématiques : l’empreinte carbone des Français est principalement liée aux transports. Pourquoi ? Que faire ? Suivent le logement et l’alimentation. Comment faire, là aussi, pour diminuer l’impact ? Une partie de mon intervention sera consacrée aux solutions. 

Quid du numérique ?

Il fera partie des thèmes abordés. La conférence sera d’ailleurs interactive, et permettra de faire participer le public en l’invitant à répondre, par smartphone, à une série de questions. J’achèverai mon intervention par une prise de recul, en déconstruisant certaines idées reçues afin que chacun en ressorte avec un regain de motivation.

Propos recueillis par Cécile Mouton

Photos © ALEC Nancy Grands Territoires, Emmanuel Gauthier, DR