#210

2227

Un été augmenté

Pour raisons financières ou de santé, familiales ou professionnelles, autour d’une personne sur quatre ne part pas en vacances. Pour 25% environ de ces non-vacanciers, ce refus de partir s’explique par la crainte de voyager seul, par un manque d’habitude, ou par la volonté de ne pas s’éloigner de son chez-soi chéri. C’est qu’en plus d’impliquer des talents d’organisateur, partir en vacances suppose de quitter ses repères pour sauter dans l’inconnu, temporairement certes, mais quand même.
Et si absence de voyage ne signifiait pas nécessairement absence de dépaysement, de découvertes, de ressourcement ? S’adressant aux touristes de passage et aux habitants souhaitant redécouvrir leur territoire, les professionnels du tourisme, les établissements de culture et les collectivités font preuve d’une inventivité sans pareil… qui méritait bien un magazine estival au format augmenté !
Dans les pages suivantes, vous retrouverez Fraispertuis et Bol d’air, qui n’en finissent plus de se renouveler. Vous découvrirez ce qui fait de la Métropole de Nancy, du Bassin de Pompey, et des territoires meurthe-et-mosellan, meusien, vosgien et alsacien les destinations de choix d’un public en mal de fraîcheur, de nature ou de culture. Vous marquerez d’une pierre blanche certains rendez-vous : Gautier Capuçon et ses jeunes acolytes à Villers, Des Flammes à la Lumière à Verdun… Vous ferez de la place à des escales obligées : le CIAV de Meisenthal, l’Abbaye des Prémontrés, le Festival des Jardins Métissés, l’exposition annuelle du TEM, le Mémorial de Verdun.
Partir ? Pourquoi faire ?

Cécile Mouton